Décryptage

Le personnage de The Fiend est déjà anéanti

Le nouveau personnage de Bray Wyatt est déjà foutu et a perdu tout crédibilité ce dimanche soir à Hell In A Cell.

WWE

Le match entre l’Undertaker et Goldberg vient de se trouver un adversaire de taille pour la place du pire match de l’année à la WWE: Seth Rollins contre Bray Wyatt ce dimanche à Hell In A Cell. Si le premier avait l’excuse d’un Goldberg qui s’est raté dans sa performance, le second n’en a pas vraiment et a à nouveau ruiné l’aura de Bray Wyatt.

Le Fiend n’est pas un adversaire comme les autres pour Seth Rollins, il est traité comme un cas à part dans la compétition non seulement par le fait que ce soit un personnage aux pouvoirs étranges qui aurait sa place aux côtés de l’Undertaker ou Kane, mais aussi parce qu’on sort d’un classique “je vais te battre et devenir champion Universal”. Pour que le titre Universal ne se fasse pas oublier sur les hanches de Seth Rollins, ce dernier a eu un match de championnat lors de l’épisode de Monday Night RAW contre Rusev avant Hell In A Cell, match qui ne s’est jamais terminé suite à un autre segment gênant avec Bobby Lashley et Lana et sur lequel on ne reviendra pas et une nouvelle intervention de Wyatt.

Mais quand bien même on oublie le sujet du championnat qui — ce n’est pas la première fois — passe au second voir troisième plan, rien ne va dans le match de ce dimanche soir.

Le Fiend est un monstre doté de pouvoirs, et qui plus est effrayait Seth Rollins à un point que lui même ne savait pas mieux jouer la peur qu’un acteur de long métrage de série B, lui qui a pourtant battu deux fois Brock Lesnar. The Fiend est un personnage qui aurait pu faire un massacre dans le contexte du Hell In A Cell où normalement rien n’est interdit. Au lieu de ça, il n’a absolument rien fait d’incroyable, ni d’effrayant. Enfin si, il a fait passer la lumière de l’arena au rouge pour créer une atmosphère anxiogène — rendant par ailleurs le match encore plus pénible à regarder. Sacré pouvoir.

Un monstre qui n’a rien fait de monstrueux

Tout le monde attendait de savoir ce qui allait arriver à Seth Rollins face à un personnage aussi monstrueux que The Fiend face auquel le champion Universal ne pouvait contenir sa peur, certain voulait le voir terminer champion si l’on en croit les huées du public, et tout le monde a été déçu parce que le Fiend n’a rien fait d’extraordinaire. Il s’est fait démolir par un Seth Rollins qui a enchainé un nombre de finishers à la limite de l’indécence et qui a cherché par tous les moyens à annihiler son adversaire, à tel point que l’arbitre a du intervenir pour stopper le match quand Seth Rollins a sorti le Sledgehammer. Comment rendre crédible un tel personnage si l’arbitre doit venir à son secours dans un Hell In A Cell, où les catcheurs sont habituellement livrés à eux-même pour se sortir de ce match.

L’issue de ce match semble être un classique de la WWE qui se force tellement à protéger l’aura qu’elle construit autour de ses stars qu’elle en vient à des fins de match pareilles. Seth Rollins qui a laissé exprimer son côté sombre et violent s’est montré ainsi fort et a pris le dessus sur le Fiend, n’a pas perdu le titre, quand Wyatt de son côté n’a pas perdu le match. Le résultats n’est pas là où Vince McMahon l’aurait sans doute voulu: Seth Rollins est certes toujours champion, mais le nouveau personnage de Bray Wyatt est déjà anéanti puisque ses limites, visiblement pas très difficiles à atteindre, ont été dévoilées. Le segment d’après où Wyatt se relève et attaque Rollins match n’y fera rien.

Impossible maintenant de croire aux chances de Bray Wyatt de devenir champion après ce match. Comment poursuivre la rivalité en sachant que le Fiend a plié au premier affrontement ? Mieux vaut passer à autre chose.

Les plus lus

En haut