Monday Night RAW

Résultats de RAW du 3 février 2020

RAW du 3 février 2020 : résultats complets du show.

WWE

Au programme de l’épisode de Monday Night RAW ce soir notamment, Randy Orton nous expliquera les raisons de son attaque sur Edge tandis que Seth Rollins, Ricochet et Bobby Lashley se battront pour une place de challenger de Brock Lesnar à Super ShowDown.

C’est la vipère qui entre en premier, huée copieusement pendant plusieurs minutes avant d’enfin oser parler. Difficilement, si bien qu’il est tellement hué qu’il préfère partir sur un “je ne peux pas faire ça.” Less is more.

Puisqu’il n’y a rien à montrer d’autre pour l’instant, on nous repasse Brock Lesnar à Royal Rumble avant de nous annoncer le triple menace pour le match de championnat de la WWE à Super ShowDown.

Riott Clash

Et visiblement cet épisode n’a pas encore envie de commencer, puisque c’est le match revanche entre Lana et Liv Morgan qui vient ensuite. Si, une revanche. Tom Philips est très gentil, en parlant de “cette rivalité n’en finit pas.” Liv Morgan entre sur le titantron de Lana. Même les techniciens sont encore à la cantine.

Liv Morgan a battu Lana par tombé en à peine une minute. #GiveDivasAChance, bon sang. Comment ça on est en 2020 ?

Petite surprise après le match, Ruby Riott est de retour. Liv Morgan est ravie de retrouver son ancienne partenaire de la Riott Squad jusqu’à ce que cette dernière de l’attaque pour le plus grand bonheur de Lana, qui termine le travail. Ruby Riott s’en va, les lumières sur le ring s’éteignent et non, ce n’est pas le Fiend ou quoi que ce soit, c’est encore un technicien qu’est parti à la cantine.

Mojo Rawley entre avec Riddick Moss avant que ne soit lancé une vidéo sur Drew McIntyre qui fait ensuite son entrée. Il se donne trois secondes pour séparer Mojo de sa tête et parle de WrestleMania, avant de commencer le “match”.

Drew McIntyre a battu Mojo Rawley par tombé avec son Claymore, en trois secondes.

En interview Seth Rollins envoie ses partenaires se préparer pour le match qui les attends contre Kevin Owens et les Viking Raiders et demande à McIntyre de se préparer pour lui, parce qu’il compte bien aller battre Brock Lesnar à Super ShowDown de son côté.

Kevin Owens n’a toujours pas de chance

Le match par équipe à trois contre trois entre Kevin Owens et les Viking Raiders d’un côté et Buddy Murphy et les AOP de l’autre est un match à éliminations.

Buddy Murphy et les AOP ont battu Kevin Owens et les Viking Raiders. Owens a fini seul face à Rezar après avoir éliminé Buddy Murphy.

En interview Ricochet nous offre une promo passionnée sur la chance qu’il a de participer au match pour la place de challenger au titre de champion de la WWE, qu’il n’a peut-être pas la force de Lashley ou le crew de Rollins, mais que ce soir compte beaucoup pour lui. Un doux rêveur.

Aleister Black a battu Eric Young par tombé avec son Black Mass avant de prendre le micro pour explique que chacun devrait devenir ce qu’il a toujours voulu être, et que lui voulait être celui qui est venu démonter des gens dans les vestiaires de RAW. Dire que la promo aurait sans doute suffit doit faire une belle jambe à Eric Young.

On apprend que Goldberg sera de retour vendredi lors de Friday Night SmackDown. Juste à temps pour les pétrodollars WWE Super ShowDown. Ah, les coïncidences.

Histoire de famille

Humberto Carrillo débarque sur le ring et ne s’attendait pas à voir celui qui entre ensuite. Nous non plus d’ailleurs. Zelina Vega a en effet trouvé un remplaçant à Andrade pendant sa suspension : Angel Garza. L’ancien champion Cruiserweight fait ses débuts à RAW pour se confronter à Carrillo, son cousin, celui dont il dit qu’il fait honte à la famille. Quand Carrillo lui prend le micro pour répondre et s’adresse à Zelina Vega, Garza attaque jusqu’à ce que Rey Mysterio ne fasse son entrée pour l’aider. Les débuts de Garza à RAW sont rapide, mais laisse rêveurs. On imagine assez bien une équipe avec Andrade et Garza à l’avenir.

Rey Mysterio a battu Angel Garza par disqualification lorsqu’après avoir échappé à un 619 grâce à Zelina Vega, Garza a porté un DDT sur le sol découvert de la protection en mousse de l’arena. Rey Mysterio est de nouveau blessé (kayfabe). L’histoire se répète un peu trop.

