All Elite Wrestling

Résultats de AEW All Out

Résumé et résultats de AEW All Out.

AEW

Ce samedi soir la All Elite Wrestling fait sa rentrée All Out en direct du Sears Center de Chicago, un an après la genèse de la nouvelle promotion, All In.

On ne perd pas son temps dans le pre-show de la soirée puisque la Casino Battle Royale, qui permettra à sa gagnante de remporter une place dans le premier match de championnat féminin de l’AEW commence tout de suite.

Nyla Rose en route pour le titre

La Casino Battle Royale est une bataille royale dont les participantes arrivent par groupe. Les premières sont Leva Bates, Faby Apache, Shalandra Royal, Priscilla Kelly et Nyla Rose qui fait le ménage assez rapidement sur le ring — malgré une tentative de la part de Bates de rester dans la course en marchant… sur des livres. Malin. Shazza McKenzie, Sadie Gibbs, Britt Baker, Penelope Ford et Big Swole sont les prochaines à entrer avant que Tenille Dashwood, Brandi Rhodes, Bea Priesley, Awesome Kong et Ivelisse n’arrivent à leur tour. Allie, Nicole Savoy, Teal Piper, ODB et Jazz font aussi leur entrée en troisième. Pendant que Awesome Kong et Jazz se font éliminé, la “carte Joker” fait seule son entrée: Mercedes Martinez.

Nyla Rose a remporté la Casino Battle Royal après avoir éliminé en dernier Britt Baker qui venait d’éliminer de son côté Bea Priestley. Elle affrontera la gagnante du match de ce soir entre Riho et Hikaru Shida le 2 octobre prochain.

Private Party ont battu Jack Evans et Angelico par tombé avec leur finisher qui mériterait bien un nom pour que l’on puisse vous dire qu’il est assez spectaculaire. Beau match dans tous les cas.

Le Buy In est terminé, on passe au pay-per-view avec en ouverture un match par équipe à trois contre trois.

SoCal Uncensored ont battu Jungle Boy, Luchasaurus et Marko Stunt par tombé avec le Best Meltzer Ever sur Jungle Boy — et non Jungle Jack, Jim Ross. Un trois contre trois avec non seulement SCU mais aussi et surtout le trio des faces qui de plus en plus s’attire les faveur du public, ça fait un très bon opener.

Des débuts de bâtard pour PAC

Le match entre Kenny Omega et PAC qui remplace Jon Moxley, malheureusement encore trop souffrant pour pouvoir catcher actuellement vient en seulement deuxième position sur la carte du pay-per-view. Une place surprenante qui ne nous empêchera pas d’apprécier le spectacle.

PAC a battu Kenny Omega par arrêt de l’arbitre après que l’anglais ait fait s’évanouir Omega sur le Brutalizer. Un finish assez inattendu pour un assez bon match. Assez plaisant de voir un PAC en aussi grande forme quand — comme votre serviteur — on ne l’a pas trop suivi à la Dragon Gate.

Le triple menace qui vient n’est sans doute pas pour tout le monde, puisque qu’il s’agit vous l’aurez compris du match entre Joey Janela, Jimmy Havoc et Darby Allin qui va démarrer avec ces deux derniers attachant Havoc sur une chaise, lui mettant des punaises dans la bouche avant de la bâillonner. Les bases sont posées, ceux qui n’aiment pas peuvent prendre leur pause.

Jimmy Havoc a battu Joey Janela et Darby Allin par tombé après un Rainmaker sur Janela à travers un tonneau Cracker Barrel. Darby Allin lui était encore KO après s’être lancé tout seul avec un autre tonneau sur les escalier en metal d’où s’était échappé Havoc depuis un moment déjà.  Beaucoup de prises de risques et des spots qu’on comprend pas trop comme le saut de Janela depuis le poteau sur… personne. On a eu mal aux genoux pour lui.

Orange Cassidy eclipse le match

Dark Order ont battu les Best Friends par tombé avec le Fatality sur Chuck Taylor. Après le match, alors que les Dark Order emportent leurs adversaires, les lumières s’éteignent. Quand elle se rallument, c’est Orange Cassidy, nouvellement signé à l’AEW, qui apparait sur le ring.

Cassidy se lance sur le groupe de Dark Order avec un tope suicida les mains dans les poches, avant de se relever et de retourner sur le ring, toujours les mains dans les poches. Ce spot d’après-match était plus intéressant que le match lui-même, avouons-le.

Riho a battu Hikaru Shida par tombé pour devenir challengeuse au titre de championne de l’AEW, match de championnat qui aura lieu lors du premier show télévisé de la promotion à Washington le 2 octobre prochain et dans lequel elle affrontera Nyla Rose, gagnante de la Casino Battle Royale.

Une vengeance bordélique pour Cody Rhodes

L’un des matchs les plus attendus de cette soirée va commencer. Cody Rhodes affronte Shawn Spears qui nous fait une longue entrée avec une chaise évidemment, accompagné de Tully Blanchard. Rhodes lui arrive avec sa femme Brandi Rhodes, DDP et MJF.

Cody Rhodes a battu Shawn Spears par tombé avec son CrossRhodes. Plus un clusterfuck qu’un match tant les interventions extérieur comme celles de Tully Blanchard, MJF ou encore Arn Anderson venu porter un spinebuster à Spears ont été plus visibles que l’affrontement.

Premier des deux matchs de championnat de cet événement, les Young Bucks ont ici une nouvelle chance de capturer les titres de champions par équipe de la AAA face au Lucha Bros. Les deux équipes s’affrontent dans un match à échelles qui promet des spots de qualité.

Les Lucha Bros ont battu les Young Bucks pour conserver leurs titres de champions par équipe de la AAA. A la fin du match on est juste étonné que tout le monde soit saint et sauf.

Après le match alors que Fenix et Pentagon célèbre leur victoire deux hommes masqués débarquent sur le ring et attaque les deux équipes. Après leur méfaits les deux catcheurs retirent leurs masques de Clinton et Kennedy sous lesquels on découvre Santana et Ortiz de LAX, qui font leurs débuts à l’AEW.

Un champion bien pour la télé

C’est l’heure du main-event. Chris Jericho et Adam Page s’affronte dans le dernier match de cette soirée pour sacrer le tout premier champion de l’histoire de l’AEW.

Chris Jericho a battu Adam Page par tombé avec le Judas Effect pour devenir le premier champion de l’AEW.

La All Elite Wrestling a ainsi fait le choix de l’expérience pour son premier champion. Un choix aussi facile et rassurant pour l’AEW qui se justifie aussi sans doute en raison du nom Chris Jericho, plus facilement attirant pour le téléspectateurs à la télévision à un mois des débuts sur la chaine TNT le 2 octobre.

All Out se termine ainsi avec l’image de Chris Jericho en tant que champion et reste dans l’ensemble un assez bon pay-per-view, sans être aussi fou qu’ont pu l’être All In l’année dernière ou Double or Nothing en mai dernier.

Les plus lus

To Top