WWE

Résultats de WWE Elimination Chamber 2020

shayna baszler elimination chamber

Résultats complets de WWE Elimination Chamber 2020

WWE

Un pay-per-view un peu spécial ce dimanche soir. WWE Elimination Chamber 2020 se faisait sans les titres principaux en jeu. Ni titre de la WWE, ni titre Universal. Et encore moins de titre féminin. Heureusement il y avait de quoi faire : six catcheuses se battaient notamment pour la place contre Becky Lynch à WrestleMania ou pour les titres par équipe dans la grande cage d’Elimination Chamber.

Kickoff

Le match du kickoff voit les Viking Raiders affronter Curt Hawkins et Zack Ryder. Ne nous demandez pas pourquoi, le match a été jeté dans nos assiettes comme ça quelques heures avant le show.

Les Viking Raiders ont battu Curt Hawkins et Zack Ryder par tombé avec leur Viking Experience — après que Zack Ryder a accidentellement porté un Rough Ryder sur Hawkins.

Voilà c’est plié, on passe à la suite.

Pur Daniel Bryan

Le premier match de la carte principale du show voit Daniel Bryan affronter Drew Gulak. Le build up de cet affrontement est assez minimal et pas terrible, mais le match a de quoi être intéressant et impossible de se tromper là-dessus.

Publicité

Daniel Bryan a battu Drew Gulak par soumission après avoir fait s’évanouir son adversaire sur le Yes Lock.

Un bon match de catch dans son plus simple appareil. Daniel Bryan y risque sa nuque mais plus de peur que de mal visiblement. On cherche encore ce à quoi ça va mener pour WrestleMania, même s’il se murmure que Sheamus est en tête de la file d’attente pour affronter Bryan histoire de faire plus de 18 secondes cette fois.

Humberto Carrillo encore battu à cause de son slip

On passe à un style plus lucha libre dans le match suivant puisque ce sont Andrade et Humberto Carrillo qui s’affronte pour le titre de champion des États-Unis pour la troisième fois. C’est aussi la première défense de titre d’Andrade depuis son retour de suspension.

Andrade a battu Humberto Carrillo en rivant les épaules de son adversaires lors d’un échanges de tombés en tenant le pantalon de son adversaire.

Bon match mais cette fin est un peu trop familière, et puis c’est bien dommage de ne toujours pas sacrer Carrillo. Mais on ne doute pas du fait qu’ils auront un nouveau match très bientôt.

The Miz et John Morrison vont à WrestleMania décorés

Dans le premier match Elimination Chamber de cette soirée ce sont les champions par équipe de SmackDown The Miz et John Morrison qui se battent pour défendre leurs titres contre Dolph Ziggler et Robert Roode, Lucha House Party, Heavy Machinery, The Usos et The New Day.

Publicité

The Miz et John Morrison ont remporté l’Elimination Chamber pour conserver leurs titres de champions par équipe de SmackDown en éliminant en dernier les Usos.

Un match dans lequel on pu voir un rare botch de Kofi Kingston, une belle démonstration de ce que savent faire les Lucha House Party et notamment Dorado et Metalik, on a pas souvent l’occasion de le dire, mais aussi de Heavy Machinery qui se sont bien démené dans ce match. Les Usos et les New Day ont eux été égaux à eux-même, mais on a l’habitude de les voir dans ce genre de match. Et #JusticePourOtis qui n’a pas pu avoir sa vengeance pour Ziggler. Le match en détails ici.

Aleister Black reste fort

Aleister Black affronte AJ Styles dans le match suivant. Une revanche après que Black se soit fait avoir lundi dernier lors de RAW, et un match sans disqualification possible. Karl Anderson et Luke Gallows sont aussi aux abords du ring.

Aleister Black a battu AJ Styles par tombé avec son Black Mass, mais aussi et surtout grâce à un Chokeslam de l’Undertaker apparu entre deux sont de cloche et extinction des lumières pendant le match.

Un match un peu trop lent malheureusement malgré quelques belles actions comme le meteora à travers la table qui aurait bien pu faire perdre un genou à Aleister Black. Gallows et Anderson ont bien attendu pour intervenir alors qu’ils en avait le droit depuis le début mais l’ont fait quand même.

Evidemment l’arrivée de l’Undertaker lorsque Black était en difficulté à trois contre un était attendu et sauve un peu tout le monde. Tout le monde reste fort.

