Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 2 mars 2020

randy orton rko beth

Résultats complets de RAW du 2 mars 2020.

WWE

Un épisode de Monday Night RAW au programme chargé. Aleister Black y affronte AJ Styles, tandis que Shayna Baszler affronte la moitié des championnes par équipe Kairi Sane. Rey Mysterio et Humberto Carrillo feront eux équipes contre Andrade et Angel Garza.

1, 2, 3 Claymore

Cet épisode s’ouvre avec Brock Lesnar et Paul Heyman. Heyman ne revient même pas sur la victoire expéditive de Lesnar sur Ricochet à Super ShowDown, c’est déjà oublié. Non, il vient nous expliquer que l’on a tort de nous enflammer autour de Drew McIntyre, que c’est juste une idiote hype du moment et qu’il ne mérite pas tout le soutien du public.

Heyman ne comprend en effet pas comment un type qui a profité d’un low blow de Ricochet pour porter un Claymore Kick et éliminer Lesnar du Rumble devrait être soutenu par le public. McIntyre va venir lui expliquer lui même, non pas avec des mots mais avec ses bottes.

Lesnar et McIntyre se tournent autour, Lesnar fait mine de partir et veut attaquer. Pas de chance, un Claymore Kick l’attendait. Lesnar est sonné, McIntyre s’en va et le public est content. « Tu l’as mérité » lui chante-t-il. Sur la rampe, Lesnar se fait surprendre par un second Claymore Kick.

Et puis comme on dit, jamais deux sans trois. Le troisième et dernier permet à McIntyre de prendre la ceinture de champion de la WWE et de commencer à rêver. Paul Heyman est-il convaincu ? On ne sait pas, mais nous oui, on l’est.

Publicité

Street Champions

Le premier match de cet épisode est un match de championnat. Seth Rollins et Murphy défendent à nouveau leurs titres de champions par équipe de RAW contre les Street Profits — qui ont déjà eu une chance à Super ShowDown jeudi dernier — et cette fois la WWE présente le match avec la mention « Maintenant ou jamais ».

The Street Profits ont battu Seth Rollins et Murphy par tombé avec un Frog Splash de Montez Ford sur Rollins pour devenir champions par équipe de RAW. Kevin Owens a attaqué Seth Rollins avec un Stunner pendant que l’arbitre avait le dos tourné, occupé à renvoyer les AOP en coulisse.

On est ravi de voir les Street Profits champions par équipe de RAW, même si elle fait passer le règne de Murphy et Rollins comme transitoire. Aussi dommage que cela ne se soit pas fait de manière clean mais il faut bien alimenter la rivalité Seth Rollins contre Kevin Owens.

En interview Seth Rollins réclame un match revanche ce dimanche à Elimination Chamber et menace Kevin Owens de crucifixion. Ouais carrément.

Ricochet a un match, de championnat ! Contre Riddick Moss pour le titre de champion 24/7. Ah. C’est le lot de consolation pour s’être fait démonter en deux minutes par Brock Lesnar à Riyad ?

Riddick Moss a battu Ricochet par tombé avec un neckbreaker pour conserver son titre de champion 24/7.

Publicité

Voilà le pauvre Ricochet qui semble parti pour une bonne losing streak des familles. Press F to pay respect.

Aleister Black sacrifié pour AJ Styles

AJ Styles fait son entrée et nous dit ne pas être de bonne humeur. Il n’a pas vraiment aimé le coup de l’Undertaker à Super ShowDown. Sans doute parce qu’il n’a pas enlevé son chapeau, c’est pas très respectueux en effet. Il n’a pas aimé non plus ce qu’a dit Mark Whalberg — oui parce qu’il a un film à promouvoir du coup il passe à RAW. Whalberg est montré dans une vidéo en train de conseiller à AJ Styles de ne pas rester sur la route de l’Undertaker.

Mais AJ Styles ne veut pas écouter les conseils de Marky Mark, et il veut que l’Undertaker regarde son match contre Aleister Black de ce soir.

Aleister Black fait son entrée, mais avant que le match ne commence AJ Styles lui indique que les plans ont quelque peu changer : il doit d’abord affronter Karl Anderson.

Aleister Black a battu Karl Anderson par tombé avec son Black Mass.

Voilà qui est fait, Aleister Black peut affronter AJ… Eh non, il doit aussi affronter Luke Gallows, qui ne se gêne pas pour attaquer un petit peu avant le match, histoire de s’échauffer un peu sans doute.

Publicité

Aleister Black a battu Luke Gallows par disqualification, Gallows n’ayant pas écouté l’arbitre qui lui demandait d’arrêter de frapper son adversaire dans le coin du ring.

Ces deux victoires permettent enfin à Aleister Black d’affronter AJ Styles, mais d’abord, The OC lui portent un Magik Killer, pour la forme.

AJ Styles a battu Aleister Black par tombé avec son Phenomenal Forearm et a fait le tombé à la manière de l’Undertaker histoire de « lancer un message ».

Comment passer de la hype autour d’un match qui s’annonce génial à une déception. Aleister Black obtient même sa première défaite à RAW depuis presque un an pour permettre à AJ Styles de s’adresser à l’Undertaker. C’est comme assister à un sacrifice. Black aura tout de même l’occasion de se venger à Elimination Chamber dans un match sans disqualification, apprendra-t-on plus tard.

Liv Morgan a battu Ruby Riott avec un roll up dans un match arbitré par Sarah Logan qui a rapidement fait le tombé. Logan attaque les deux catcheuses après le match. Petit match pas très intéressant pour teaser l’Elimination Chamber.

Rowan et sa cage : fin du délire

En coulisse, No Way Jose et sa bande croisent Erick Rowan. Jose demande à Rowan, poliment, s’il peut voir ce qu’il y a dans la cage. C’est tellement bien demandé que Rowan accepte, et en sort… une araignée en peluche qui effraie tout le groupe. Voilà des mois de « storyline » cramée en quelques minutes. On va pas faire les déçu on ne s’attendait pas à grand chose, mais c’est tellement typique de la WWE ce genre de pirouette que ça en devient risible.

Asuka devait affronter Shayna Baszler dans cet épisode, mais les commentateurs annonce que la japonaise est blessée au poignée. C’est sans doute une blessure kayfabe, mais en attendant elle est remplacée par sa partenaire Kairi Sane. Asuka dit en promo qu’elle va remporter l’Elimination Chamber et qu’elle ira affronter Becky Lynch à WrestleMania. Becky Lynch est aux commentaires pour le match.

Shayna Baszler a battu Kairi Sane par soumission avec sa Kirifuda Clutch.

Rey Mysterio et Humberto Carrillo affronte Andrade et Angel Garza — qui portent cette même couleur bleue et qu’on espère voir un bon moment en équipe — dans le match suivant.

Rey Mysterio et Humberto Carrillo ont battu Andrade et Angel Garza par tombé avec un moonsault de Carrillo sur Andrade après un 619 de Mysterio sur les deux heels.

Les explications de Randy Orton

Le main-event de cet épisode n’est pas un match. Beth Phoenix comme annoncé la semaine dernière vient nous donner des nouvelles de son mari Edge après l’attaque de Randy Orton au lendemain de Royal Rumble, et aussi par la même occasion demander des comptes à ce dernier.

Elle n’aura pas le temps de s’exprimer que Randy Orton fera aussitôt son entrée. Il lui propose un calin, lui tend la main mais Beth Phoenix refuse — le coronavirus, sans doute. « Tu crois que je vais te prendre dans mes bras ou te serrer la main après ce que tu as fait à mon mari, espèce de fils de p*te ? » lui dit-elle. Elle poursuit en disant qu’elle est quand même contente de voir Orton pour lui toucher quelques mots, et qu’elle est là en tant que mère.

Orton poursuit en disant qu’il lui doit des explication. Après avoir raconté une longue histoire sur leur rencontre à la fin des années 90, il dit avoir attaqué Edge après son retour pour son bien. Il se rappelle qu’Edge lui a plusieurs fois sauvé la vie, l’a aidé à remonter la pente quand il n’allait pas bien. Et en l’attaquant en janvier dernier, il lui a retourné la faveur. Pas de doute, Randy Orton est toujours aussi fou.

Il poursuit en disant qu’il avait peur qu’Edge finisse dans une chaise roulante, qu’il a fait ça pour qu’il puisse retourner auprès de ses deux filles. Il pense avoir fait ça pour le sauver, parce que selon lui Edge est revenu parce qu’il est addict, addict à la foule et aux ovations. Il rejette la faute sur Beth Phoenix qui selon lui n’a pas su l’empêcher, ajoutant qu’il aime sans doute plus ses filles qu’elle ne les aime.

C’est la phrase de trop, Beth Phenix gifle Randy Orton. Ils se regardent un long moment droit dans les yeux, Beth Phoenix envoie un coup de pieds dans le bas-ventre d’Orton avant que celui-ci ne craque : c’est le RKO qui frappe.

Stupeur dans la salle, on ne voit même plus le ring et les plans de spectateurs choqués s’enchaînent avant que les commentateurs prennent le relai à l’image pour montrer leur dégout de ce qui vient de se passer. Le segment est efficace, pas de doute. L’échange qui l’a précédé et surtout la promo de Randy Orton étaient incroyables.

Le seul point négatif c’est cette manie que la WWE conserve de nous faire croire que le finisher d’un homme fait plus de mal porté sur une femme que sur un homme. À une époque où la WWE prône l’égalité hommes-femmes, c’est un truc à oublier.

En haut