Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 11 novembre 2019

Résultats de l’épisode de WWE RAW du 11 novembre 2019.

WWE

Cet épisode de Monday Night RAW a lieu comme SmackDown vendredi dernier à Manchester — il a même été enregistré le même soir. Peu d’avancée dans la route vers Survivor Series, mais quelques apparitions de talents britanniques de la WWE.

Becky Lynch veut redevenir Becky-2-Belts

Becky Lynch fait son entrée, chaleureusement accueillie par le public britannique. On nous annonce qu’elle affrontera avec Charlotte Flair les championnes par équipe de la WWE Asuka et Kairi Sane pour leurs titres dans le premier match de cet épisode.

Elle parle du fait de s’être entrainée dès l’âge de quinze ans ici au Royaume-Uni et d’être là ce soir, à Manchester. Pour elle les challenges sont devenus de plus en plus difficiles avec les années mais elle les accueille avec plaisir. “Amenez-les” dit-elle. La championne de RAW prévient les Kabuki Warriors qu’elle ne va pas s’arrêter de se battre, qu’elle ne va pas arrêter de l’ouvrir et de mettre des baffes. Elle termine en disant qu’elle compte bien redevenir Becky 2 Belts.

The Kabuki Warriors ont battu Becky Lynch et Charlotte Flair sur un roll up sur Becky Lynch grâce à une distraction de Bayley venue attaquer Shayna Baszler. Après le match Bayley s’en prend aussi à Becky Lynch.

Drew McIntyre a battu Sin Cara par tombé avec son Claymore Kick.

Erick Rowan parle de manière enfantine à… un truc. On sait pas, on voit pas. C’est flippant un peu.

R-Truth affrontait les Singh Brothers dans un Handicap Match pour le titre 24/7 mais le match n’a pas vraiment eu lieu, Truth a poursuivi les deux catcheurs dans les vestiaires sans que cela n’aboutisse à quoi que ce soit.

WALTER compte restaurer l’honneur du catch à RAW (fin de la blague)

Seth Rollins vient sur le ring et se fait copieusement huer mais cela ne semble pas trop l’ennuyer, se la jouant “au moins vous êtes énergique!”. Il revient sur ce que lui a dit Triple H la semaine dernière et a compris que ce dernier voulait raviver la flamme en lui, et visiblement ça a fonctionné.

L’ancien champion Universal dit avoir débuté à NXT mais sa maison et son show ont toujours été RAW. NXT a démarré cette rivalité et son équipe va la terminer.

Seth Rollins a envie de faire une petite démonstration, se dit être le meilleur catcheur au monde et lance un défi à quiconque a envie de se battre tout de suite. Heureusement que Shane McMahon n’est pas là. C’est finalement le clan Imperium qui fait son entrée pour le plus grand plaisir du public. WALTER prend la parole pour dire qu’ils sont là pour “restaurer l’honneur de notre sport”. S’il vient pour ça à RAW y a du boulot et c’est sans doute pas par Rollins qu’il faut commencer.

WALTER poursuit en disant que le mat que Seth Rollins souille avec ses pieds sale est sacré, et qu’il n’est pas très sécurisant pour lui pour quelqu’un qui vient de NXT, étant donné qu’il n’est pas aux États-Unis. Seth Rollins répond en acceptant le match qui commence tout de suite.

Seth Rollins a battu WALTER par disqualification après l’intervention des autres membres d’Imperium alors que Rollins allait porter son Curb Stomp. Kevin Owens (entré sous une énorme réaction du public) et les Street Profits débarquent pour aider l’ancien champion Universal, la suite vous l’avez devinée: ce sera un match à quatre contre quatre.

Seth Rollins, Kevin Owens et les Street Profits ont battu Imperium par tombé avec un Curb Stomp de Rollins sur Wolfe tandis que le reste d’Imperium a été mis KO à l’extérieur du ring à base de suicide et flip dive de Rollins et Montez Ford.

Andrade a battu Cedric Alexander par tombé avec son Hammerlock DDT.

Aleister Black est toujours là, en train d’attendre qu’on vienne le chercher pour un match.

