Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 7 octobre

Résultats de l’épisode de WWE RAW du 8 octobre 2019 avec la première partie de la Draft.

WWE

Vingt-quatre heures après WWE Hell In A Cell 2019, Monday Night RAW va devoir rattraper le niveau qui s’est écrasé dans le pay-per-view et son main-event.

Son aussi prévu un face à face entre Braun Strowman et Tyson Fury après l’accrochage de vendredi à SmackDown, un nouveau match entre Lacey Evans et Natalya en Last Women Standing, et un match par équipe entre les nouvelles championnes par équipe les Kabuki Warriors et les championnes de RAW et SmackDown Becky Lynch et Charlotte Flair.

Vous reprendrez bien un peu de malaise en ouverture ?

Comment vous décrire ce début d’épisode ? RAW ne s’est pas ouvert sur le main-event de Hell In A Cell entre Seth Rollins et Bray Wyatt, mais sur l’histoire qui voit Rusev se faire prendre sa femme par Bobby Lashley pour des raisons que l’on a pas encore. Alors qu’il se fait passer à tabac par Randy Orton et Baron Corbin — Seth Rollins ne s’est pas encore remis de la veille pour l’aider visiblement — Lashley apparait à l’écran, expliquant qu’il est chez lui et occupe tout ce qui lui appartient… même Lana.

Une scène au lit version PG ou Lashley prend même le soin de cacher les sous-vêtements de Lana derrière la couette — c’est familiale faut pas oublier — devant laquelle Rusev craque.

Le bulgare s’attaque à tout ce qui se trouve dans les environs, et tant pis pour Randy Orton et Baron Corbin qui se sont vu mettre une misère comme rarement.

Lacey Evans et Natalya se sont affrontées dimanche à Hell In A Cell mais n’allez pas croire qu’elles en ont terminé. Les revoilà ce lundi soir avec la stipulation du Last Woman Standing.

Natalya a battu Lacey Evans en la faisant passer à travers une table près de la rampe d’entrée, assez bon match dans son genre, dommage de ne pas l’avoir proposé dimanche.

Aleister Black ne peut plus attendre (nous non plus)

Aleister Black attend toujours dans son petit cagibi. Allez le chercher bordel, ça va faire depuis avril qu’il attend quand même.

En interview Tyson Fury dit ne pas avoir provoqué Braun Strowman mais admet qu’il n’aurait pas du sauter par dessus la barrière. Il demande des excuses à Strowman ce soir.

Les Viking Raiders ont battu Robert Roode et Dolph Ziggler par tombé avec la Viking Experience. Leur route vers les titres par équipe commencent visiblement ici.

Finalement Aleister Black en a marre. Il a fait tomber le costard et s’est mis en slip (de catch) et s’apprête à rejoindre le ring pour aller se chercher lui-même un adversaire. On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Pas de chance pour les Singh Brothers qui se sont perdus sur le ring à ce moment là.

Aleister Black a battu les Singh Brothers à coups de Black Mass pour l’un et d’une sorte de dragon sleeper pour l’autre. On va sans doute avoir le droit à une série de match de ce genre pour Black. Patience.

The OC ont battu les Lucha House Party par tombé avec un Phenomenal forearm de Styles sur Kalisto. Le beatdown se poursuit après le match, est-ce une vraie rivalité qui démarre où c’est pour passer le temps? Affaire à suivre.

Les championnes battues par les championnes

Charlotte Flair et Becky Lynch sont invitées du Miz TV ce soir et en attendant leur match contre les Kabuki Warriors on semble en train de préparer Surivivor Series où elles s’affronteront très probablement. La rivalité est toujours un peu là entre les deux, Charlotte Flair continuant d’expliquer qu’elle a rendu Becky Lynch célèbre avant de se confronter sans en venir aux mains.

Asuka et Kairi Sane font leur entrée, micro en main… et lâchent une promo en japonais. C’est sans doute plus efficace qu’en anglais, peu de gens pourront juger. Becky Lynch disait attendre Asuka et leur demande de venir se battre, ce qu’elle ne tarde pas à faire.

Les Kabuki Warriors ont battu Becky Lynch et Charlotte Flair avec une nouvelle fois le green mist d’Asuka sur Lynch, et Kairi Sane qui en profite pour porter un roll up.

Les Viking Riders, fort de leur victoire contre Roode et Ziggler ont des ambitions de champions par équipe de RAW et affirment que rien ne peut les éloigner de ce but. Faudrait pas oublier la Draft la semaine prochaine non plus. Ils auront en attendant un match de championnat la semaine prochaine.

On a le droit à deux interviews de Ricochet et Apollo Crews qu’on peut résumé de la sorte: on est plutôt potes mais si faut s’affronter pour montrer qui est le plus fort à l’approche de la Draft alors on va se battre. Oui c’est un match de remplissage évidemment.

Ricochet a battu Apollo Crews par tombé avec un Codebreaker.

Il aura fallu attendre la dernière demi-heure pour que soit évoqué le main-event de Hell In A Cell avec un recap du match largement avantageux mais on n’aura rien de plus: ni Wyatt ni Rollins ne semblent présent ce soir. C’est dommage mais c’est toujours mieux que de voir Rollins célébrer sa victoire comme si tout était normal.

Six foot nine of Fury

C’est la confrontation entre Braun Strowman et Tyson Fury qui servira de main-event ce soir. Jerry Lawler est au milieu du ring pour accueillir le boxeur qui veut des excuses pour avoir été considéré comme un idiot par Strowman. Strowman qui fait son entrée tout de suite après sous les chants “get these hands”.

Strowman explique qu’il voulait juste s’amuser un peu vendredi dernier jusqu’à ce qu’il voit la tête de Tyson Fury. Il ajoute qu’il a demandé à la sécurité de le laisser passer parce qu’il voulait le manger pour le déjeuner, ce à quoi Fury répond qu’il peut se réjouir de la présence de la sécurité sans qui il l’aurait mis KO.

Tyson Fury frappe ensuite là où ça fait mal, évoquant ses titres de champions poids lourds, il demande à Strowman combien lui en a remporté. C’est pas cool.

La suite elle est physique. Les deux rivaux en viennent aux mains mais la sécurité les sépare et les tiens de chaque côté du ring. “Laissez les se battre” chante le public tandis qu’ils se débarrassent un à un des pauvres agents de sécurités. Ils parviennent à se battre mais c’est au tour des lowcarder (dont fait visiblement parti le Miz désormais, quelle tristesse) de venir les séparer.

Strowman finit par repartir en coulisse où il est attendu par Charly Caruso et à qui il dit tout le bien qu’il pense de Tyson Fury avant de lui dire qu’il va tater de ses mains, et retourne sur le ring pour une dernière tentative avant que RAW ne rende l’antenne.

Le segment de fin est divertissant mais faut avoir envie de voir ce genre de confrontation qui devrait se diriger vers Crown Jewel à la fin du mois. Pour ce qui est du reste, cet épisode de Monday Night RAW n’apporte rien de spécial. Il n’y est quasiment pas question de l’événement principal de Hell In A Cell et c’est bien dommage.

Les plus lus

En haut