All Elite Wrestling

Résultats d’AEW Revolution

moxley aew revolution

Résultats complets d’AEW Revolution.

@dammitian (via Twitter)

Ce samedi soir la All Elite Wrestling vous donne rendez-vous depuis Chicago avec Revolution, son premier pay-per-view de l’année 2020. Au programme notamment, un match pour le titre de champion de l’AEW entre Chris Jericho et Jon Moxley ou encore un affrontement attendu entre Cody Rhodes et MJF.

Exaltez-vous

Frank Kazarian et Scorpio Sky des SCU affrontent Evil Uno et Stu Grayson du Dark Order dans le match du Buy In de la soirée et pas de temps à perdre, les deux équipes se sautent dessus à peine entrées dans le ring. La cloche sonne une fois que les esprits se soient calmés quelques secondes.

Dark Order ont battu SCU par tombé avec un roll up sur Scorpio Sky.

Tous le Dark Order débarque sur le ring pour attaquer les SCU quand le theme song de Colt Cabana retenti dans la salle pour leur venir en aide. Mais ça ne va pas durer longtemps, le clan des SCU est toujours en sous-nombre et se fait rapidement dominer. Le theme song de Dark Order résonne et un homme sous un châle débarque. Est-ce The Exalted One ? Eh bien non, c’est Christopher Daniels qui attaque Dark Order à son tour.

On n’embrasse pas les femmes des autres, Dustin

Le show principal démarre avec le match entre Dustin Rhodes et Jake Hager mais avant, Murica oblige on chante l’hymne américain et on fait péter quelques pyros. Le public est content, les deux catcheurs peuvent entrer.

Publicité

Jake Hager roule une galoche à sa femme en passant à côté dans le public et vous ne verrez pas plus gêné que le mec assis à côté d’elle. Pendant ce temps Jim Ross ne peut pas s’empêcher de l’appeler Jack Swagger mais se rattrape en disant qu’il a de la suffisance, « he has swagger in him ». Belle pirouette.

Jake Hager a battu Dustin Rhodes par soumission avec un Arm Triangle.

Etrange choix de match pour un opener. Le catch de Jake Hager ne nous avait en tout cas pas manqué, ça s’est pas amélioré avec le temps. Dustin Rhodes de son côté s’est sans doute fait canceled.

Un épisode spécial de Dynamite intitulé Blood and Guts est annoncé pour le 25 mars. Ils n’ont pas le droit de le dire, mais cet épisode comportera un match WarGames.

Le vrai opener : Darby Allin contre Sammy Guevara

Deuxième match de ce show, Sammy Guevara affronte Darby Allin. Rien que l’affiche faisait un meilleur opener. Encore une fois les deux adversaire commencent à se battre avant le début du match.

Darby Allin a battu Sammy Guevara par tombé avec son Coffin Drop.

Publicité

Bon match, beaucoup de spots risqués comme on en a l’habitude avec Allin, et pas trop long pour que l’on échappe à trop de nearfalls pour faire durer les choses. Le vrai opener c’est ce match. Allin va tenter de frapper Guevara avec son skate mais Jake Hager vient le récupérer rapidement sur le ring pour le sauver.

Du beau catch par équipe

Le premier match de championnat arrive ensuite. Kenny Omega et Hangman Page défendent les titres de champions par équipe de l’AEW contre leurs camarade de The Elite les Young Bucks.

Kenny Omega et Hangman Page ont battu The Young Bucks avec un Buckshot Lariat de Page sur Matt Jackson.

Excellent match par équipe, on n’en doutait même pas avant qu’il ne commence. Mais la psychologie entre l’histoire autour de Page et ce qui semble être un heelturn des Bucks ont apporté beaucoup dans cet affrontement. Beaucoup de belles actions aussi, sans être trop pompeux. La production s’est par contre un peu trop inspiré de la WWE avec ces (beaucoup trop) nombreux plan sur les spectateurs.