Publicité

Philadelphie préfère le popcorn (Ou Kevin Owens, on sait pas)

Les Street Profits défendaient leurs titres de champions par équipe de RAW contre les anciens détenteurs des titres, Seth Rollins et Murphy. C’est la troisième fois que les deux équipes s’affronte après un match à Super ShowDown et un autre à RAW qui a vu le sacre de Montez Ford et Angelo Dawkins. Ce match aurait aussi aussi pu être l’occasion pour ces derniers de remporter un match clean contre les anciens champions afin de confirmer leur règne, Kevin Owens étant intervenu en leur faveur dans le match de lundi. Mais ce ne sera malheureusement pas le cas.

Les Street Profits ont battu Seth Rollins et Murphy par tombé avec un frog splash de Ford sur Rollins et restent ainsi champions par équipe.

Un long match pourtant pas mauvais mais auquel le public n’a absolument pas réagi. Il aura fallu attendre l’entrée de Kevin Owens par le public avec son popcorn pour que les gens se réveillent et fassent un peu de bruit.

Kevin Owens lâchera un petit Stunner sur Seth Rollins en partant, histoire de ne pas être venu pour rien.

Helluvah Champion

Braun Strowman défend son titre de champion Intercontinental dans le match suivant non pas contre une seule personne, mais trois. Shinsuke Nakamura aurait dû être le seul, mais Sami Zayn et Cesaro se sont ajoutés au match dans un trois contre un. Celui qui fera le tombé des trois challengers devient champion — c’est presque un Fatal 4-Way mais seulement pour Strowman. Cesaro et Nakamura n’ont pas eu l’air très ravis d’apprendre cette règle avant le match, d’ailleurs.

Sami Zayn (avec Shinsuke Nakamura et Cesaro) a battu Braun Strowman par tombé avec un Helluvah Kick pour devenir champion Intercontinental, profitant évidemment de ce qu’ont fait subir ses partenaires à Strowman.

Agréable surprise pour Sami Zayn — qui a mis 5 ans à devenir champion dans le main-roster — évidemment, mais on espère que Shinsuke Nakamura réalisera qu’il s’est fait voler sa place, quand même.

Shayna Baszler sans surprise

Le résultats du main-event ne vous surprendra pas. Son déroulé non plus. Shayna Baszler, Asuka, Natalya, Sarah Logan, Liv Morgan et Ruby Riott s’affrontait dans le second match Elimination Chamber de la soirée pour la place de challengeuse au titre de championne de RAW de Becky Lynch à WrestleMania 36.

Le match a débuté avec Natalya et Ruby Riott, rejointe par Sarah Logan avant que Shayna Baszler n’entre et ne se débarrasse de tout le monde. Liv Morgan entrée après ne s’en sortira pas mieux. Asuka est la seule a avoir résisté un peu, mais pas très longtemps non plus.

Shayna Baszler a remporté l’Elimination Chamber en éliminant en dernier Asuka pour devenir challengeuse de Becky Lynch à WrestleMania.

Aucune surprise dans le résultats de ce match, pas tellement plus dans le déroulé. Au final c’est une Shayna Baszler destructrice qui est mis en avant, un booking à la Brock Lesnar, éliminant tout le monde sans exception avec sa Kirifuda Clutch qui sera sans doute l’un des arguments principaux de la challengeuse pendant la rivalité avec la championne de RAW.

Le face à face de Shayna Baszler contre Asuka est un peu décevant. On aurait pu croire que le match de lundi à RAW a été annulé pour nous en laisser un peu plus ce dimanche soir, mais les deux catcheuses ne se sont pas données à fond dans ce match. On espère qu’elles auront l’occasion de s’affronter l’une contre l’autre plus tard dans les mois à venir, parce qu’on est persuadé qu’elles peuvent sortir un match assez fou toutes les deux.

WWE Elimination Chamber 2020 n’avait pas une carte incroyable mais a tout de même été bien plus supportable que Super ShowDown. Tout n’était pas parfait, le public était totalement absent, terriblement silencieux par moment, et il n’y avait pas de moment incroyable dans la mesure où — mis à part la victoire de Sami Zayn — tout était attendu (l’Undertaker, l’intervention de Kevin Owens, Shayna Baszler — mais c’est un pay-per-view qui passe tranquille.

Maintenant on attend de la WWE qu’elle passe à la vitesse supérieur. Il reste quatre semaines avant WrestleMania 36 et on les veut intenses.

En haut