Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 27 janvier 2020

randy orton edge raw

Résumé et résultats complets de l’épisode de WWE RAW du 27 janvier, au lendemain de Royal Rumble 2020.

WWE

Au programme de l’épisode de Monday Night RAW de ce 27 janvier et au lendemain de WWE Royal Rumble 2020, Edge fait son retour dans la brand rouge, Samoa Joe et Kevin Owens tentent leur chance aux titres de champions par équipe de Rollins et Murphy, Liv Morgan affronte Lana tandis que Charlotte Flair et Drew McIntyre nous font part de leurs intentions après avoir remporté les Rumble Match.

Drew McIntyre veut évidemment Brock Lesnar

C’est le gagnant du Rumble Match masculin Drew McIntyre qui ouvre l’épisode de ce soir sous une grosse pop du public et après nous avoir dit qu’il n’y croyait toujours pas, il n’y va pas par quatre chemins : il défie Brock Lesnar à WrestleMania pour le titre de champion de la WWE. Tel qu’il croyait fort pouvoir éliminer Lesnar d’un Claymore, il peut tout aussi bien le battre. Faudrait pas qu’il oublie de remercier Ricochet et son low-blow par contre.

Mais en attendant il est d’humeur à distribuer les Claymore et il défie n’importe qui de venir l’affronter sur le ring. Karl Anderson et Luke Gallows s’amènent sur le ring, Anderson dit vouloir l’affronter, Luke Gallows aussi. McIntyre est d’humeur généreuse ce sera les deux dans un handicap match.

Drew McIntyre a battu Luke Gallows et Karl Anderson par tombé avec un Claymore, of course.

McIntyre s’amuse à jeter ses deux adversaires par dessus la troisième corde quand Brock Lesnar débarque pour attaquer son désormais nouveau challenger, et lui porte un F5. Une manière de lui répondre « message bien reçu ».

Publicité

Rey Mysterio a battu MVP par tombé avec un springboard frog splash, et ce n’était pas un Coffre à Catch.

Aleister Black a battu un jobber par tombé avec son Blackmass. Faut arrêter avec ça maintenant, et il a l’air d’accord.

Black prend le micro après le match pour dire qu’il en a assez d’attendre que quelqu’un viennent se battre. « Je vais moi-même venir me battre contre TOI ». Plus qu’à savoir qui est « toi ».

Seth et son Buddy toujours champions

Seth Rollins et Buddy Murphy arrivent sur le ring pour le match contre Kevin Owens et Samoa Joe contre qui ils défendent les titres de champions par équipe de RAW. Rollins est d’ailleurs très fier d’avoir éliminé ces deux derniers dans le Rumble « comme ça ni l’un ni l’autre n’iront à WrestleMania » parce que oui, les 29 éliminés du Rumble n’iront pas à WrestleMania, c’est la règle. Désolé Roman Reigns.

Owens et Joe font leur entrée et s’inquiètent surtout de où sont les AOP, histoire d’éviter qu’ils interviennent dans le match. Rollins les montre en coulisse sur l’écran géant pour prouver qu’ils sont loin du ring et pour ne pas se faire traiter de menteur. Les Viking Raiders qui savent maintenant où ils se trouvent en profitent pour les attaquer, histoire de s’assurer qu’il n’interviendront vraiment pas durant le match.

Seth Rollins et Buddy Murphy ont battu Kevin Owens et Samoa Joe par tombé avec un school boy pas très clean de Murphy sur Owens.

Publicité

Becky Lynch ne craint plus rien

Becky Lynch est interviewée en coulisse sur sa victoire face à Asuka et est désormais très sereine : elle n’aura plus à se dire que si elle affronte quelqu’un parce qu’elle doit le faire, mais parce qu’elle veut le faire. Concernant la victoire de Charlotte Flair dans le Rumble, elle n’est pas plus inquiète et ajoute que ce ne sera pas la première fois qu’elle l’affronte, par contre ce sera la dernière. La G.O.A.T. a parlé.

Humberto Carrillo a donc le droit à un match revanche après avoir perdu clean face au champion des États-Unis Andrade, et ce n’est pas sa première défaite. C’est quel genre de booking ça ?

Humberto Carrillo a battu Andrade par disqualification suite à l’intervention de Zelina Vega dans le match.

Carrillo est énervé, on lui file plusieurs matchs de championnat et il se fait avoir à chaque fois, alors cette fois c’est lui qui va retirer la protection en mousse sur le sol et porte un DDT sur le sol bien dur de l’Arena. Andrade et KO et on ne va pas le voir pendant quelques semaines. La vraie raison, vous la connaissez depuis ce mardi matin, mais en attendant le titre des États-Unis disparait un mois.