Les Young Bucks veulent la jouer sympa après le match en voulant féliciter les vainqueur, mais si Omega toujours trop gentil accepte, Hangman Page ne tombe pas dans le panneaux. Il pose même sa ceinture pour teaser une attaque mais finit par se raviser.

The Beast Nyla Rose

Un autre match de championnat passe après et ça n’est pas facile pour les deux compétitrices. Nyla Rose défend son titre de championne de l’AEW contre Kris Statlander face à un public qui se remet à peine du précédent match. Une pause aurait été judicieuse. Heureusement les deux catcheuses ont réussi à faire revenir l’ambiance après quelques minutes.

Publicité

Nyla Rose a battu Kris Statlander par tombé avec sa Beast Bomb.

Kris Statlander n’est pas là depuis très longtemps mais elle s’est faite une bonne place dans le coeur du public, et ce match devrait l’aider à percer encore un peu plus. Un bon match qui a su réveiller une foule, c’est un bon point.

MJF a été plus malin

Le match qui suit est l’un des plus attendus de la soirée. Cody Rhodes affronte MJF. Rhodes se paye le luxe de faire chanter son theme song en live par Downstait (mais le résultat est pas terrible).

MJF a battu Cody Rhodes par tombé avec un coup de poing aidé de Dynamite Diamond Ring.

Fin de match surprenante avec la victoire de MJF mais sans être fou, c’était un bon match quand même. Pas mal de rebondissements notamment aux abords du ring, Brandi Rhodes qui essaye de provoquer Wardlow ou se jette sur lui avant qu’Arn Anderson et Rhodes ne viennent l’aider, ce dernier frappant accidentellement Anderson.

On notera aussi le visage ensanglanté de MJF qui s’est visiblement ouvert au niveau du front.

Orange Cassidy n’a pas essayé assez fort

Un des autres matchs les plus attendus de cette soirée c’est celui annoncé juste mercredi entre PAC et Orange Cassidy. Cassidy qui avait pour la première fois un match en solo sur le ring de la All Elite Wreslting, et ce n’est pas trop tôt. Les Best Friends sont aux abords du ring, Cassidy est déjà over comme pas permis et le match n’a pas encore commencé.

PAC a battu Orange Cassidy par soumission avec son Brutalizer.

Excellent match, on pouvait s’attendre avec Orange Cassidy à beaucoup de comedy wrestling mais bien qu’il y en ait eu — Cassidy a eu le temps de faire quelques uns de ses gags habituels — ça n’a pas été le plus gros de l’affrontement. Les Lucha Bros sont intervenus durant le match pour attaquer Trent et Taylor.

Jon Moxley voit très bien

Dans le main-event de ce pay-per-view Chris Jericho défendait son titre de champion de l’AEW contre Jon Moxley. Jericho a le droit à une entrée en mode chorale pour l’occasion.

Jon Moxley a battu Chris Jericho par tombé avec son Paradigm Shift pour devenir champion de l’AEW.

Un bon main-event qui n’a pas manqué de répondre à ses attentes. Comme prévu les deux catcheurs ne se sont pas contenté d’un classique match, se sont battus aux abords du ring et dans le public, se sont envoyés dans les poteaux du rings, fait coulé le sang (sur le visage de Moxley évidemment). Comme prévu aussi l’Inner Circle a tout tenté pour sauver son leader mais sans succès.

Le final vera Jon Moxley nous révéler que son oeil qu’il cachait sous un bandeau depuis plusieurs semaines va bien — Chris Jericho a aveuglé l’autre pour rien — et a pu porter un second Paradigm Shift pour la victoire.

Moxley prend après le match le micro pour une promo où il remercie les fans de l’avoir soutenu durant toute cette année pleine de rebondissements dans sa carrière.

Voilà un pay-per-view sympathique. C’était parti difficilement avec un Dustin Rhodes vs Jack Hager pas à la hauteur des attentes qu’on peut avoir pour un opener, mais la suite a été intéressante. Et puis c’est quand même bien agréable de quitter un pay-per-view sans être frustré du résultat ou du match qui vient d’avoir lieu.

En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });