All Elite Wrestling

Résultats de AEW Dynamite du 27 novembre 2019

Résumé et résultats de l’épisode d’AEW Dynamite du 27 novembre 2019.

AEW

Dans cet épisode d’AEW Dynamite cette semaine on célèbre Thanksgiving avec Le Champion, avant qu’il ne défende son titre contre Scorpio Sky dans le main-event… et qu’il découvre son prochain challenger.

Le Celebrashon

Cet épisode commence avec la célébration de Thanksgiving, ou Le Celebrashon si vous préférez parler comme Chris Jericho. Et pour animer cette célébration, Jericho a choisi nul autre que Soul Train Jones, a.k.a. Virgil. Virgil qui ouvre un show de catch télévisé en 2019, tout est possible.

Chris Jericho entre au son d’une fanfare entourée de personnes déguisées en animaux et en clowns. Le public chante des remerciements à Chris Jericho mais il s’en fout, c’est pas de la part du public qu’il les veut. Il est là pour recevoir la gratitude des dirigeants de l’AEW et de TNT.

Après avoir annoncé qu’il lançait édition limitée de bouteille Bubbly — genre pour de vrai, parce qu’il n’a pas fini de surfer sur le buzz de cette catchphrase — et servi un vert à Virgil, il fait entrer le reste de l’Inner Circle qui ont tous des cadeaux pour lui. Sammy Guevara a une silhouette en carton les représentant tous les deux, Santana et Ortiz lui offrent un bandana et des claquettes, tandis que Jake Hager lui offre… une chèvre. Parce que le GOAT.

Jericho a un dernier cadeau à ouvrir, un gros cadeau déjà installé sur le ring. Un paquet que lui ouvrent Santana et Ortiz et qui dévoile… son père, Ted Irvine, qui n’était pas certain de l’endroit où il était (ce doit être à cause de la chaleur sous le parquet, à cet âge) et dit être ravi d’être à New York, tout en portant un jersey des Rangers. Cheap heat de daron. Mais peu importe, Papa Jericho insulte l’équipe des Blackhawks de Chicago et offre des jersey des Rangers à tout le monde.

Le champion demande ensuite à Justin Roberts de monter sur le ring pour lire la lettre qui lui a été adressé par les dirigeants de TNT, dans laquelle il était remercié. N’ayant pas aimé le ton de Roberts — qui est visiblement de Chicago lui aussi — l’Inner Circle le passe à tabac, avant que SCU qui étaient sous les costumes de la fanfare ne débarquent pour attaquer Jericho et ses partenaires.

Une ouverture de show assez WWE-esque mais qui n’en est pas moins drôle.

Le premier match commence, et c’est par ailleurs Dasha Gonzales (ex-Dasha Fuentes à la WWE) qui prend la place de Justin Roberts pour annoncer les adversaire qui arrivent, les Lucha Bros ainsi que les Best Friends, accompagnés d’Orange Cassidy, déguisé en dinde parce qu’il en fallait bien au moins une dans le show la veille de Thanksgiving.

Les Best Friends ont battu les Lucha Bros par tombé avec un Crunchie de Trent sur Fénix.

Bea Priestley et Emi Sakura ont battu Hikaru Shida et Kris Statlander avec un crucifix pin de Priestley sur Statlander après avoir utilisé le micro de Sakura sur son adversaire dans le dos de l’arbitre.

Dans les couloirs Jon Moxley s’ennuie, et se demande qui sera le prochain à avoir le courage de se mettre en travers de son chemin.

Un boucher, une lame et un lapin

Comme prévu Cody Rhodes fait son retour sur le ring, loin des histoires de Chris Jericho ou encore MJF, en tout cas pour l’instant. Ce soir il affronte un catcheur indie qui débarque à l’AEW, Matt Knicks, mais quelque chose d’autre l’attend.

Cody Rhodes a battu Matt Knicks par soumission avec une Figure Four. Oui, un Rhodes qui utilise la prise d’un Flair, tout est possible en 2019.

Rhodes prend le micro et appelle MJF à venir, mais il a la visite de trois autres personnes qui sortent par un trou dans le ring. Non pas Kane, mais “The Blade, “The Butcher” et “The Bunny”. Un lapin qui traine avec un boucher et une lame normalement c’es pas une histoire qui finit bien, mais passons. Il s’agit respectivement de Braxton Sutter, Andy Williams et Allie.

Tout trois attaquent Cody Rhodes mais comme le public n’a aucune idée de qui sont ces trois personnes les réactions sont peu nombreuses. Toujours est-il qu’avoir Andy Williams à l’AEW, c’est assez cool.

Le match suivant est l’un des matchs annoncés la semaine dernière et une revanche d’AEW All Out, PAC contre Kenny Omega.

Kenny Omega a battu PAC sur un crucifix. Omega avait tenté le V-Trigger juste avant mais PAC a réussi à l’éviter. Bon match en tout cas, peut-être même meilleur que celui d’All Out.

La bague pour MJF

MJF affronte Adam Page dans le match suivant pour la Dynamite Diamond Ring. Il fait son entrée avec son nouveau (gros) bras droit, Warlord. On comprend par ailleurs à travers les commentaires que cette récompense sera mise en jeu tous les ans.

MJF a battu Adam Page par tombé avec un Cross Rhodes (un peu raté) pour remporter la bague.

Diamond Dallas Page vient pour donner la bague à MJF mais lui dit d’abord que ses récents agissements l’ont pas mal déçu, mais comme “Maxwell” a été le meilleur ce soir, il veut bien lui serrer la main… main tendue dans laquelle MJF répond en lui mettant son chewing gum.

La tension monte entre MJF et DDP, et Wardlow se met entre les deux. DDP lui dit qu’il ferait mieux de s’écarter s’il ne veut pas voir avoir l’air idiot en se faisant botter le cul par un homme de 63 ans dans toutes les rues de Chicago. Plusieurs arbitres et agents de sécurité finissent par venir séparer les deux.

Dustin Rhodes est sur le ring et maintenant qu’il va mieux, il compte bien se venger contre Jake Hager qui lui avait cassé la main dans la portière. Sammy Guevara, Ortiz et Santana débarquent pour attaquer Rhodes qui sera aidé par les Young Bucks assez rapidement.

Nouvelle vidéo pour les Dark Order qui prend la suite de celle de la semaine dernière avec le même personnage moquée dans le métro et qui se rend dans une réunions dans laquelle plusieurs autres personnes, visiblement rejetés par la société, sont là pour rejoindre le Dark Order. On saura la semaine prochaine ce que “Louie” va décider. C’est assez spécial, mais on espère que ça va donner quelque chose à Dark Order qui pour le moment peine à convaincre dans ce roster.

Qu’est-ce qui est Jon et qui attend (son tour) ?

C’est l’heure du main-event. Chris Jericho y défend comme prévu la semaine dernière son titre de champion de la All Elite Wrestling contre le membre de SoCal Uncensored Scorpio Sky.

Un match qui aura sans grande surprise vu des tentatives d’intervention de l’Inner Circle, que l’arbitre Aubrey Edwards va tenter de renvoyer en coulisses ainsi que Kazarian et Christopher Daniels qui étaient aux abords du ring, mais cette distraction de l’arbitre va permettre à Chris Jericho de tenter un coup de ceinture sur Sky, qui réussira à en échapper.

Chris Jericho a battu Scorpio Sky par soumission avec un Liontamer, après avoir réussi à bloquer le Judas Effect.

Chris Jericho s’apprêtait à porter à nouveau son Liontamer sur Scorpio Sky, mais il reçoit la visite de quelqu’un qui se voit visiblement bien être le prochain challenger au titre de l’AEW, et qui en aurait toutes les capacités : Jon Moxley.

Jericho n’a pas l’air très rassuré, mais pour le moment la confrontation se fait de loin par le regard. Les retrouvailles s’annoncent pas mal, mais sans Mitch cette fois.

Les plus lus

En haut