Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 15 novembre 2019

Résumé et résultats l’épisode de WWE SmackDown du 15 novembre 2019.

WWE

Au programme de cet épisode de WWE Friday Night SmackDown trois matchs qui auront un impact sur la carte de Survivor Series et un Miz TV avec Daniel Bryan.

Corbin ouvre encore le show

Et comme la semaine dernière, on démarre cet épisode avec Baron Corbin, la WWE pousse fort avec lui, on se demande quelle blague à base de testicules ou de caca de chien on va encore avoir le droit ce soir. Le roi des rings a même un trône avec des porteurs et deux bouffons sur le ring. Après avoir demandé le respect à un public qui le hue copieusement, il répète la même chose que la semaine dernière : Roman Reigns est un grand talent, mais il n’est plus que l’ombre de ce qu’il était.

Baron Corbin poursuit en disant qu’en conséquence de tout ça et en tant que King of The Ring, il se déclare capitaine de l’équipe de SmackDown à Survivor Series et compte bien comme prévu se débarrasser de Mustafa Ali et Shorty G pour les remplacer par Dolph Ziggler et Robert Roode dans le match qui suit.

En attendant, il appelle Roman Reigns à venir sur le ring et ça sent l’arnaque à deux kilomètres. Et en effet, un petit chien aboie et une personne déguisée en chien entre. Vince McMahon/20.

Avant le match on a pu revoir l’arrivée de CM Punk dans l’émission WWE Backstage, non seulement ils ont plus les droits pour Cult of Personnality et c’est drôle, et on vous pouvez être certains qu’ils n’ont pas diffusé le passage dans l’arena, le public serait déjà en émeute sinon après une ouverture de show pareil.

Chad Gable et Mustafa Ali ont battu Dolph Ziggler et Robert Roode par tombé avec un 450 Splash d’Ali sur Ziggler, et en grande partie grâce à l’aide de Roman Reigns, le vrai, intervenu durant le match.

L’Universal vire au bleu

À l’occasion d’un tour de magie de Bray Wyatt dans Firefly Fun House, la ceinture de champion Universal est (logiquement) passée du rouge au bleu. Elle est ainsi passée de moche à très moche.

La B-Team et Drew Gulak sont sur le ring. Gulak a voulu montrer ce qu’il se passerait s’il remplaçait Braun Strowman dans l’équipe de SmackDown aux Survivor Series tandis que la B-Team a tenté d’attaquer pendant que Gulak s’est enfuit. Pas besoin de vous faire un dessin sur ce qui est arrivé à Dallas et Axel. Dire que Gulak a quitté 205 Live pour ça.

Les New Day promettent en interview de battre les Revival à nouveau ce soir pour conserver leurs titres de champions par équipe de SmackDown, et ils le feront pour Xavier Woods.

En coulisse Sami Zayn et Shinsuke Nakamura tentent toujours de convaincre Daniel Bryan de les rejoindre, surtout après son agression par le Fiend la semaine dernière. Mais Bryan ne veut toujours pas, et leur dit qu’ils devraient demander à Braun Strowman. Zayn commence alors à critiquer Strowman… qui arrive pour lui faire peur.

NXT s’incruste à nouveau

Le match contre les New Day et les Revival a été interrompu. Undisputed Era est en effet arrivé pour attaquer les deux équipes jusqu’à ce qu’une poignée de catcheurs de la brand bleue vienne pour les faire fuir.

Heavy Machinery ont (encore) battu deux types inconnus avec le Compacter. La suite, vite.

Bayley et Nikki Cross s’affrontaient dans le match suivant, et si cette dernière remportait le match, elle rejoindrait la Team SmackDown à Survivor Series. Mais le match va être interrompu d’abord par Shayna Baszler puis par une poignée de catcheuses de NXT. Alors que plusieurs catcheuses de SmackDown arrivent, celles de NXT s’apprête à partir, mais Sasha Banks les défie à un match par équipe. Challenge accepted.

Sasha Banks, Carmella, Dana Brooke et Nikki Cross ont battu Rhea Ripley, Tegan Knox, Mia Yim et Dakota Kai par tombé avec un neckbreaker de Nikki Cross sur Dakota Kai.

La célébration de la victoire de SmackDown va être courte, les catcheuses de NXT passent Nikki Cross à tabac avant que celles de SmackDown ne lui viennent en aide.

Il a dit oui

Cet épisode se termine avec comme main-event le Miz TV dont l’invité est Daniel Bryan. Il y est évidemment question de Bray Wyatt et de l’agression par The Fiend de la semaine dernière, le tout ponctué par la rivalité jamais terminée entre le Miz et Daniel Bryan.

Mais Daniel Bryan ne se laisse pas faire, il demande au Miz de la fermer avant de lui dire qu’il ne comprend rien. Il se dit passionné et mentalement instable, et que les deux ensemble ça fait pas bon ménage. Le Miz ne peut pas comprendre, poursuit Bryan, mais Wyatt lui le peut, parce qu’il est instable lui aussi. Vous allez voir que tout ça va se terminer chez Dr Shelby.

La promo de Daniel Bryan, blague à part, est en réalité excellente mais la voilà interrompu par le jingle de Firefly Fun House, alors qu’apparait ensuite Bray Wyatt qui lui dit que le Fiend l’a attaqué pour l’effrayer, à moins qu’il se souvienne ce qu’a fait Bryan par le passé.

Wyatt fouille ensuite dans un coffre à jouet duquel il sort le titre Universal, demande à Bryan s’il veut jouer et qu’il n’a qu’un mot à répondre, un mot qui commence par Y. Daniel Bryan répond non. Il lui dit que s’il voulait par contre se battre, ce serait pour le titre de champion Universal. Bray Wyatt n’hésite pas une seule seconde et lui répond en chantant “Yes! Yes! Yes!” Ce doit être de la psychologie inversée, ou un truc comme ça.

The Miz termine cet épisode de Friday Night SmackDown en rendant officiel le match entre Bray Wyatt et Daniel Bryan pour le titre de champion de la WWE à Survivor Series. Un épisode assez banal et un peu trop occupé par un Baron Corbin qu’on aimerait plus heel et moins débile.

Les plus lus

En haut