Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 17 février 2020

Résultats complets de WWE RAW du 17 février 2020.

WWE

Au programme de cet épisode de Monday Night RAW, Seth Rollins a un “serment” à nous faire, Drew McIntyre affronte MVP, Aleister Black affronte Erick Rowan et Matt Hardy affronte Randy Orton dans un match No Holds Barred. Du moins, ils auraient dû.

Randy Orton est désolé

Randy Orton démarre cet épisode, toujours aussi copieusement hué. Pas question pour lui d’affronter Matt Hardy qu’il dit pas capable de catcher ce soir, et en effet lorsque celui-ci entre, il porte une minerve et en convient, il n’est pas en mesure de catcher parce qu’en coulisse on lui a dit que ce n’était pas possible, mais il dit avoir du cran et qu’il reviendra comme l’a fait Edge. Il ne sait pas non plus ce que sera son avenir, mais il sait que ce n’est pas Randy Orton qui va en décider.

Orton lui dit qu’il aurait du partir la semaine dernière après avoir dit “au revoir”, quand il pouvait encore partir sur ses deux pieds. Il se demande ce qu’il se passerait si là, il lui portait un RKO. Il en vient à Edge, disant que personne ne pourrait comprendre pourquoi il a fait ce qu’il a fait à son ancien partenaire de Rated RKO. Il dit respecter Matt Hardy, comme il respecte Edge, il dit même l’aimer comme un frère — ah les bagarres entre frères…  — avant de se dire désolé.

Sur ces mots, Orton quitte le ring mais Matt Hardy a des envie de se battre — et va les regretter. Il part chercher une chaise, pendant ce temps Orton fait demi-tour et attaque Hardy dans les cordes. Il lui porte un RKO et à partir de là, Matt Hardy n’aura plus aucun moyen de se défendre face au passage à tabac qu’il va subir. Et ce n’est pas les deux pauvres arbitres qui demandent poliment à Randy Orton d’arrêter qui vont le stopper. En attaquant Hardy sur les marches du ring, Randy Orton répète qu’il est désolé. Il a craqué. Enfin plus qu’habituellement.

Aleister Black a battu Erick Rowan par tombé avec son Black Mass — et n’a pas cherché à regarder dans la cage. On a vu des jobbers plus courageux. Pendant ce temps Erick Rowan qui a battu pendant des semaines des jobbers pour montrer sa puissance perd clean en quelques minutes face à Aleister Black.

Charlotte Flair vous parle de mérite

Charlotte Flair fait son entrée pour nous expliquer pourquoi elle a (finalement) choisi Rhea Ripley pour WrestleMania 36. Elle dit être allée à Portland pour faire comprendre à Flair qu’elle n’avait pas bien apprécié le fait qu’elle se permette de venir à RAW la narguer avec son titre. Elle dit aussi qu’elle n’aime pas le fait que Rhea Ripley ne se soit pas battue et n’ait pas tout fait pour mériter le respect comme elle l’a fait en son temps — c’est culotté on va pas se mentir.

Charlotte Flair promet d’humilier Rhea Ripley à WrestleMania, et termine avec un proverbe très Flair “Tout le monde peut-être Next Big Thing, jusqu’à ce qu’ils ne le soient plus.”

Riddick Moss a battu Mojo Rawley et R-Truth par tombé avec un roll up pour rester champion 24/7 de la WWE. Rawley s’en prend à Truth après le match, mais se prend un axe kick. R-Truth qui nous a aussi offert un 5-Knuckle Shuffle pendant le match.

Brock Lesnar est absent, MVP va regretter son retour

Drew McIntyre fait son entrée, compte les jours avant WrestleMania et son match contre Brock Lesnar et dit qu’il aurait bien pointé le logo mais que Charlotte Flair l’a déjà fait. Il propose alors au public de le faire à sa place. Tout le monde n’a pas suivi mais pourquoi pas. Il explique que Suplex City se trouv au pays du Claymore et qu’il compte démolir Lesnar.