Lashley/Rusev/Lana, toujours plus loin dans la gêne

Le segment qui suit va être terrible. Lana fait son entrée et est déjà huée, le public sait aussi que ça va être terrible. Elle dit ne pas être parfaite mais ajoute être au moins honnête. Elle admet avoir trompé Rusev, mais ajoute aussi que c’est lui qui a commencé. Elle nous raconte à quel point le sexe avec Bobby Lashley c’est génial et que ça a commencé il y a sept semaine. C’est un détail mais ça a son importance dans l’histoire.

Elle revient aussi sur le fait d’avoir été bousculée par Rusev et Ricochet, mais qu’elle va bien grâce au soutien de Bobby Lashley qui lui a conseillé un docteur. Parce que les docteur de la WWE ne savent pas soigner les conséquences de bousculades, c’est spécial. Le public a complètement laché la rampe à ce moment, ça hue dans tous les sens. Vince McMahon aurait du savoir que le public anglais était un des publics les plus francs du monde.

Lana annonce aussi être enceinte de neuf semaines. Et si vous avez bien compté, Rusev ne peut être que le père de l’enfant. Lana a peur de grossir, peur de voir ses seins grossir. Là ça devient lourd (au sens figuré évidemment) et Lawler évidemment est mort de rire, encore plus quand Rusev fait son entrée.

Lana le qualifie de sex addict, mentionnant tous les endroits où il a voulu faire l’amour. Rusev qui est la seule personne que le public soutient encore dans cette affaire (en même temps c’est lui le face éhonté de l’histoire) lui rappelle de ne pas oublier le fameux tank de WrestleMania 31 avant son match contre John Cena. La phrase est amusante avouons-le, mais Rusev n’est pas du tout amusé et semble ne pas croire Lana quand elle dit qu’elle est enceinte.

Lana s’énerve, Rusev dit qu’il veut simplement comprendre, les deux se disputent quand arrive le troisième larron Bobby Lashley. Lana aveugle Rusev d’un coup dans les yeux et Lashley l’attaque. Hors micro après l’attaque, Lana admet à Lashley avoir menti sur toute la ligne ce soir. Horrible et long segment que les chanceux qui n’ont pas vu le show en direct pourront passer. Tout ça pour un match qui va sans doute meubler le kickoff de WWE Survivor Series.

Eric Rowan a battu un jobber local par tombé avec un Chokeslam. Rowan est arrivé avec… son truc, caché dans une cage enveloppée dans un linge blanc cassé qu’il pose sur la table des commentateurs pendant le match. Vic Joseph n’osera pas regarder ce qu’il y a dedans.

Les Viking Raiders ont battu Flash Morgan Webster et Mark Andrews par tombé avec la Viking Experience sur Andrews dans un court match. C’est toujours mieux que les jobbers mais c’est parce qu’on est en pleine invasion de NXT et en Angleterre.

Ricochet sous la menace d’un RKO

Dans le main-event a finalement lieu le match entre l’équipe de Ricochet, Humberto Carrillo et un partenaire avec qui on se doute que l’entente va être difficile : Randy Orton, et l’équipe de The OC. Et il n’aura évidemment pas fallu longtemps avant que des tensions se ressentent entre Orton et Ricochet.

Randy Orton a teasé un RKO sur Ricochet mais il a préféré finir le match et attaquer AJ Styles, avant de laisser Humberto Carrillo finir tout ça.

Ricochet, Randy Orton et Humberto Carrillo ont battu The OC par tombé avec un Moonsault de Carrillo sur AJ Styles.

Randy Orton retourne vers Ricochet après le match, histoire de lui faire comprendre qui est le patron. L’ambiance s’annonce intéressante à Survivor Series, les deux catcheurs seront en effet dans l’équipe de RAW de Seth Rollins avec Kevin Owens et Drew McIntyre.

Un show sans grande importance, comme on pouvait s’y attendre étant donné qu’il a été enregistré quatre jours à l’avance à l’occasion de la tournée européenne. Les bons moments sont peu nombreux, on retiendra le match et le segment autour des catcheuses en début de show, et celui entre Seth Rollins et Imperium qui a plutôt bien fait son effet, surtout avec l’ajout de Kevin Owens et les Street Profits.

Les plus lus

En haut