Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 28 février 2020

Roman Reigns Goldberg

Résultats complets de l’épisode de WWE SmackDown du 28 février 2020.

WWE

Au programme de cet épisode de Friday Night SmackDown notamment (et surtout) le retour de John Cena qui devrait prendre la route pour WrestleMania 36 et le retour de Goldberg de Riyad en tant que champion Universal. Vous êtes bien en 2020, oui.

Roman Reigns est le suivant

Goldberg démarre cet épisode et est encore plus hué que Roman Polanski qui reçoit le César du meilleur réalisateur. « Il n’est pas question de savoir qui était le dernier, mais de savoir qui sera le suivant » dit-il au micro. Il ne faudra pas beaucoup de temps au Big Dog pour faire son entrée. « Je suis le suivant. » lui dit simplement Roman Reigns. L’affaire est pliée.

Le mettre face à Goldberg directement, cela reste aussi un bon moyen de s’assurer que Roman Reigns ne se fera pas huer sur sa route vers WrestleMania. L’Elimination Chamber pour la place de challenger semble être par contre annulé, on aura une petite pensée pour Sheamus qui s’était annoncé participant la semaine dernière.

Sasha Banks a terminé son album de rap

Retour sur les terres américaines pour Bayley et Naomi qui remettent ça ce vendredi soir après la victoire (volée sous le t-shirt) de la championne et toujours pour le titre de SmackDown. Avant le match, Bayley nous annonce le retour de Sasha Banks.

Naomi a battu Bayley par disqualification suite à une intervention rapide en début de match de Sasha Banks.

Publicité

Sasha Banks et Bayley passent Naomi à tabac, et Lacey Evans décide d’intervenir pour l’aider. On nous annonce un match par équipe en replacement. Évidemment.

Naomi et Lacey Evans ont battu Bayley et Sasha Banks par tombé après un roll up de Naomi.

Robert Roode a battu Kofi Kingston par tombé avec un peu d’aide de Dolph Ziggler qui, après un SOS de Kingston, a mis le pied de Roode dans les cordes pendant le tombé et prévenu l’arbitre. Kingston se fait ensuite surprendre par un roll up de Roode. Plus tôt dans le match, Roode a fait une Eddie Guerrero en faisant croire que Big E l’avait frappé dans le dos de l’arbitre, qui l’a exclu des abords du ring.

Dans les vestiaires, Otis se demande encore comment Mandy Rose peut sortir avec Dolph Ziggler. Tucker lui dit qu’il ferait mieux de passer à autre chose. On espère que Tucker n’est pour rien dans cette histoire, c’est sacré l’amitié.

Braun Strowman a très faim

Braun Strowman défendra son titre de champion Intercontinental à WWE Elimination Chamber. Du moins c’est ce qui était prévu au départ et qui aurait dû être acté avec cette signature de contrat entre le champion et l’ex-champion. Mais Braun Strowman qui en veut toujours plus dit à Sami Zayn, Cesaro et Shinsuke Nakamura qu’il peut les battre tous les trois s’il le veut. Sami Zayn le prend au mot et propose alors un 3 contre 1 en faisant signant lui même, en faisant signer Cesaro et Nakamura.

Après cette signature Strowman menace de passer à l’action tout de suite en déplaçant la table, mais il se fera rapidement surmener par les trois catcheurs. Un Helluvah Kick, un Kinshasa et Strowman passe à travers la table avec une double souplesse de Cesaro et Nakamura.

Publicité

Daniel Bryan affronte Curtis Axel dans le match suivant. On ne sait pas trop ce que fait Bryan avec tous ces lowcarders mais parait-il que c’est lui qui a demandé à travailler avec Heath Slater et Drew Gulak récemment, ça ne doit pas être bien différent ce soir. Aurait-il eu pitié de les voirs à la cantine tous les vendredis soir ?

Daniel Bryan a battu Curtis Axel par soumission avec son Lebell Lock. Drew Gulak qui était aux commentaires du match est un peu frustré.

12 personnes dans un Elimination Chamber

Les nouveaux champions par équipe The Miz et John Morrison font leur entrée pour célébrer leur victoire la veille, avant qu’il soit annoncé par la voix de Greg Hamilton qu’ils défendront leurs titres contre Les New Day… et les Usos. Et Heavy Machinery. Et Robert Roode et Dolph Ziggler. Et aussi Lucha House Party. Vous avez compris, l’Elimination Chamber accueillera les champions par équipe de SmackDown et leurs challengers dans un peu plus d’une semaine.

En attendant The Miz et John Morrison auront un petit avant gout avec le match suivant dans lequel ils affronte les Usos.

The Usos ont battu The Miz et John Morrison par tombé avec un Canadian Destroyer (renommé en Samoan Destroyer). Les nouveau champions qui prennent une défaite clean le lendemain de leur sacre, c’est osé.

John Cena. The Fiend. WrestleMania 36

C’est l’heure de John Cena. La WWE lui a réservé le main-event pour nous expliquer quel sera son rôle à WrestleMania 36. Le 16 fois champion est super over — sans surprise, et très content d’être de retour. Après une promo très passionnée comme seul lui sait les faire dans laquelle il dit qu’il sera toujours une Superstar de la WWE et qu’il sait à quel point c’est difficile d’obtenir son WrestleMania Moment, il compte faire les choses différemment.

Publicité

Il compte faire la bonne chose cette année, et dit simplement que WrestleMania devrait se dérouler sans lui cette année. Déception dans la salle, le public le supplie de revenir sur sa décision  mais vous vous doutez bien qu’il n’est pas revenu juste pour dire qu’il ne fera rien.

Il poursuit pourtant en expliquant qu’une place à WrestleMania ça se mérite, ça ne se demande pas, quitte le ring et salue la foule… puis les lumières s’éteignent.

Quand elles se rallument, John Cena a compris : le Fiend est derrière lui, et pointe le logo de WrestleMania suspendu en face de lui depuis la rampe. John Cena lui répondra simplement avec un petit levé de casquette comme pour lui faire comprendre que « bon d’accord, je viens. » Il ne lui en faut pas beaucoup.

Deux matchs se sont ajoutés à la carte de WrestleMania 36 et deux à la carte d’Elimination Chamber 2020. Pas de doute, la route vers WrestleMania vient de prendre un coup de boost ce vendredi soir. Sinon un épisode de SmackDown sans Baron Corbin c’est pas mal aussi.

En haut