Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 25 novembre 2019

Résumé et résultats de RAW du 25 novembre 2019.

WWE

Au programme de l’épisode de Monday Night RAW ce lundi, au lendemain de WWE Survivor Series 2019, deux matchs sont annoncés : un match de championnat des États-Unis pour AJ Styles, et un match entre Charlotte Flair et Asuka pour qui l’entente n’était pas au beau fixe dans l’équipe de la brand rouge lors du match de la veille. Pendant ce temps Seth Rollins veut remettre de l’ordre à RAW.

La défaite de RAW passe mal pour Seth Rollins

Seth Rollins est sur le ring, entouré du roster de RAW pour démarrer cet épisode et il est pas bien. Le public chante CM Punk, ce à quoi répond qu’il a “essayé de le faire venir mais il préfère rester assis derrière un bureau à Los Angeles”. Mais ce n’est pas le sujet de ce soir, le sujet c’est évidemment la raclée qu’a pris la brand rouge ce dimanche à Survivor Series. “Vous avez tous craint”, dit-il aux Superstars qui se tiennent autour du ring. En temps normal la plupart seraient montés sur le ring pour lui mettre une raclée mais là ils ont tous joué l’air surpris.

Il leur demande s’ils ont quelque chose à dire, à commencer par Randy Orton, “le maillon faible” de l’équipe d’hier soir. Orton préfère partir — avec un petit geste de la main qu’on vous laissera interpréter vous-même. Pareil pour Charlotte Flair, la capitaine de l’équipe de RAW, “et tu t’appelle Flair…”, elle aussi s’en va. Les AOP prennent un peu avant de partir, tout comme Mysterio qui n’a pas réussi à ramener le titre de la WWE. C’est étrange à suivre parce qu’on sait qu’habituellement Seth serait déjà parti en civière.

Tout le monde s’en va, sauf une personne : Kevin Owens. Rollins en profite pour le tacler sur sa participation à TakeOver : WarGames en l’appelant ironiquement “Mr NXT”, avant de lui dire qu’il est bien trop flemmard pour un jour devenir Seth Rollins. Owens a un micro, mais il ne répondra pas. À la place, le canadien lui porte un Stunner et s’en va.

C’est un segment à la fois assez étrange mais en même temps ce début de heelturn est ce qui peut arriver de mieux à Seth Rollins. Les auteurs ont dû lire son compte Twitter. Il défiera d’ailleurs Owens dans un match au retour de la pub lors d’une interview.

Rusev, hors-la-loi

Bobby Lashley affronte Titus O’Neil dans le match suivant. Rusev n’est pas censé être là, puisqu’on apprend que Lana a obtenu une ordonnance restrictive contre Rusev. Mais évidemment, il est là.

Le match n’aura pas de fin puisque Rusev va intervenir dans celui-ci et attaquer Lashley qu’il emmènera jusqu’à la table des commentateurs, le fera chuter de la rampe et fera tombé une rampe de lumière sur lui. Le tout sous les hurlement de Lana.

Rusev est retenu (tant bien que mal) par des policiers tandis que Bobby Lashley est emmené en civière. Rusev avait l’air de s’éclater durant le segment, c’est qu’il l’aime vraiment cette storyline, en fait.

AOP ont battu Curt Hawkins et Zack Ryder par tombé avec un combo neckbreaker/sit-out powerbomb. Ils auraient pu gagner le match en quelques seconde mais ont fait durer le plaisir.

Andrade a battu Akira Tozawa par tombé avec son Hammerlock DDT. Andrade est toujours invaincu en solo depuis qu’il est à RAW, mais il ne fait toujours rien d’intéressant.

Triste retour pour Matt Hardy

Aleister Black est dans sa petite cabine sombre, et visiblement Buddy Murphy devrait se méfier, il est véner.

Tiens, Matt Hardy est de retour. Il a justement un match contre Buddy Murphy, et c’est assez triste de se dire que le mec, grande star de sa génération aux côtés des John Cena, Randy Orton et les autres, puisse revenir pour se faire bolosser par Buddy Murphy dans un match qui sert de pretexte à la rivalité de ce dernier contre Aleister Black.

Buddy Murphy a battu Matt Hardy par tombé avec trois coups de genou. Elle en est là, la carrière de Matt Hardy.

Buddy Murphy, qui saigne du nez, prend le micro pour appeler Aleister Black à venir sur le ring. Celui-ci ne tardera pas trop et attaquera direct à coups de poings. Murphy préfère s’enfuir.

Charlotte Flair, en réaction à l’attaque au green mist qu’elle a subit la veille à Survivor Series par Asuka, pense que cette dernière ne s’est toujours pas remise du fait qu’elle a brisé sa streak d’invincibilité à WrestleMania et compte lui montrer pourquoi elle est dix fois championne dans le match qui les attend ce soir.