Rhea Ripley vient tenter Charlotte Flair

Charlotte Flair fait son entrée et elle a une réponse à nous donner. Elle a remporté le Rumble Match féminin mais nous a pas encore dit qui elle souhaitait affronter. Elle nous dit avoir déjà porté le titre de RAW et battu Becky Lynch, pareil à SmackDown où elle a déjà battu Bayley. Comprenez que rejouer la même scène ça ne l’intéresse pas. Par contre elle est assez intéressée par NXT.

Ni une ni deux, surprise : Rhea Ripley fait son entrée pour tenter un peu Charlotte Flair avec sa ceinture, et lui dire qu’elle a en effet déjà porté le titre de NXT aussi, mais Ripley ajoute qu’elle a déjà battu Flair.

Charlotte Flair ne répondra pas au challenge et préfère partir, se contentant de répondre un simple “Wooo” sur le chemin des coulisses.

Tout de même quel hasard, Rhea Ripley était en coulisse de RAW à Salt Lake City, soit bien loin d’Orlando en Floride. D’accord il faut suspendre son “incrédulité” en regardant du catch, mais faut pas pousser autant. Faire venir Charlotte Flair directement à NXT aurait été plus judicieux — si tant est qu’elle compte bien défier Rhea Ripley.

Les super-pouvoirs de Becky Lynch

Asuka a battu Natalya par soumission avec son Asuka Lock.

Asuka prend le micro après le match pour appeler Becky Lynch en japonais. Peu de gens on compris ce qu’elle a dit mais Becky Lynch a bien entendu son nom et fait son entrée sans se faire attendre, portant les lunettes du même “deal with it”. On est fan et on veut les mêmes.

Becky Lynch explique que battre Asuka à Royal Rumble lui a presque donné des super-pouvoirs, et que si celle-ci veut de nouveau tenter sa chance, elle n’aura rien contre. Elle sait qu’elle ne devrait pas risquer de perdre son titre à quelques semaines de WrestleMania, mais pour elle, ce qu’il y a de meilleur que battre Asuka, c’est de la battre deux fois.

Kairi Sane allait attaquer la championne de RAW dans le dos mais celle-ci a réagit assez rapidement et l’a éjecté du ring — sans que sa camarade Asuka de l’aide, pas sympa. Lynch ironise sur le fait que l’un de ses super-pouvoirs est de voir derrière elle. Sans exagérer, Becky Lynch a été excellente dans de segment. Elle ne dit par contre pas quand aura lieu le match de championnat. À Super ShowDown ? Oseront-ils écrire l’histoire aussi fort ? Bien sûr que non, il aura lieu à RAW la semaine prochaine.

Ricochet va à Riyad

Seth Rollins entre en premier, et après avoir félicité ses partenaires de leur victoire plus tôt ce soir, il annonce qu’il va à nouveau battre Brock Lesnar et s’étonne de la réaction cette fois négative du public, contrairement à celle qu’il a reçu l’an dernier en annonçant la même chose. Cette fois il ne le fera pas pour le public, mais pour le bien de tous, assurant qu’à WrestleMania il affrontera Seth Rollins.

Les AOP et Buddy Murphy ont tenté assez tôt d’interférer dans le match, tout comme Kevin Owens et les Viking Raiders sont venu équilibrer les forces.

Ricochet a battu Seth Rollins et Bobby Lashley par tombé avec son 630 Splash sur Lashley après que Rollins ait été éjecté du ring sur une tower of doom.

Ricochet devient ainsi challenger de Brock Lesnar à WWE Super ShowDown 2020 et le champion ne se fait pas prier pour féliciter son adversaire à sa manière… avec un F5. Le rendez-vous est pris.

Le choix de Ricochet est assez surprenant quand on voit son parcours de ces dernières semaines, et dans la mesure où Bobby Lashley contre Brock Lesnar est une affiche attendu par certains (dont Lashley lui-même) on aurait bien vu ce match à Super ShowDown. On ne se fait pas trop d’illusion pour Ricochet, soit il aura le droit à un match plutôt correct où le petit résiste longtemps à la bête, où un Squash en Arabie Saoudite.

Un épisode de Monday Night RAW qui a faillit ne pas avoir lieu en raison de la tempête de neige à Salt Lake City, et qui s’est tout de même révélé être l’un des plus intéressants depuis le début de l’année. Pas mal de surprises au programme, des matchs de championnats annoncés pour les prochaines semaines, il y avait de la matière et ça fait du bien.

Les plus lus

En haut