Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 13 mars 2020

john cena wyatt

Résultats complets de l’épisode de WWE SmackDown du 13 mars 2020.

WWE

Un épisode de Friday Night SmackDown dans lequel on se lance sans trop savoir à quoi s’attendre. La WWE n’a pas eu d’autre choix ce vendredi soir que d’organiser son show du vendredi au sein de son Performance Center et sans public en raison des mesures prises pour lutter contre le coronavirus. John Cena et Jeff Hardy sont en tout cas toujours de la partie.

Triple H nous accueille au Performance Center et sans une seule fois mentionner le coronavirus, nous explique que cet épisode sera différent, mais que la WWE va tout faire pour faire ce qu’elle fait habituellement : mettre des sourire sur nos visages. On va pas vous mentir, le sourire est un peu gêné.

On fait comme si de rien n’était ?

C’est Sasha Banks et Bayley qui entrent en faisant comme s’il y avait un public (pourquoi ?). Triple H est avec Michael Cole aux commentaire pour cette première partie et on y apprend que Paige ne sera pas de la partie en raison de « problème de voyage » et c’est dommage parce que Bayley aurait visiblement bien voulu la voir.

Alexa Bliss et Nikki Cross entrent à leur tour et rappellent qu’elles ont défié les Kabuki Warriors, mais qu’elles n’ont eu en retour que d’étrange messages sur Twitter. Elles défient alors Sasha Banks et Bayley pour le premier match de cet étrange épisode.

Sasha Banks et Bayley ont battu Nikki Cross et Alexa Bliss par soumission avec le Banks Statement de Sasha Banks. Asuka est intervenue durant le match pour distraire Cross et en attaquant Bliss.

Publicité

C’est assez perturbant à regarder, surtout quand les Superstars continuent d’agir comme s’il y avait un public à l’image de Nikki Cross qui tape des mains ou du pied sur le ring habituellement pour réveiller le public. Sinon, vous croyez qu’elles ont continué de catcher pendant la pub ?

Triple H quitte la table des commentateurs et c’est dommage parce que l’entendre se moquer de Michael Cole était la seule chose divertissante pour l’instant.

Pas de temps pour les part-timers

Roman Reigns entre pour une interview et fait lui aussi comme s’il y avait un public en regardant tout autour de lui durant son entrée. En attendant, il n’a pas été hué cette fois.

Reigns répond aux reproches qu’ils lui sont fait de s’être incrusté dans le main-event lui-même en allait se confronter à Goldberg, mais il dit que la critique ne le touche pas. Compris les rageux ? Reigns en vient ensuite à son adversaire de WrestleMania Goldberg, mentionnant qu’il a à faire à un part-timer, contrairement à lui et qu’il ne se résume pas à un seul move.

En coulisse Kayla Braxton a une interview à faire mais Cesaro, Shinsuke Nakamura et Sami Zayn l’interrompent parce qu’ils veulent célébrer la victoire de ce dernier en tant que champion Intercontinental. Ils partent finalement pour laisser place à l’invité de Braxton qui fait ce soir son retour : Jeff Hardy.

Il dit qu’il est content d’être de retour et qu’il a encore beaucoup de chose à nous prouver, avant d’être interrompu par Baron Corbin. Corbin fait évidemment des blagues sur les problèmes d’addiction de Jeff Hardy avant d’apprendre par ce dernier qu’ils s’affronteront ce soir. Elias est venu lui aussi embêter un peu Corbin.

Publicité

Triple H est finalement de retour aux commentaires. On est rassuré.

De retour en coulisse, Daniel Bryan croise Drew Gulak et semble vouloir qu’ils travaillent ensemble désormais, histoire d’apprendre ensemble. On les veut en équipe, coronavirus ou pas. Zayn, Cesaro et Nakamura les rejoignent pour se moquer d’eux. Bryan défie Cesaro pour un match ce soir.

Pour meubler un peu cet épisode, on a le droit à la rediffusion du match Elimination Chamber pour les titres de champions par équipe de SmackDown. Dommage on commençait à être habitué au malaise de cet épisode.

Après cette rediffusion les deux seuls à savoir jouer avec une salle vide sont The Miz et John Morrison, qui se félicitent de leur victoire et demandent au « public » si quelqu’un peut les contredire sur le fait qu’ils sont les meilleurs, les plus grands etc. Pas mal.

Daniel Bryan et Drew Gulak sont désormais amis

Le match entre Cesaro et Daniel Bryan arrive ensuite, mais pas si vite: on passe dans un tunnel de promo et publicité avant d’y avoir droit.

Daniel Bryan a battu Cesaro par tombé avec un inside cradle.

Publicité

Cesaro et Shinsuke Nakamura attaquent Daniel Bryan après le match, Drew Gulak lui vient en aide, mais Sami Zayn l’attaque à son tour avec ses partenaires. Bryan termine avec un suicide dive sur les heels.

Jeff Hardy a battu Baron Corbin par tombé avec sa Swanton Bomb, un peu aidé par la distraction d’Elias qui était aux commentaires.

En attendant la promo de John Cena on nous annonce le programme de l’épisode de la semaine prochaine sans savoir où et comment il aura lieu. Rob Gronkowski sera là tandis que Goldberg et Roman Reigns signeront le contrat du match qu’ils ne sont même pas certains de pouvoir faire.

Qui est le futur ? Pas Bray Wyatt selon John Cena

La promo de John Cena termine cet épisode. Eux aussi font la promo d’un match qui n’est pas certain d’avoir lieu. En réponse à Bray Wyatt qui disait John Cena était responsable de sa descente aux enfers depuis sa défaite contre lui à WrestleMania XXX, Cena répond qu’il a plutôt été fainéant depuis ce jour.

Il ajoute que les fans ne devraient pas s’investir autant en Bray Wyatt, il ne représente pas autant l’avenir que Drew McIntyre, Tommasso Ciampa, Matt Riddle ou  Velveteen Dream. Pour lui Bray Wyatt a déjà eu beaucoup d’opportunités ratée. On lui donne raison, là. S’il a accepté le challenge, c’est pour nous débarrasser de lui.

Bray Wyatt apparait… en vrai cette fois. Il arrive par le public comme s’il était là depuis le début et se demande ce que cela doit faire d’être John Cena ne serait-ce que pour une minute. Il dit que John Cena s’en fout du futur, qu’il ne s’inquiète que d’une chose : être sous le feu des projecteurs.

Il termine en disant que depuis sa défaite à WrestleMania XXX les voix dans sa tête n’ont jamais cessé de lui parler, alors il a commencé à les écouter. Ces voix sont devenues Firefly Fun House. C’est presque une révélation. « Laisse-moi entrer » termine Bray Wyatt tandis que le visage du Fiend apparait à l’écran.

Cet épisode se termine là dessus, c’était très étrange mais très typique de la WWE. Dans un show presque improvisé ils ont réussi à glisser quelques petites choses intéressantes comme cette nouvelle alliance entre Daniel Bryan et Drew Gulak qu’on espère voir continuer (dans de vrais shows, par contre).

C’était très sympa de la part de la WWE de vouloir poursuivre ses programmes ce vendredi soir, mais c’est bien pour un soir. Pas certain que les téléspectateurs ne supportent un show pareil pendant trois heures lundi pour RAW et pour les prochains shows hebdomadaires des semaines qui viennent en entendant comme ce soir que c’est un show « historique » . Qu’ils fassent une pause, personne ne leur en voudra.

En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });