WWE

La WWE poursuivie en justice : le partenariat avec l’Arabie Saoudite mis en cause

vince mcmahon

Le partenariat entre la WWE et l’Arabie Saoudite est maintenant visé par une enquête judiciaire.

WWE

La moralité n’a jamais été une grande qualité chez Vince McMahon, le partenariat qu’il a lié récemment avec l’Arabie Saoudite fait office de preuve. Il ne manquait plus cette entende dépasse le cadre du légal aux yeux de la justice américaine.

En effet, une action en justice pour fraude a été mise en place à l’encontre de la WWE, Vince McMahon ainsi que les ex-deux vices-présidents de la promotion George Barrios et Michelle Wilson. Une plainte déposée par la police de la ville de Warren dans l’état du Michigan et le mouvement FIRE, qui souhaite l’indépendance économique pour les retraites anticipées, un terme pas vraiment compris au sein du système américain.

« Il s’agit d’un recours collectif contre la fraude en valeurs boursières au nom de tous les acheteurs d’actions ordinaires de classe A de la WWE entre le 7 février 2019 et le 5 février 2020 » déclare le document relatant l’affaire. « Cette plainte s’adresse à l’encontre de la WWE et quelques uns de ses dirigeants qui ont crée de faux et trompeurs rapports de la compagnie durant la période de référence. »

Pour rappel, George Barrios et Michelle Wilson ont récemment quitté la WWE, officiellement en raison « d’opinions différentes sur la meilleure façon de réaliser nos priorités stratégiques à l’avenir. » avait alors expliqué Vince McMahon.

Cache-cash

Outre les révélations des magouilles de la WWE, les documents attestent que la promotion de Stamford a tout fait pour étouffer de nets tensions avec le gouvernement saoudien face à ses actionnaires.

Publicité

« A l’insu de ses actionnaires, les événements [en Arabie Saoudite] de fin 2018 ont crée des tensions entre la WWE et le gouvernement saoudien. En particulier, de nombreux membres du gouvernement saoudien n’ont pas aimé la représentation des femmes faites par la WWE et se sont questionnés sur la moralité des programmes de la WWE. » On se souvient de l’histoire de l’apparition de femmes dans un clip de la WWE qui avait forcé l’Arabie Saoudite à s’excuser. « Dans le même temps, la WWE faisait face à une immense pression pour justifier sa décision de continuer de travailler conjointement avec le gouvernement saoudien tout en affirmant qu’elle souhaitait de faire changer les mœurs depuis l’intérieur-même du pays ».

La cerise sur le gâteau, quelques problèmes d’argent subsistent entre la WWE et l’Arabie Saoudite. « Les perspectives d’un accord ont continué de s’aggraver tout au long de la période de référence, le gouvernement saoudien n’a pas été en mesure de verser plusieurs millions de dollars de paiements supplémentaires qu’il devait à la WWE à la suite d’un événement organisé en juin 2019 dans le pays et les négociations avec OSN (Orbit Showtime Network, un bouquet de télévision par satellite diffusé dans les pays arabes, ndlr.) ont échoué ».

Une affaire pas aussi évidente

Pour Brandon Thurston, qui suit l’actualité économique de la WWE de près à travers le podcast Wrestlenomics, il sera tout de même difficile pour l’association de faire ses preuves. « Il sera difficile pour le plaignant de prouver les allégations selon lesquelles les dirigeants auraient sciemment caché des informations pertinentes aux investisseurs. », leurs accusations étant basées sur des informations qui n’ont pas pu être confirmées, à l’image du retard de paiement qui a forcé la WWE a suspendre la diffusion de Crown Jewel l’an dernier, mais l’affaire pourrait tout de même nous apprendre des choses selon lui. « Nous pourrions cependant apprendre de nouvelles informations sur l’accord avec l’Arabie Saoudite grâce à la communication préalable. »

Par ailleurs, la justice n’est jamais très loin de Vincent Kennedy McMahon. La WWE fait aussi face à une autre affaire en justice, dans laquelle celle-ci recherche après une plainte de l’association Oklahoma Firefighters s’il y a vraiment une totale transparence dans la relation entre la WWE et la fédération de football américain de McMahon, la XFL, relancée récemment. Un petit versement en catimini est si vite arrivé.

En haut