NJPW

La NJPW a-t-elle été victime d’un sabotage à New York ?

njpw fsu new york

Pas d’ambulance, pas de show. La NJPW aurait été victime d’un sabotage ce samedi soir à New York.

NJPW

C’est une histoire assez rocambolesque qui entoure l’un des shows américain que la NJPW organisait ce samedi soir à New York, Fighting Spirit Unleashed, qui s’est vu retardé de plus d’une heure.

Si vous vous êtes branché sur le NJPW World à 1h du matin heure française, heure à laquelle aurait du commencer le show, vous avez dû faire preuve de patience. On ne vous parle même pas des gens présent sur place qui ont du patienter assis à leur place et ont commencé à entamer des chants à l’encontre de l’organisation.

En cause : une ambulance absente. En effet la New York State Athletic Commission, qui impose quelques règles aux événements sportifs qui se déroulent dans l’état de New York (dont le catch) oblige les organisateurs à avoir entre autre une ambulance et des infirmiers sur les lieux en cas d’accident. Problème, aucune ambulance n’était présente avant le démarrage du show. Impossible de lancer la soirée. Sur place, Rocky Romero et le vice-président de la NJPW sont monté sur le ring pour s’excuser du retard auprès des fans pour tenter de rassurer le public, difficilement.

Pas d’ambulance, pas de show

La raison de l’absence selon le site PWInsider, un appel passé plus tôt dans la journée à la compagnie d’ambulance, qui travaille de près avec le Hammerstein Ballroom, a indiqué à cette dernière que le show avait été annulé, et que leur présence n’était plus nécessaire. Ce qui était évidemment faux, et la NJPW n’a jamais passé cet appel.

Une ambulance des pompiers de New York a pu être amenée en attendant qu’une autre arrive, mais la commission n’a pas accepté ce remplacement de dernière minute. Le show n’a ainsi pas pu commencé avant environ 20h30 au lieu de 19h comme prévu.

Publicité

Une mésaventure qui n’a pas manqué de faire réagir dans le monde du catch, à l’image de Brett Lauderdale, promoteur de la GCW qui organise régulièrement des événements dans la région. « Donc la compagnie d’ambulance qui travaille sur TOUS les événement du Hammerstein Ballroom reçoit un appel tôt le matin qui dit qu’un show sold-out est annulé le même soir et ils ne vérifient pas pour être certains avant de ré-assigner leurs équipes? C’est une erreur à six chiffres. Ça m’a l’air un peu louche. » réagit le promoteur.

Le catcheur indépendant Gran Akuma, qui semble croire à la théorie du sabotage, ajoute « La triste réalité c’est que ce n’est que le début. Toutes les compagnies de catch qui font du business aux États-Unis sont dans une guerre sur plusieurs fronts, et c’est en train de devenir très moche. »

D’autres théories

La théorie du complot autour de cette soirée parait sans doute la plus fascinante, mais elle n’est pour le moment pas vérifiable. Le Wrestling Observer de son côté ne l’exclue pas, mais mentionne qu’il était possible par exemple que la NJPW n’était pas au courant des règles imposés par la commission et qu’elle a tenté de régler le problème à la dernière minute avec une ambulance des pompiers, que tout bêtement quelqu’un a fait une erreur dans l’organisation du show.

En haut