Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 4 octobre

Résumé et résultats de WWE Friday Night SmackDown du 4 octobre 2019, premier épisode d’une nouvelle ère pour la brand bleue qui débute sur la FOX.

WWE

Un programme bien chargé pour la première de Friday Night SmackDown sur la FOX ce vendredi soir. Avec cette diffusion la WWE entre dans la cours des grands de la télévision américaine et se doit de marquer le coup, à coup de F5, mais pas que.

Juste avant le générique, Vince McMahon et Stephanie McMahon nous accueille rapidement pour lancer l’épisode. Le décor est monstrueux, RAW peut aller se recoucher.

L’ère FOX démarre avec Corbin et des MST

C’est Becky Lynch qui ouvre cet épisode, heureuse d’être toujours à SmackDown et encore plus ce soir. Elle est rapidement interrompu par Baron Corbin qui pense être celui qui devrait ouvrir cette nouvelle ère, mais le plus intéressant arrive ensuite.

The Rock interrompt rapidement Baron Corbin pour cinq minute d’entrée et d’ovation du public et évidemment c’est un assez mauvais moment pour le vainqueur du King of The Ring qui en prend pour son grade à base de blague sur ses testicules et qui se fait qualifier de IST.

Après avoir tenté de faire croire qu’il était meilleur que The Rock, Becky Lynch, le WWE Universe ou même Lebron James, Baron Corbin se fait mettre une misère par The Rock et Becky Lynch. C’est assez classique — bien que Becky Lynch a le plus beau rôle là dedans — mais c’est efficace.

Charlotte Flair et Becky Lynch ont battu Sasha Banks et Bayley par soumission avec le Figure 8 de Flair sur Bayley. Charlotte Flair qui avait déjà permis la victoire de son équipe sur Bayley lors d’un match similaire à RAW le mois dernier peut s’offrir un match de championnat avec ça.

Seth Rollins fait son entrée pour un match contre Shinsuke Nakamura, mais un épisode surprise de Firefly Fun House où Rambling Rabbit se fait détruire en cage par Mercy The Buzzard — histoire de faire comprendre un truc à Rollins, mais vous avez compris — est diffusé. On vous laisse imaginer la tête des gens qui voient SmackDown pour la première fois ce soir.

Le match commence… avant d’être arrêté au bout de deux minutes car les lumières s’éteignent et l’ambiance sonore de film d’horreur du Fiend retentit dans l’arena. Seth Rollins s’enfuit sur la rampe mais surprise, le Fiend l’a trouvé et lui porte une Mandible Claw. On aurait bien voulu voir le match en entier mais le buid up de Hell In A Cell a pris le dessus.

Shane McMahon, you’re fired

Le match suivant devrait connaitre une vraie fin, et une fin avec un gros enjeu: la place de Shane McMahon ou de Kevin Owens à la WWE. Celui qui perd ce ladder match prend ses clics et ses clacs et rentre chez lui.

Kevin Owens a battu Shane McMahon et conserve donc sa place à la WWE. Tout ce que vous pouviez attendre de Shane McMahon et Kevin Owens dans un ladder match, le passage à travers l’échelle est assez spectaculaire, le Coast to Coast était au rendez-vous, mais c’est une powerbomb depuis l’échelle vers une autre placée en bas qui a permis à Kevin Owens d’aller décrocher la mallette de son contrat tranquillement.

Kevin Owens prend le micro après le match pour lancer la phrase fétiche de Vince McMahon, “Shane McMahon, you’re fired!” avant de lui porter un stunner.

On le prend comme une pause, mais un match à quatre contre quatre arrive ensuite. Braun Strowman est le seul à faire une entrée télévisé, il rejoint l’équipe des Heavy Machinery et The Miz qui affrontent Randy Orton, Robert Roode, Dolph Ziggler et AJ Styles.

Braun Stromwan, Heavy Machinery et The Miz battent Randy Orto, Robert Roode, Dolph Ziggler et AJ Styles par tombé avec son running powerslam sur Dolph Ziggler. Le highlight du match c’est en fait Braun Strowman qui provoque le boxeur Tyson Fury au premier rang. Celui-ci tente d’aller au contact après le match mais il est retenu par une poignée d’agent de sécurité.

On enchaine avec un autre match, celui entre Roman Reigns et Erick Rowan. On apprend par ailleurs que ce sera un Lumberjack match, Daniel Bryan est aux commentaires.

Roman Reigns a battu Erick Rowan par tombé avec un spear, malgré l’intervention de Luke Harper pour tenter d’aider Rowan.

Daniel Bryan rejoint Roman Reigns sur le ring et lui tend la main, mais le Big Dog hésite quelques instant avant de la lui serrer. On n’est en effet pas à l’abris d’un retournement de situation dimanche où les deux feront équipes face à Rowan et Harper.

La fin pour Kofi, le début pour Lesnar… et Cain Velasquez

C’est l’heure du main-event, Kofi Kingston y défend son titre de champion de la WWE contre Brock Lesnar et autant vous dire que si vous vous attendiez à la défaite de Kingston, vous allez quand même être déçu.

Brock Lesnar a battu Kofi Kingston pour devenir champion de la WWE en quelques secondes avec un F5. Un seul. La WWE n’a pas voulu perdre de temps pour ce qui arrive ensuite, mais la manière est terriblement décevante. Quand on a vu Seth Rollins tenir tête à Brock Lesnar, on aimerait voir Kofi Kingston tenir un peu plus longtemps.

Ce qui arrive ensuite, c’est une nouvelle tête à la WWE. Cain Velasquez, que Brock Lesnar connait assez bien pour avoir perdu contre lui en MMA à l’UFC, débarque avec Rey Mysterio pour attaquer Lesnar.

Velasquez lui tient tête, si bien que Lesnar préfère s’en aller, faire quelques aller-retour pour faire mine d’aller au contact avant de rebrousser chemin, l’air quelque peu inquiet.

La fin de cet épisode est assez blasante, parce que Kofi Kingston aurait dû avoir le droit à une meilleure sortie, et surtout parce qu’on réalise que la title picture du titre de la WWE à SmackDown elle va se jouer entre deux combattants en MMA. Là on retrouve Vince McMahon, pas de doute.

Les plus lus

En haut