BritWres

RevPro : Les catcheurs anglais Sha Samuels et Josh Bodom agressent un arbitre en plein show

La RevPro et les catcheurs Josh Bodom et Sha Samuels font face à un scandal après l’agression d’un arbitre en plein show.

Revolution Pro Wrestling

L’affaire s’est déroulée le 30 août dernier et commence seulement à faire parler d’elle. Lors du show Summer Sizzler de la Revolution Pro Wrestling, Josh Bodom et Sha Samuel affrontaient et les Aussie Open et ont perdu contre ces derniers. La décision de l’arbitre n’a pas plus aux deux premiers, et pour cause: la fin du match a été botchée.

L’arbitre Aaren Wilde a  en effet fait un compte de trois alors que le match n’aurait pas du être terminé. Le problème: Samuels n’a visiblement pas relevé l’épaule avant le troisième compte et l’arbitre n’a en conséquence pas cessé de compter, mettant fin au match bien trop tôt pour les deux catcheurs.

En réponse, Sha Samuels a porté un Scoop Slam à l’arbitre, prise qu’il dit avoir porté “en toute sécurité” tandis que Josh Bodom y est allé un peu plus fort, à l’extérieur du ring comme le montre une vidéo:

La scène n’est pas visible dans la VOD du show diffusé par la RevPro.

L’affaire est ainsi restée silencieuse jusqu’à ce qu’Aaren Wilde explique sur les réseaux sociaux que cette agression ne faisait pas partie du spectacle et n’avait pas été prévue. “J’ai été attrapé et jeté sur le sol du ring par Sha et ensuite quelque chose est arrivé à l’extérieur” raconte Wilde. “Honnêtement je ne sais pas ce qui s’est passé, cette partie reste floue”.

Aaren Wilde explique aussi avoir subit suite à cette agression des blessures assez graves à la nuque et aux épaules pour devoir mettre entre parenthèses sa carrière d’arbitre pour le moment.

La Revolution Pro Wrestling a indiqué en conséquence dans un communiqué ne plus vouloir travailler avec Josh Bodom, ajoutant que ses agissement “ne sauraient être tolérés”. Pour ce qui est de Sha Samuel, la promotion anglaise indique que le catcheur serait entendu dans le carde d’une “audience disciplinaire” et que serait appliqué un principe de “tolérance zéro”. Les deux catcheurs ont par ailleurs été dépossédés de leurs titres de champions par équipe.

Double langage du promoteur ?

Andy Quilham, promoteur de la RevPro a lui aussi posté un message sur Twitter présentant ses excuses à Aaren Wilde, indiquant tout de même qu’après avoir revu la vidéo de l’action qu’il n’y avait “aucune intention de causer des blessures”, ajoutant tout de même que le problème serait traité “avec rigueur”.

Jos Bodom qui s’était exprimé sur Twitter pour donner sa version des faits et niant la sévérité des blessures de Wilde a finalement supprimé son compte, mais continue à s’exprimer sur Instagram où il dit avoir le soutien d’Andy Quilham mais annonce mettre un terme à sa carrière de catcheur pour contrer l’annonce de la RevPro indiquant qu’elle se passerait de ses services.

La promotion française Atlas Wrestling Club, qui avait booké Josh Bodom pour son prochain show Acte II le 22 septembre a par ailleurs annoncé sur ses réseaux sociaux que le catcheur ne serait finalement plus de la partie.

Les plus lus

To Top