WWE

Résultats de WWE TLC 2019

Résumé et résultats de WWE TLC 2019.

WWE

Pour le dernier pay-per-view de l’année, la WWE sortait à nouveau les tables, chaises et échelles pour offrir de l’action et alors qu’on espèrait que les pires histoires prendraient fin ce dimanche soir afin de bien commencer 2020, on a eu tort de croire en un peu de répit.

Seuls les titres par équipe étaient défendus ce dimanche soir. Les championnes par équipe de la WWE The Kabuki Warriors affrontaient Becky Lynch et Charlotte Flair dans un TLC, Les New Day défendaient leurs titres de champions par équipe de SmackDown dans un ladder match contre The Revival tandis que les champions par équipe de RAW, les Viking Raiders, avaient lancé un open challenge.

Le Miz de son côté affrontait le champion Universal Bray Wyatt, mais le titre n’était pas en jeu lors de ce match et bien qu’il n’était pas annoncé sur la carte, Daniel Bryan n’était évidemment bien loin.

Preview et analyse de la carte
Kickoff

Andrade veut passer à autre chose

Humberto Carrillo et Andrade s’affrontaient de nouveau dans le Kickoff de ce pay-per-view. Pas de Cruiserweights à se mettre sous la dent ce mois-ci, alors on prend deux catcheurs qui peuvent offrir un bon match avec un minimum de build up.

Humberto Carrillo a battu Andrade par tombé avec un moonsault, Zelina Vega ayant quelque peut distrait Andrade avant la fin du match.

Andrade, qui s’est en plus blessé à l’oeil pendant le match, semble de plus en plus sur le point de se séparer de Zelina Vega, c’est la seconde fois que les deux quittent un match en froid.

New Day, mêmes champions

Pour le premier match de la carte principale du pay-per-view la WWE nous propose le ladder match pour les titres de champions par équipe de SmackDown entre les New Day et les Revival. Sur le papier, c’est l’opener parfait.

Les New Day ont battu les Revival pour conserver leurs titres de champions par équipe de SmackDown.

Kofi Kingston est parvenu à décrocher les ceintures après que Big E et mis hors d’action Dash Wilder sur un Big Ending depuis le haut de l’échelle et qu’il ait lui même fait tombé Scott Dawson de l’échelle. Un excellent match haut en couleurs et surtout en spots spectaculaires à te faire croire à chaque fois qu’ils sont blessés pour plusieurs mois après s’être écrasé violemment sur ces échelles. Le selling est toujours au point.

Aleister Blood

Buddy Murphy a tapé à la porte d’Aleister Black, et les voilà désormais tous les deux sur le ring dans un pay-per-view prêt à en découdre.

Aleister Black a battu Buddy Murphy par tombé avec son Black Mass.

Excellent match avec une belle séquence de fin d’où est sort le Black Mass le plus out of nowhere qui soit. Mention spéciale à Aleister Black qui a catché avec un nez sans doute cassé, on espère que ce n’est pas trop grave et qu’il ne s’éloignera pas des rings trop longtemps.

Tables, Ladders and Chicken

Les Viking Raiders font leur entrée pour accueillir les volontaires ayant répondu à leur open challenge. On découvre en attendant qu’une table sponsorisée par KFC avec quatre catcheurs locaux fans et on ne voit absolument pas ce qui peut arriver de mal à cette table. Vraiment pas. Sinon ce sont The OC qui ont répondu au défie des champions par équipe de RAW.

Les Viking Raiders contre The OC se termine en double décompte à l’extérieur après qu’Ivar se soit jeté sur The OC à l’extérieur du ring et que personne ne se soit relevé avant le compte de dix.

Evidemment qu’il allait y avoir un spot sur la table KFC, The OC auront d’abord tenté de faire passer Ivar, mais ce sont finalement les Viking Raiders qui se chargeront de faire passer Karl Anderson à travers cette fameuse table.

Roman sans amis

Roman Reigns affronte ensuite Baron Corbin dans un match TLC et on pouvait facilement s’imaginer qu’il s’agissait enfin de la fin de cette rivalité de plus en plus difficile à supporter. On a eu tort.

Baron Corbin a battu Roman Reigns par tombé avec son End of Days, après que Dolph Ziggler ait porté son Zig Zag et les Revival la Shatter Machine.

C’était sans saveur pendant la première partie, surbooké pendant la seconde, ennuyeux dans l’ensemble et le pire dans tout ça c’est que ce n’est visiblement pas terminé. Et Roman Reigns il n’a vraiment pas d’amis sinon ? Dur.

Un Bryan à capuche apparait

Le prochain match est celui entre le Miz et Bray Wyatt qui fait une entrée en tant que lui-même et non le Fiend. On préférerait presque que ce soit comme ça à chaque fois et au moins cela nous épargne cette lumière rouge des matchs du Fiend. Mais il y a un truc derrière tout ça et on ne va pas tarder à le découvrir, ce match n’est qu’un prétexte.

Bray Wyatt a battu The Miz par tombé avec sa Sister Abigail.

Après le match, le Fiend ordonne à Bray Wyatt de frapper le Miz avec sa grosse masse, mais quelqu’un qui se fait passer pour le Fiend vient l’en empêcher. Il s’agit évidemment de Daniel Bryan.

C’était assez prévisible mais Daniel Bryan est de retour, les cheveux courts qui lui donnent dix ans de moins, et n’oublie pas son objectif : le titre de champion Universal, que Bray Wyatt a laissé sur le ring en disparaissant avant que Bryan ne le frappe avec la masse.

On garde une petite pensée pour le Miz, qui continue de jouer les seconds rôles sans broncher. C’est fort.

Rusev n’a pas finir de subir, et nous aussi

Il faut bien y passer. Bobby Lashley et Rusev s’affrontent dans le match suivant, un Tables Match. Et comme pour Roman Reigns et Baron Corbin, le seul espoir qu’on avait autour de cet affrontement était que ce soit le dernier. Terrible erreur.

Bobby Lashley a battu Rusev en faisant passer Rusev, distrait par Lana, à travers une table.

Bobby Lashley gagne et notre angoisse maintenant c’est que ce soit reparti pour plusieurs semaines. On veut une pause.

Alors que les Street Profits sont en coulisse pour leur petite promo habituelle, une bagarre éclate entre le clan de Baron Corbin et ses partenaires et celui de Roman Reigns qui semble enfin s’être trouvé des amis dans les vestiaires. On n’en saura pas plus, pour l’instant.

Des championnes eclipsées

Le main-event de ce pay-per-view est non-seulement un match féminin mais est en plus un match par équipe pour les titres de championnes par équipe de la WWE. Les Kabuki Warriors défendent leurs ceintures contre Becky Lynch et Charlotte Flair et le moins que l’on puisse dire c’est que le match était perché, et pas seulement en haut de l’échelle.

Les deux équipes n’ont pas tardé à faire dans le brutal, utiliser des chaises, des tables, des échelles et même une corde et un extincteur, et on craint que Kairi Sane n’en soit pas sorti sans blessure tant elle a subit durant ce match et disparu avant la fin.

Les Kabuki Warriors ont battu Becky Lynch et Charlotte Flair, Asuka ayant décroché les ceintures après avoir fait tombé Becky Lynch d’une échelle d’une manière très… Asuka. Celle-ci avait attaché une corde à l’échelle, qu’elle a pu ensuite tirer pour faire tomber Becky Lynch. Malin.

Les Kabuki Warriors n’ont pas le temps de célébrer que leur victoire est éclipsée par la bagarre entre les clans de Roman Reigns et Baron Corbin se poursuit dans l’arena. Pourquoi ? On sait pas. C’est une fin à la fois floue et en même temps pas cool pour le match qui vient de se dérouler.

Ce n’est pas la première fois que la WWE laisse cette impression après un pay-per-view dont vous n’attendez rien, mais elle est quand même capable de vous décevoir dans ces moments-là. Sacré performance. L’année se termine, mais pas l’enfer.

Les plus lus

En haut