SmackDown Live

Résultats de WWE SmackDown Live du 10 septembre

Résumé et résultats de l’épisode de WWE SmackDown Live du 10 septembre 2019 avec la présence de l’Undertaker.

WWE

La WWE est toujours au Madison Square Garden pour une seconde soirée et un épisode de SmackDown Live avec notamment la présence de l’Undertaker.

L’Undertaker en service minimum

En effet, après avoir commencé Monday Night RAW ce lundi avec un Stone Cold Steve Austin, on démarre SmackDown Live avec l’Undertaker. Oui, nous sommes bien dans la WWE de 2019, celle qui n’a toujours pas trouvé les stars de cette nouvelle ère et qui compte toujours sur celles des générations précédentes. On pourrait répondre que oui, ça fonctionne, mais qui aduler d’autre ?

L’Undertaker qui a après une promo durant laquelle il explique qu’il se sent chez lui ici, se fait interrompre par Sami Zayn qui malgré tout le respect qu’il a pour le Deadman, explique justement que ce show ne devrait pas démarrer avec lui. Bon, il est surtout là pour se mettre lui en avant, mais il y a du vrai comme d’habitude.

Pas de chance pour Sami Zayn, si dans un premier temps l’Undertaker fait mine d’accepter de “passer le témoin” à Sami Zayn, il fait vite demi-tour pour lui porter un chokeslam. Un segment en mode service minimum pour l’Undertaker, presque une perte de temps.

Shane McMahon est de retour, cet épisode démarre très mal. Il annonce que Chad Gable aura un nouvel adversaire en remplacement d’Elias, blessé et retiré du tournoi, et on commence à craindre le pire en se souvenant de la World Cup de Crown Jewel.

The Miz a battu Andrade par tombé avec son Skull Crushing Finale. Aux commentaires pendant le match, Shinsuke Nakamura est allé livré un Kinshasa à son challenger de dimanche.

Voilà il l’a fait, Shane McMahon s’est annoncé face à Chad Gable dans la demi-finale du tournoi King of The Ring. Quel délire.

Faiblesse d’esprit pour Mandy Rose

Mandy Rose accompagnée de Sonya Deville sur le ring prend le micro pour une promo, ayant quelques mots pour son adversaire du soir, Nikki Cross. “Je suis magnifique, elle est moche” dit-elle avant de décrire physiquement avec dégout la moitié des championnes par équipe. On sent une légère fatigue chez les auteurs, pour en venir à un vocabulaire aussi faible.

Nikki Cross arrive sur le ring, suivant sa partenaire Alexa Bliss et évidemment elle est furieuse. Elle attaque avant que le match ne commence et va prendre l’avantage dans le match sans jamais le lacher.

Nikki Cross a battu Mandy Rose sur un roll up. C’était un court et intense match, et pas meilleur que la promo qui le précède.

Dans les vestiaires, Ember Moon vient faire part de sa déception quant au comportant de Bayley et la défie pour un match ce soir. “Rendez-vous sur le ring” lui répond sèchement Bayley.

Heavy Machinery ont battu Johnny Silver et Alex Keaton par tombé avec le Compactor.

L’histoire entre Kevin Owens et Shane McMahon semble reprendre de plus belle. McMahon lui propose ainsi de laisser tomber l’amende s’il accepte d’arbitrer le match entre lui et Gable et laisse comprendre que s’il lui permet de gagner, l’amende sera abandonnée.

Erick Rowan fait ce qu’il veut

Après un récap de l’histoire entre Erick Rowan et Roman Reigns, Rowan débarque sur le ring pour dire que personne ne le contrôle. Il est suffisamment fort et manipulateur lui-même dit-il. Roman Reigns n’en a pas grand chose à faire débarque en lui envoyant un Superman Punch et le frappe en dehors du ring.

La sécurité débarque pour calmer Roman Reigns, mais Rowan attrape un fan (si si on vous jure) et le powerbomb sur Roman Reigns et les agents de sécurité. La bagarre se poursuit un peu partout dans l’Arena jusqu’à ce que Rowan utilise la caméra grue pour l’envoyer sur tout le monde. On ne lésine pas sur les moyens dans cette bagarre.

Bayley a battu Ember Moon par tombé avec son Bayley to Belly. Charlotte Flair qui était aux commentaires lors du matchs est allée se confronter à la championne… qui préfère retourner en coulisse.

Kofi Kingston est sur le ring, se remémorant la fois où en 2009 ici-même au Madison Square Garden, il a fait passer Randy Orton à travers une table. Il ajoute qu’il savait qu’il reviendrait au MSG en tant que champion. Randy Orton vient lui répondre, venant du public, qu’il en a marre d’entendre Kingston se vanter de ses deux accomplissements, se moque de son faux accent jamaicain et du “power of positivity”.

Kingston par à sa rencontre mais se fait recevoir par un coup de chaise. Il répond lui aussi par des coups de chaise, avant d’installer une table à travers laquelle il fera passer Randy Orton, à nouveau.

McMahon a tappé

La demi-finale du tournoi King of The Ring se retrouve donc dans le main-event, Shane McMahon oblige sans doute. Chad Gable se retrouve ainsi face à Shane McMahon… dans un 2 out of 3 falls match, annonce ce dernier. Qu’est-ce qu’il faut pas faire pour maximiser la heat autour de McMahon.

Kevin Owens tentera quelques rapide tombé quand Shane McMahon a l’avantage ou de lents tombé quand Gable a le dessus, mais ce ne sera pas suffisant pour faire gagner McMahon.

Chad Gable a battu Shane McMahon par soumission avec un Ankle Lock, contrant un low-blow.

Shane McMahon est évidemment furieux envers Kevin Owens qui lui répond qu’il n’a rien à voir avec cette victoire et que c’est McMahon lui-même qui a abandonné. Mais l’auto-proclamé Best In The World ne veut rien entendre et annonce à Owens qu’il est viré.

Le show se termine sur des chants AEW, et ça décrit assez bien la mauvaise qualité de cet épisode go-home de SmackDown qui ne rattrape pas du tout un Monday Night RAW raté lui aussi. Dommage, on était sur une bonne dynamique ces dernières semaines.

Les plus lus

To Top