Paul Heyman interrompt, fait mine de faire entrer Brock Lesnar mais évidemment, il n’est pas là. Il dit avoir fait ça juste pour qu’on entendre une nouvelle fois son nom associé au titre de la WWE, comme ce sera le cas une fois qu’il aura battu Ricochet à Super ShowDown.

McIntyre le prévient, il compte lui aussi répété le nom de Brock Lesnar quand il racontera que Lesnar pleurait après s’être fait décapité. Paul Heyman fait alors entrer MVP, qui affronte McIntyre dans le match suivant. MVP n’a pas trop aimé le manque de respect que McIntyre a montré la semaine dernière et compte lui faire payer ce soir.

Drew McIntyre a battu MVP avec son Claymore Kick en à peine une minute. Pauvre MVP, lui qui pensait que son dernier match à la WWE serait un bon match contre Rey Mysterio, ce sera finalement sans doute un squash face à McIntyre. Entre MVP et Matt Hardy, il ne fait pas bon annoncer son départ en ce moment.

Shayna Baszler a prévu des choses pour Becky Lynch

Becky Lynch a un message pour Shayna Baslzer. Et un paquet visiblement. Dans le paquet il y a de l’argent liquide qu’elle sort et jette sur le ring, c’est l’argent qu’elle dit payer en avance pour l’amande qu’elle va recevoir pour ce qu’elle va faire à Baszler quand elle va la croiser.

La championne de RAW revient sur la morsure de Baszler, expliquant que seuls les animaux font ça, pour affaiblir leurs proies. “Ai-je l’air d’une proie pour toi?” lui dit-elle en s’adressant à la caméra.

Ça tombe bien, Shayna Baszler apparait sur l’écran géant pour lui répondre et lui rappelle que le match Elimination Chamber féminin de cette année a été annoncé, et elle est participante. L’Elimination Chamber c’est une cage explique-t-elle, et comme elle vient du MMA qui se déroule aussi dans une cage, elle a plus de chance que les autres. On l’a pourtant vu perdre à TakeOver : WarGames.

À propos de la morsure, elle explique qu’elle n’avait pas prévu de faire ça, mais qu’elle l’a fait quand même. “Imagine donc ce que j’ai prévu de te faire” ajoute-t-elle. “Je vais t’arracher la vie.” dit-elle pour terminer.

Bobby Lashley et Angel Garza ont battu Rusev et Humberto Carrillo avec un school boy la main tenant le slip de Rusev de la part de Garza, tandis que Rusev venait de porter un Machka Kick à Lashley qui voulait intervenir dans le match. Garza s’est ensuite fait jeter du ring par Rusev qui profite encore d’un bon soutien du public.

Kairi Sane a battu Natalya par décompte à l’extérieur grâce à un coup de pied d’Asuka sur la canadienne dans le dos de l’arbitre, distrait par Kairi Sane. Travail d’équipe.

Seth Rollins Society

Buddy Murphy et les AOP sont sur le ring pour accueillir Seth Rollins qui a un serment à nous faire. Et autant vous dire dès le début que le segment s’est comme écrasé contre un mur. Le Monday Night Messiah précise qu’il n’a pas choisit le nom de “Serment” lui même et qu’il a juste demandé un moment pour s’exprimer ce soir. La WWE avait juste un pupitre et quelques éléments de décor style église à son image dans un coin aussi, sans doute.

Rollins pense être débarrassé de Kevin Owens, Samoa Joe et les Viking Raiders qu’il décrit comme la “Phase 1”, prouvant que l’on peut tout accomplir ce qu’on veut quand on se focalise sur son objectif — on dirait un tweet insipide de John Cena.

Il dit prendre très à coeur son rôle de Messie, et que la seconde phase ne va pas être facile. Cette phase 2 consiste en rechercher les faibles ou les anti-conformistes, de les réhabiliter si possible, ou de les éradiquer dans le cas contraire. Ça y est, en fait c’est la Straigh Edge Society. “Ce n’est pas un avertissement ou une menace” dit-t-il, “c’est un message qui vient du coeur, c’est l’evangile”.