Charlotte Flair n’a pas encore fait son choix

Charlotte Flair est sur le ring pour nous faire part de ses intentions après sa victoire au Rumble Match féminin. Elle en est fière, nous remontre les images de sa victoire avant de nous annoncer qu’il ira défier… pour un championnat. Pas de nom, pas de titre. Elle réfléchit encore.

Asuka et Kairi Sane interrompent la promo. Asuka parle japonais, semble féliciter Charlotte Flair en rappelant qu’elle aussi l’a remporté il y a deux ans et qu’elle l’aurait gagné si elle avait été dedans cette année. Charlotte Flair se demande s’il s’agit d’un défi, mais pas de réponse d’Asuka. Les deux japonaises attaquent Flair. Le match aura lieu après la pub.

Publicité

Charlotte Flair a battu Asuka par disqualification après une InSane Elbow de Kairi Sane sur Charlotte Flair alors qu’elle portait sa Figure Eight combinée avec un bridge. C’était un bon match qui finit malheureusement sur une disqualification, la seconde à la suite ce soir, quand même.

Les Street Profits sont en coulisse en train de nous résumer le show à leur manière quand Kelly Kelly les retrouve pour le plus grand bonheur d’Angelo Dawkins visiblement. Les Street Profits n’ont eu qu’un seul match télévisé depuis le début de l’année.

Mojo Rawley a battu No Way Jose par tombé avec un press slam pour conserver son titre de champion 24/7. Il est maintenant accompagné de Riddick Moss parce que pourquoi pas.

Une personne de la troupe de No Way Jose porte soudainement un roll up à Rawley et remporte le titre 24/7. Il s’agissait de R-Truth qui retrouve finalement son titre.

Liv Morgan a battu Lana par tombé avec un flatliner. Rien d’incroyable dans le match, Rusev et Lashley étaient interdit de présence en ringside. Jerry Lawler nous explique que « cette rivalité est loin d’être terminée ». Pitié.

Erick Rowan a battu un jobber avec son Claw Slam.

Rated-RK… No

Edge a le droit au main-event pour s’adresser au public à propos de son retour surprise la veille à WrestleMania. La pop du public est énorme, on en voit malheureusement pas souvent des comme ça pour les Superstars d’aujourd’hui.  Il revient sur ce qui l’a poussé à partir en 2011. Une blessure à la nuque qui mettait soudainement fin à sa carrière et qui laissait beaucoup trop de questions sur ce qu’il lui restait à accomplir.

Il n’était pas question pour lui de vivre sur des « Et si… ? » Alors il s’est mis à bosser pour faire disparaitre ces questionnements, et avec le temps passant, il a commencé à se sentir de mieux en mieux. Il s’est posé une autre question, « Et si… ? Et si je rentrais à la maison ? » Il a alors commencé à travailler là dessus et subit une seconde opération jusqu’à se remettre dans la meilleurs des formes possibles. Même s’il sait que ça ne va pas durer éternellement, il espère avoir le temps de recroiser tout ceux qu’il a vu la veille sur le ring pendant le Rumble, et espère voir le public avec lui pendant ce voyage. Une nouvelle grosse pop accompagné d’un Yes Chant. Edge a désormais la possibilité de faire ce qu’il voulait: terminer sa carrière comme il l’entend, et non pas forcé par ses médecins.

Randy Orton fait son entrée, et après un petit moment de flottement, il prend Edge dans ses bras et se souvient du temps de la Rated-RKO. Il se rappelle surtout que quand il était au plus bas, « il y avait toujours un type avec des long cheveux et une barbe pour l’aider ». L’émotion est présente.

Orton lui propose alors un dernier « Et si… ? », en lui demandant si reformer la Rated-RKO une dernière fois le tentait. Edge ne répond pas, mais le public le fait pour lui avec une troisième grosse pop. Edge n’aura d’ailleurs pas le temps de répondre.

Il fallait s’y attendre, Randy Orton reste Randy Orton et porte un RKO à Edge devant un public circonspect. Il n’est pas au bout de ses peines. Orton prend ensuite une chaise et le frappe dans le dos pour le mettre à terre, avant de mettre la chaise autour de son coup. Il tease un coup du lapin en montant sur le poteau, mais n’en fera rien et préfère finalement quitter le ring… avant de revenir pour reprendre deux chaise et lui offrir un petit ConChairto.

Un segment de fin hyper efficace, aidé par un Randy Orton toujours aussi bon quand il s’agit de jouer les psychopathes, aidé par ces moments de flottements qui accompagnent toujours un catcheurs revenu de blessure quand il se fait attaquer. Il suffisait de voir les visages dans le public.

En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });