Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 22 novembre 2019

Résumé et résultats de l’épisode de WWE Friday Night SmackDown du 22 novembre, dernier avant Survivor Series 2019.

WWE

Dernière étape avant le week-end de WWE Survivor Series 2019, SmackDown règle les derniers détails avant de partir en guerre pour la suprématie de la brand bleue.

On commence avec une démonstration de force, ou plutôt de qui est le locker room leader. Baron Corbin essaie de s’adresser à tout le roster de SmackDown mais personne de l’écoute. Roman Reigns fait son entrée, et tout le monde l’écoute. Pour Reigns le plan est simple: la porte est grande ouverte aux autres brands, si elles veulent venir se battre ce soir, qu’elles viennent. Et c’est pas Sasha Banks, capitaine de l’équipe de SmackDown ce dimanche qui va le contredire.

NXT a enfin son équipe féminine

Sasha Banks entre avec son équipe sur le ring après le générique, en appelle à l’équipe de RAW qui mets du temps avant de faire son entrée. Charlotte Flair prend la parole et la défie pour un match… quand NXT — qui n’a officiellement toujours pas d’équipe — se montre enfin. Rhea Ripley, Mia Yim, Candice LeRae, Tegan Nox et Toni Storm sont là, et c’est visiblement cette équipe qui ira à Survivor Series dimanche.

Rhea Ripley prend le micro pour proposer un autre match : capitaine contre capitaine contre capitaine. Avant que quelqu’un ne puisse accepter, les trois équipes se battent sur le ring. Le match aura bien lieu au retour de la pub une fois que les esprits se seront calmés.

Rhea Ripley a battu Charlotte Flair et Sasha Banks avec un Crucifix sur Charlotte Flair qui termine le match avec un nez qui saigne beaucoup. Il y a eu pendant le match une grosse mésentente entre Sasha Banks et Nikki Cross qui a sans surprise beaucoup avantagé les deux autres équipes.

Le brawl d’avant le match reprend de plus belle une fois que la cloche a sonné, mais les catcheuses de NXT quittent le ring et laissent les deux autres se battre tandis que le public est à 100% derrières elles.

Alors que Baron Corbin, Robert Roode et Dolph Ziggler discutent stratégie pour le match qui les attends ce soir, Sami Zayn passe dans le coin et conseille à Corbin de venir lui dire qu’il est ennuyeux en face, sur le ring s’il en a envie. Zayn doit aller sur le ring, et a un petit sac noir dans lequel on devine une ceinture de championnat.

En interview Bayley appelle Shayna Baszler à “sortir de l’ombre” et venir lui rendre une petite visite ce soir. Le rendez-vous est pris.

Le titre Intercontinental se refait une beauté

Sami Zayn a en effet un cadeau à faire à Shinsuke Nakamura. Sur le ring, Zayn présente à Nakamura la toute nouvelle ceinture de champion Intercontinental de la WWE. Pas moche, un peu ressemblante à la ceinture de champion de la PROGRESS. Pour Zayn c’est la plus importante ceinture, ils n’ont pas peur du champion des États-Unis et ne se souviennent plus du nom du troisième.

Et pourtant le troisième arrive. L’Undisputed Era fait en effet son entrée, toujours bien accueillie par le public, pendant que Zayn et Nakamura partent. Ils ne feront que se croiser, rien d’autre.

Alors qu’Adam Cole commence à parler de ce qui les attend ce week-end avec TakeOver : WarGames et Survivor Series, les New Day font leur entrée et les défient pour un match. Adam Cole accepte en croyant que le match serait un 4 contre 2, mais surprise : les Kingston et Big E ont de leur côté Heavy Machinery.

Undisputed Era ont battu les New Day et Heavy Machinery avec un coup de pieds sur Tucker Knight de Roderick Strong.

AJ Styles fait son entrée avec Luke Gallows et Karl Anderson et donne l’impression d’être arrivé en retard à la promo de Sami Zayn. Il promet tout de même de battre Nakamura et Strong dimanche.

Daniel Bryan “invoque” Bray Wyatt

Daniel Bryan les interrompt (fallait pas être en retard), et ne s’occupe pas d’eux. Il va directement sur le ring et s’adresse après un récapitulatif de leur rivalité à Bray Wyatt en lui demandant de venir sur le ring pour discuter. Les lumières s’éteignent mais quand elles se rallument, tout le monde est déçu — même le public.

The Miz, éternelle troisième roue de la charrette, fait son entrée et provoque Daniel Bryan en disant qu’il espère voir Bray Wyatt gagner dimanche, puis lui met une claque. Prenons ça pour un défi, puisqu’ils s’affrontent ensuite.

Le match entre Daniel Bryan et The Miz n’a pas eu de fin. Les lumières s’éteindront à nouveau, et cette fois le Fiend sera bien là, dans le coin du ring. Bryan tente de se jeter sur lui, mais se fait prendre par la Mandible Claw dont il ne se sortira pas.

Shayna Baszler est arrivée au rendez-vous donné par Bayley. Elle prend le micro pour lui dire qu’elle est bien sur le ring et pas dans l’ombre. Soudain, Bayley l’attaque par surprise, les deux se battent à l’extérieur du ring et la championne de SmackDown calme celle de NXT en l’envoyant dans les marche du ring. Le public lui veut Becky Lynch. Dommage, elle n’est pas là.

Un bon gros dernier brawl pour la route

Le main-event de cet épisode, bien que vous savez tous avant qu’il ne commence comment il va se terminer, est un match par équipe à trois contre trois entre l’équipe de Roman Reigns, Mustafa Ali et Shorty G et celle de Baron Corbin, Robert Roode et Dolph Ziggler.

Baron Corbin, Robert Roode et Dolph Ziggler ont battu Roman Reigns, Mustafa Ali et Shorty G par tombé avec le End of Days de Corbin sur Ali. La bonne vieille règle de la Superstars qui perd à domicile, ici à Chicago, vaut toujours. Reigns avait mis KO Roode avec un Superman Punch, Ali s’apprêtait à terminer le match avec un 450 Splash mais Ziggler le fait tomber du poteaux, permettant à Corbin de terminer le match.

Il ne faudra pas attendre bien longtemps, le roster de RAW débarque dès la fin du match. Seth Rollins monte sur le ring et fait face à Roman Reigns quelques secondes avant que les deux ne se battent. C’est le signale, les Superstars de RAW les rejoignent, et évidemment tout SmackDown débarque avec Braun Strowman.

Mais c’est qu’il ne faudrait pas oublier NXT. La brand jaune a aussi son moment dans cette histoire et elle le fait à la Triple H. Ou plutôt à la DX. NXT arrive en effet avec une jeep, menée par Triple H, Shawn Michaels et Road Dogg. C’est le bordel général, Keith Lee et Braun Strowman se font face sur le ring et cet épisode se termine sur cette image qui a du donner mille idées à Vince McMahon.

Un épisode go-home assez classique mais heureusement NXT était là. Pas parce que c’est NXT, mais parce qu’un nouveau brawl entre RAW et SmackDown, aussi bien qu’une nouvelle rivalité entre les deux brands durant le build up de Survivor Series, ça n’aurait pas été aussi passionnant.

Les plus lus

En haut