Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 24 janvier 2020

Résumé et résultats de l’épisode de WWE SmackDown du 24 janvier 2020.

WWE

Au programme de cet épisode de Friday Night SmackDown de ce vendredi 24 janvier, le dernier avant Royal Rumble ce dimanche, un match à trois contre trois entre l’équipe de Roman Reigns et les Usos et celle de Baron Corbin, Dolph Ziggler et Robert Roode. Daniel Bryan et le Fiend signeront le contrat de leur match, parce que le Fiend a une signature, ouais.

Corbin et Reigns commencent déjà

On démarre cette épisode exceptionnellement un match, celui entre l’équipe de Roman Reigns et les Usos contre la bande à Corbin.

Roman Reigns et les Usos ont battu Baron Corbin, Dolph Ziggler et Robert Roode par tombé avec un splash de Jimmy Uso sur Robert Roode pendant que Reigns et Corbin sont partis se battre dans le public et les coulisses histoire de nous donner un avant-goût de leur Falls Count Anywhere de dimanche. En attendant l’équipe de Reigns et des Usos c’est de l’or, ce serait bien de les voir durer un peu.

Lacey Evans est interviewée par Michael Cole à propos de Bayley et Sasha Banks qu’elle qualifie de bullies. Elle en vient rapidement à un autre sujet, le décès de son père, empreint à des problèmes d’addiction avant de lâcher quelques larmes. Utiliser des sujets tristes comme celui-ci, jouer sur l’émotion et la souffrance personnelle, c’est toujours efficace pour attirer la sympathie du public.

Encore plus quand derrière la heel Bayley arrive pour l’attaquer, interrompant le moment émouvant. Double effet kiss-cool: sur le moment le public déteste plus Bayley qu’avant. Est-ce que ça va durer ? Pas certain.

Carmella et Dana Brooke sont interviewées en coulisse à propos de Royal Rumble dimanche. Les deux catcheuses sont confiantes et pensent toutes les deux gagner. Mais l’interview est rapidement interrompue par Lacey Evans et Bayley qui se battent encore dans les coulisses.

Alexa Bliss et Nikki Cross devaient affronter Mandy Rose et Sonya Deville, mais le match aura à peine commencé que Bayley et Lacey Evans arrivent sur le ring et continuent de se battre. Elles gâchent vraiment tout. Une grosse bagarre entre plusieurs catcheuses éclate sur le ring pour hyper le Rumble féminin de dimanche. C’est un peu trop habituel comme situation, le lazy booking se fait ressentir ce soir, et pas seulement dans ce segment.

Pas le temps de chanter

Avant leur match contre Cesaro et Shinsuke Nakamura, Elias et Braun Strowman allaient nous chanter une chanson, mais ils ont été interrompus par l’entrée de leurs adversaire. C’est vraiment dommage.

Braun Strowman et Elias ont battu Shinsuke Nakamura et Cesaro par tombé avec un elbow drop d’Elias sur Cesaro qui venait de prendre un running powerslam de Strowman juste avant. Sami Zayn aux abords du ring a tenté de distraire l’arbitre pour que Nakamura puisse utiliser une chaise, mais Elias a réussi à l’en empêcher.

Big E a la solution pour ne pas qu’on le fasse passer par dessus la troisième corde au Rumble : il va s’enduire d’huile pour le corps. Génie. Kofi Kingston de son côté promet de battre John Morrison ce soir.

Baron Corbin de son côté en interview explique qu’il va battre Roman Reigns si fort qu’il ne pourra pas participer au Rumble Match. C’est marrant mais on parierait le contraire.

Avant le match suivant, John Morrison et le Miz se sont annoncés participant au Rumble Match masculin de dimanche. Inutile de préciser que Big E et Kofi Kingston seront aussi de la partie. On veut nos acrobaties annuelles.

John Morrison a battu Kofi Kingston par tombé avec son Starship Pain. Morrison avait tenté de faire un tombé avec les pieds sur les cordes mais Big E l’en a empêché.

Le Fiend signe de son sang

Le main-event de cet épisode est la signature du contrat pour le match entre Daniel Bryan et The Fiend. Les deux adversaires s’affronteront dimanche à Royal Rumble dans un Strap Match. Michael Cole est là pour animer ce segment et fait entrer les deux catcheurs après avoir expliqué les règles de la stipulation.

Daniel Bryan entre bien, mais pas Bray Wyatt qui apparait sur l’écran en train d’essayer de faxer sa version du contrat. Pas de chance, le fax est cassé. Wyatt se demande alors pourquoi Bryan voudrait s’attacher au Fiend. L’intéressé lui répond, la lanière à la main, en lui demandant de venir sur le ring. Mais son “avocat” Mercy The Buzzard lui conseille de ne pas y aller. Bryan dit avoir compris ce qui se passe dans la tête de Wyatt, il cherche à fuir son passé et ses erreurs.

Bray Wyatt précise ensuite qu’il n’est pas la personne qui participera au match, alors il serait plus logique que ce soit lui qui viennent signer. Les lumières s’éteignent et le Fiend apparait, attaquant Bryan en lui portant la Sister Abigail et la Mandible Claw. Il termine en le fouettant avec la lanière.

Le Fiend va ensuite s’installer à la table et signer le contrat… avec son propre sang. Mention spécial au public qui lui chante “T’as des problèmes”.

Le champion Universal s’en va, Daniel Bryan se relève et malgré les quelques coups de lanière qui marquent bien son dos semble résolu à aller chercher le titre du Fien dimanche à Royal Rumble.

Si on retire ce dernier segment plutôt pas mal, le reste du show sent le booking paresseux d’avant-PPV. Rien de surprenant, pour un go-home, mais la hype autour du Rumble étant difficilement palpable, on aurait aimé un petit coup de fouet autre que celui du Fiend sur Bryan pour se lancer dans ce premier gros week-end de la WWE de 2020.

Les plus lus

En haut