NXT

Le titre de championne de NXT n’est plus genré

Ne parlez plus de « NXT Women’s Championship » quand vous parlez du titre de Rhea Ripley.

WWE

Jusqu’ici en langue anglaise, pour les titres féminins à la WWE — et aussi dans d’autres promotions — on a l’habitude de parler de “Women’s Championship”. Ce ne sera visiblement plus le cas pour NXT.

Selon le site PWInsider il aurait été demandé aux employés de la brand jaune de la WWE de ne plus mentionner le “Women” du titre de championne de NXT actuellement détenu par Rhea Ripley, de la même manière qu’Adam Cole n’est pas mentionné comme “Men’s Champion”. Pour le moment le site de la compagnie de Stamford n’a pas fait de changement quant à l’appellation.

Dans l’épisode de NXT de cette semaine on pouvait notamment entendre Mauro Ranallo mentionner Rhea Ripley comme “NXT Champion” et non “NXT Women’s Champion” comme c’était le cas jusqu’alors.

La fin de la “division féminine” à la WWE ?

Dans WWE Backstage Becky Lynch plaidait pour la même cause. “Je pense que la meilleure chose pour la ‘division féminine’ maintenant, ce serait qu’on retire la mention féminine” proposait la championne de RAW. “Je pense que ça nous empêche de progresser.” (…) Pourquoi avons-nous besoin de cette ‘division’ ? On a besoin de parler de personnes, de personnages, de gens qui se battent pour le main-event, pas juste pour ce que l’on peut offrir de mieux aux femmes.”

La consigne semble selon le site d’information ne s’appliquer pour le moment qu’à la championne de NXT, et non aux championne de RAW et SmackDown.

Une consigne qui ne fonctionne pas en langue française, puisque c’est le mot “champion” qui est féminisé en “championne” quand une femme détient un championnat, peu importe lequel. Et ne dites par ailleurs plus jamais “championne féminine”, c’est redondant (et moche).

Les plus lus

En haut