Rey Mysterio challenger…

Humberto Carrillo aurait dû affronter AJ Styles pour son titre de champion des États-Unis. C’était prévu et annoncé depuis la semaine dernière, mais ça n’arrivera pas. Luke Gallows et Karl Anderson ont attaqué Carrillo et l’ont rendu inapte à catcher. Ricochet débarque pour voir comment il va, AJ Styles fait mine de s’inquiéter pour rire et demande à Ricochet quel genre de super-héros il peut être s’il n’est pas capable de venir aider ses amis. Ricochet lui répondra en demandant ce qu’est devenu AJ Styles pour être du genre à envoyer ses amis attaquer celui qui aurait pu lui prendre le titre.

Ricochet défie alors Styles pour un match de championnat. Carrillo est sans doute déjà vert dans sa tête. Le public adore l’idée, mais Styles refuse. Randy Orton vient alors tenter sa chance, mais Styles refuse à nouveau. Drew McIntyre arrive à son tour, se vante d’avoir éliminé WALTER (le public ne le lui pardonnera sans doute jamais) avant lui aussi de demander un match de championnat mais Styles refuse, il souffre vraiment depuis hier. Carrillo pendant ce temps doit hurler intérieurement devant tout ces gens qui veulent prendre sa place.

Vient ensuite Rey Mysterio, qui dit être le plus souffrant après son match d’hier contre Lesnar… et demande lui aussi un match pour le titre des États-Unis. Styles dit non, parce qu’aucun d’entre eux ne le mérite.

Le booking de ce segment est passé en mode automatique et vous devinez déjà la suite, Ricochet a une idée : “et si on faisait un Fatal 4-Way dont le gagnant ira affronter AJ Styles pour son titre des États-Unis ?” (en gros). AJ Styles trouve l’idée idiote mais ses partenaire Gallows et Anderson approuvent. Le match aura donc bien lieu.

Rey Mysterio a battu Ricochet, Randy Orton et Drew McIntyre par tombé avec un petit paquet pour devenir challenger au titre des États-Unis. Un match assez sympa avec un passage amusant entre McIntyre et Orton impliquant un échange de chops bien audible, surtout de la part de McIntyre. Orton le terminera avec un aveuglement parce qu’il n’a pas que ça à faire.

…puis champion

On ne perd pas son temps, on enchaine. Le match entre Rey Mysterio et AJ Styles pour le titre de champion des États-Unis a lieu tout de suite après.

Rey Mysterio a battu AJ Styles par tombé avec un frog splash, aidé par l’interventions de Randy Orton pendant que l’arbitre s’était accidentellement fait mettre KO par AJ Styles.

Rey Mysterio devient ainsi champion des États-Unis et célèbre avec son fils Dominick. Un petit lot de consolation après avoir échoué au titre de la WWE. Pendant ce temps, Humberto Carrillo est probablement en train d’halluciner dans les vestiaires.

Kevin Owens, en coulisse, s’adresse à Seth Rollins à travers une promo. Il dit que contrairement à Rollins, il a toujours su qui il était depuis la première fois qu’il a enfilé une paire de chaussure de catch il y a 20 ans, et qu’il n’a jamais écouté les gens qui ont voulu qu’il change quoi que ce soit. Rollins lui veut devenir tout ce que la WWE voudrait qu’il soit, et maintenant c’est juste un petit con pleurnichard et insupportable. Owens termine en disant qu’il va faire de RAW le Kevin Owens Show.

Asuka a battu She-Hulk Charlotte Flair par tombé sur un roll up. Un bon match avec quelques interventions de Kairi Sane et évidemment, le green mist. Il y en avait partout et l’arbitre ne pouvait pas ne pas le voir.

Erick Rowan a battu un jobber par tombé avec un Chokeslam. Sinon si l’on en croit les images, il y aurait un cadreur dans la cage de Rowan. Chelou.

AJ Styles a du mal à trouver les mots pour expliquer sa défaite face à Rey Mysterio. Mais il a réussi à sortir un nom: Randy Orton.

Lana dit en interview que Rusev est un danger pour elle et pour la société, et veut qu’il soit viré par la WWE. Pas de chance Lana, va falloir le supporter parce que Vince ne voudra pas le laisser partir chez Cody Rhodes.

Les AOP sèment le doute dans le main-event

Kevin Owens et Seth Rollins s’affrontent dans le main-event comme demandé par ce dernier après leur échange en début d’épisode.

Kevin Owens a battu Seth Rollins par disqualification quand les AOP sont intervenu dans le match et ont attaqué Kevin Owens après avoir attendu lequel des deux allait se défendre en premier. Kevin Owens a mis une claque à l’un deux, et les deux colosse l’ont passé à tabac en l’envoyer plusieurs fois contre le poteau du ring.

Les AOP se sont ensuite retournés vers Seth Rollins qui s’est relevé et s’apprêtait à se défendre, mais ceux-ci ont finalement quitté le ring, laissant là un Seth Rollins qui se pose plein de question sur ce qui vient de se passer, tout comme nous. Vont-ils devenir la nouvelle J&J sécurité mais en plus balaises ?

Seth Rollins en profitera pour porter deux Curb Stomp à Kevin Owens pour terminer cet épisode de Monday Night RAW qui s’avère pas mauvais du tout, et qui relance un peu le personnage de Rollins qui commençait à nous inquiéter. Le vrai Seth Rollins est de retour. C’était ça ou prendre une pause.

Les plus lus

En haut