Les Viking Raiders font leur entrée et courent vers le ring, attaquent les AOP tandis que Seth Rollins s’enfuie couvert par Murphy. Les Raiders prennent le dessus et pendant que Rollins regarde la scène depuis la rampe, Kevin Owens apparait et lui porte un Stunner. Heureusement qu’il y avait a fin de ce segment, parce que dans l’ensemble c’était long et comme souvent dans ce genre de storyline, trop poussif pour être intéressant.

AJ Styles de retour pour la saison de WrestleMania

AJ Styles est de retour parce que pour lui il n’est pas question que la saison de WrestleMania se déroule sans lui. “Oncle Allen est à son meilleur quand le logo de WrestleMania est suspendu” nous dit Luke Gallows, “AJ Styles est le nouveau Mr WrestleMania” poursuit Karl Anderson. AJ Styles se dit être la meilleure Superstars de tous les rosters, “Mais j’ai quelques critiques” dit-il. Il prévoit de remporter le Gauntlet Match de Super ShowDown, et aller à WrestleMania. Il ne lui manque que l’adversaire.

Il aurait bien voulu affronter le champion de la WWE, peu importe qui tiendra la ceinture, “que ce soit Brock Lesnar, Drew McIntyre, Ricochet, Roman Reigns, l’Undertaker, Shawn Michaels, Razor Ramon, Diesel, Hulk Hogan ou Sting et son bouc.”

Ricochet qui a entendu son nom fait son entrée. Ça tombe bien c’est lui le prochaine challenger au selon AJ Styles personne ne croit au fait qu’il sera champion de la WWE, se demandant ce qu’il a bien pu faire pour avoir le droit à une chance au titre. Ricochet lui répond qu’il a mérité cette place et qu’il va battre Brock Lesnar. Styles, Anderson et Gallows sont morts de rire. Ricochet défie AJ Styles pour un match. Mais Anderson lui dit que Styles ne peut pas catcher le soir de son retour contre “non-good brother” et se propose à sa place.

Ricochet a battu Karl Anderson par tombé avec un Benadryller.

En interview Liv Morgan compte régler son différent avec Ruby Riott à Elimination Chamber, l’éliminer et remporter le match pour mériter sa place à WrestleMania 36.

Kevin Owens échappe à la crucifixion

Le main-event de cet épisode voit à nouveau un match entre l’équipe de Kevin Owens et les Viking Raiders contre celle de Murphy et les AOP. Seth Rollins suivra le match aux abords du ring, mais pas bien sagement puisqu’évidemment, il va intervenir.

Kevin Owens et les Viking Raiders ont battu Muphy et les AOP par disqualification suite à l’intervention de Rollins sur un tombé alors que Kevin Owens venait de porter un Stunner à Murphy.

Rollins, Murphy et les AOP s’en prennent à Kevin Owens, Rollins expliquant qu’il était temps de le crucifier mais heureusement pour lui aucune croix ne sera érigée puisque les Street Profits viennent à son secours, attaquant Murphy sur leur route vers le ring avant de sortir les AOP du ring avec l’aide des Viking Raiders et de Kevin Owens. Seth Rollins qui s’est enfuit assiste impuissant et énervé à la scène depuis la rampe.

Un épisode qui n’apporte malheureusement pas grand chose aux storylines actuelles ni sur la route de WrestleMania ni sur celle de Super ShowDown. L’histoire de Randy Orton et Edge arrive au compte-goutes, Charlotte Flair n’avait rien de plus à dire que la veille, Drew McIntyre doit attendre patiemment le 5 avril, Shayna Baszler et Becky Lynch sont déjà prêtes à en découdre alors qu’Elimination Chamber n’est pas encore passé, et Seth Rollins s’enlise dans son histoire. Trois bien trop longues heures pour rien.

Les plus lus

En haut