Édito

Coronavirus : Il serait temps que la WWE revienne à la raison

vince mcmahon

Maintenir WrestleMania 36 coûte que coûte durant cette période sans communiquer clairement sur le sujet ne sert pas la WWE.

WWE

Les temps sont particuliers. Plusieurs organisations culturels et sportives ont dû baisser le rideaux en raison de la pandémie de COVID-19, des événements ont été reportés ou annulés et les retombées économiques risquent d’avoir des conséquences sur le long terme pour beaucoup d’organisateurs ou entreprises.

Au sein de notre discipline favorite le catch indépendant risque de beaucoup en souffrir. De nombreux événements autour du monde ont dû sans surprise être annulés et comme cette crise intervient durant le WrestleMania Weekend où les plus grosses promotions indépendantes profitent de l’occasion pour attirer un plus grand nombre d’amateurs, le timing ne joue pas du tout en leur faveur.

La Ring of Honor comme la NJPW ont eux aussi dû annuler de nombreux événements (SuperCard of Honor, la New Japan Cup, Sakura Genesis sont passés à la trappe). La All Elite Wrestling poursuit ses shows hebdomadaires télévisés, mais ne se projette pas trop dans le futur, les choses pouvant rapidement changer d’une semaine à l’autre.

La WWE de son côté n’a de son côté pas cessé ses activités. Des événements ont certes été annulés comme de nombreux house-shows dont celui prévu au Madison Square Garden de New York le 23 mars, NXT TakeOver : Tampa ou encore la cérémonie du Hall of Fame, mais les émissions hebdomadaires continuent sans public depuis le Performance Center à Orlando et WrestleMania 36 aura bien lieu malgré les modifications.

Une communication déraisonnable

Là où la WWE reste elle-même, c’est qu’en ces temps où il y a besoin de rassurer, celle-ci évite le sujet. Pas une seule fois durant l’un des shows ces dernières semaines vous avez pu entendre les mots « coronavirus », « pandémie » ou quoi que ce soit en rapport. La période est simplement « historique » par la compagnie de Stamford. Cela pourrait être vu comme une manière d’échapper au monde réel quand celui-ci est triste, histoire de permettre aux fans de penser à autre chose. Mais personne n’est dupe, on voit bien que les choses ne sont pas habituelles et l’ambiance anxiogène des shows sans public ne permet pas de s’évader mentalement comme l’explique certaines Superstars pour défendre la tenue des événements.

Publicité

Alors qu’aux États-Unis la NBA (basket) et la NHL (hockey sur glace) ont suspendu leur saison et que la MLB (baseball) a reporté le début de la sienne, le maintient de la tenue de WrestleMania 36 alors a quelque peu surpris, bien que l’on reconnaisse là-dedans l’attitude de Vince McMahon que Mark Henry décrivait récemment assez bien au micro de l’émission Busted Open « Je pense que si tu annulais l’événement, tu ferais une concession. Tu laisserais ce coronavirus gagner. Et connaissant Vince McMahon, il ne le laissera jamais gagner, il ne veut pas être vaincu. » Malheureusement, on craint le virus s’en fout de savoir qui est Vince McMahon.

La WWE a pourtant communiqué sur la crise du coronavirus. Au début. Avant que tout ne s’annule, celle-ci avait indiqué « surveiller la situation de près » et qu’elle pendrait les mesures nécessaires si elle n’avait pas le choix. C’était bien avant que cette pandémie ne devienne ce qu’elle est aujourd’hui.

Trois semaines plus tard le ton est devenu limite, déraisonnable, presque délirant. WrestleMania 36 qui aura finalement lieu entre autres au Performance Center sans public a été séparé en deux soirées et aura lieu les 4 et 5 avril — le show aurait même déjà été enregistré, probablement parce que six heures de shows sans public risquent d’être bien trop longues et ennuyeuses pour que les fans restent devant le WWE Network. Pour justifier ce changement, la WWE a sorti un slogan qui en dit long sur sa manière de communiqué : « Too Big For One Night », Trop gros pour une soirée en français. En temps normal ce slogan aurait pu passer — séparer WrestleMania en deux soirées a souvent été un souhait dans le milieu du catch — mais dans le contexte actuel, rien qu’en imaginant le show dans une toute petite salle sans public, c’est particulier. Et ce n’est pas en ajoutant Rob Gronkowski que les choses vont mieux passer.

L’inquiétude en coulisse

Cette semaine la seule communication de la WWE sur le sujet vient de Stephanie McMahon qui a expliqué la manière dont l’entreprise teste ses employés : « Des tests et contrôles approfondis sont effectués à votre arrivée dans l’établissement, que vous soyez un talent, un membre de l’équipe de tournage ou toute autre personne. En collaboration avec nos médecins, on prend votre température. Si vous avez une température supérieure à 38 degrés, on vous demande automatiquement de partir. » explique-t-elle.

« Si vous avez été hors du pays ou si vous avez été en contact avec quelqu’un qui a été hors du pays, vous n’êtes pas autorisé à entrer dans l’établissement », poursuit Stephanie McMahon. « Nous prenons toutes les précautions possibles. C’est aussi la raison pour laquelle vous ne voyez pas de talent ni personne d’autre dans le public. Nous respectons vraiment toutes les directives. » Des tests peu suffisant quand on sait que l’on peut être porteur du virus et en même temps asymptomatiques, et donc le transmettre sans le savoir.

On peut aussi lire plusieurs Superstars en interview mettre en avant le côté inédit de l’événement, de la « liberté créative » qu’offre ce contexte comme Shayna Baszler, ou ce fameux côté « échappatoire » qu’offre le catch en ce moment comme Drew McIntyre. De beaux éléments de langage qui sincère ou non ne traduise pas vraiment la réalité, celle où de nombreuses Superstars prennent des risques avec leur santé ou celle des autres.

Publicité

Aujourd’hui l’inquiétude semble monter en coulisse. Roman Reigns s’est retiré de l’événement, craignant pour sa santé un an après avoir été déclaré en rémission de sa leucémie, plusieurs Superstars seraient souffrantes — on parle pour l’instant de Dana Brooke, Rey Mysterio, Bobby Lashley et The Miz qui ne devraient finalement pas être sur la carte de WrestleMania. Jerry Lawler qui il y a encore quelques jours pensait que le Coronavirus n’affecterait pas WrestleMania ne participe plus aux enregistrements. La WWE n’a rien annoncé officiellement pour le moment.

Cette manière qu’a la WWE de ne pas communiquer clairement dans une période comme celle-ci ne rassure personne, ni les fans, certainement pas les employés et talents ni les actionnaires — l’action WWE a durement chuté depuis le début de la pandémie. Vouloir divertir les fans coute que coute pour leur permettre de penser à autre chose, s’échapper de la dureté de ce que l’on vit en ce moment peut-être vu comme louable, mais il faut parfois revenir à la raison et ne pas tourner le dos à la réalité qui risque de les rattraper.

Pour le moment tout ce que vous verrez les lundis, mercredis et vendredis soir ainsi que WrestleMania a été enregistré. Probablement les épisodes suivants. La suite est incertaine. Le comté d’Orange (dans lequel se trouve Orlando) a ordonné le confinement de ses habitants et la fermeture des entreprises non-nécessaires à la vie quotidienne jusqu’à nouvel ordre.

Articles populaires

En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });