Preview

Carte finale de WWE WrestleMania 36

wrestlemania 36 fite

Preview et analyse de la carte de WWE WrestleMania 36.

WWE

Difficile d’être complètement hypé par WrestleMania cette année vu les conditions dans lesquelles se déroule le show, mais il aura bien lieu et attire une certaine curiosité. Une curiosité qui ressemble à celle que vous avez quand un ami va faire une grosse bêtise, que vous savez que ça peut mal se terminer, mais vous ne voulez absolument pas rater ça. D’ailleurs vous allez filmer avec votre téléphone. On en est à peu près là.

WrestleMania 36 aura donc bien lieu malgré le contexte de la pandémie du coronavirus, dans l’unique but de « mettre des sourires sur vos visages », et on ne sait absolument pas à quoi s’attendre. La WWE a annoncé en maintenant le show que tous les matchs n’auraient pas lieu au Performance Center et on pense aux stipulations spéciales comme Boneyard Match ou le Firefly Fun House Match qui seront sans doute les deux parties les plus originales de cet événement. Pour le reste, on doute.

WrestleMania 36 est d’ailleurs « Trop grand pour une soirée », alors il est divisé en deux soirées samedi et dimanche, profitant de l’annulation de NXT TakeOver : Tampa qui était prévu pour ce samedi. Une des rares bonnes idées de ce week-end. La WWE n’a par contre pas encore annoncé à l’heure où sont écrite ces lignes quels matchs auront lieu lors des deux soirées, bien que l’on imagine que les titres de champions de la WWE et Universal, ou que celui de RAW et de SmackDown chez les femmes seront séparés pour uniformiser le main-event.

Le haut du panier

La scène du main-event a connu un gros chamboulement ces derniers jours, puisqu’il a été annoncé que Roman Reigns ne serait pas de la partie en raison des risques pour sa santé — et celle de ses proches, a-t-il confié un peu plus tard en confirmant l’information. Au moment d’écrire ces lignes son remplaçant face à Goldberg n’a pas été annoncé, mais il sera bien remplacé et le championnat Universal sera bien défendu ce week-end. Braun Strowman est si l’on en croit les dernières informations le chanceux de l’histoire, et les surprises sont possibles — à moins de prolonger le contrat de Goldberg… et son règne.

Pour le titre de champion de la WWE tout les plans d’origines restent en place. Drew McIntyre — qui fait du social distancing à sa manière en Écosse — affrontera bien Brock Lesnar pour son titre ce week-end. McIntyre est ultra-favoris dans l’histoire et ne s’est pas vu une seul fois flancher face à The Beast. Tenu à l’écart depuis le coup des trois Claymore à RAW quand il y avait encore du public, son momentum est intact et ce serait bien dommage que le soir venu, le F5 de trop mette fin au rêve.

Publicité

Dans le haut de la carte la WWE a aussi prévu deux matchs aux stipulations très particulières. L’un qui a vu le retour de John Cena pour un match contre Bray Wyatt qui l’a invité un peu plus tard à un Firefly Fun House Match, stipulation inédite et intrigante qui mérite certainement son coup d’œil. Reste à savoir si elle mettra fin à l’histoire de Bray Wyatt où si la victoire lui sera donnée en lot de consolation de cette fin de règne abrupte. L’autre match à la stipulation originale, c’est celui entre l’Undertaker et AJ Styles, transformé en Mark Callaway contre Allen Jones tant tout ce qui était raconté durant la rivalité touchait au réel. Les deux catcheurs s’affronteront dans un Boneyard Match, qui n’est qu’un Graveyard Match à qui on a donné un nom moins sinistre — bien que jardins d’ossements ne soit pas vraiment plus gai.

Edge et Randy Orton auront aussi pour leur match une stipulation, mais plus classique. Les deux anciens partenaire de la Rated-RKO s’affronteront dans un Last Man Standing après une rivalité durant laquelle les deux catcheurs auront surtout brillé par leurs promos. Il ne reste plus qu’a espérer que l’entrainement d’Edge — qui s’est absenté des rings pendant neuf ans rappelons-le quand même — avec les Revival ait porté ses fruits et nous offre une Rated-R Superstar en forme, parce qu’on connait le catch de Randy Orton.

Trois titres solos féminins

Chez les femmes les trois titres solos des trois brands seront en jeu. Du côté de RAW le plan d’origine a bien été maintenu : Une Becky Lynch bien trop en confiance actuellement défendra sa ceinture contre celle qui a dominé NXT pendant de nombreux mois, Shayna Baszler. Après un an de règne Lynch fait face à son plus gros challenge et depuis le début de cette rivalité on nous présente la championne de RAW à l’aise dans ses basket, au point de nous laisser penser que la fin de son règne est proche. Reste à savoir si Shayna Baszler est enfin dans les petits papiers de Vince McMahon, ce qui n’était semble-t-il pas le cas à son arrivée dans la brand rouge.

À SmackDown on risque malheureusement d’assister à nouveau à une histoire entre Bayley et Sasha Banks gâchée dans un match à plusieurs qui aura lieu sans public. La championne de la brand bleue s’est vu annoncer de manière totalement fortuite par Paige qu’elle devrait défendre son titre contre Lacey Evans et Naomi qu’elle a déjà battu, Tamina pour une raison qui nous échappe totalement et son amie Sasha Banks. Dana Brooke était originalement au programme, mais a finalement été retirée. L’histoire tournera évidemment entre Bayley et Sasha Banks, et on s’inquiète parce que les dernière fois qu’elles se sont affrontés dans le roster principal, c’était pas terrible.

NXT sera aussi de la partie, puisque Rhea Ripley aura — ou aurait dû, vu les conditions dans lequel le match se déroule — la chance de défendre son titre de championne de la brand jaune à WrestleMania. Cette chance elle la doit surtout à sa challengeuse, puisque celle-ci n’est autre que Charlotte Flair qui ne pouvait visiblement pas passer WrestleMania sans match à enjeu. On craint tout de même que le règne de Rhea Ripley, encore trop récent, ne soit sacrifié pour que Charlotte Flair ait le droit à un WrestleMania Moment et un nouveau titre à ajouter à son palmarès déjà rapidement gonflé. On aura aussi une pensée pour Bianca Belair qui s’est faite écartée rapidement de l’histoire et qui n’aurait pourtant pas été de trop ici.

Une midcard entre dream matchs et absences

Tous les titres de la midcard ne seront pas défendus en raison de changements de dernières minutes ici aussi. Andrade aurait par exemple dû défendre son titre de champion des États-Unis contre Rey Mysterio, mais ce dernier aurait été placé en quarantaine. Le match n’aura pas lieu. En remplacement Andrade devait avoir une chance avec son partenaire Angel Garza aux titres de champions par équipe de RAW, mais il a dû lui aussi être retiré de la carte en raison de côtes cassées. La poisse. Les titres de RAW ne seront pour autant pas écartés de la carte, puisque Andrade a été remplacé par Austin Theory qui pourra (ou non vu le contexte, on comprendrait) se vanter de ses débuts rapides à WrestleMania.

Publicité

Les titres de champions par équipe de SmackDown doivent être défendus par The Miz et John Morrison dans un Ladder Match contre les New Day et les Usos, toujours dans les bons plans. Mais les rumeurs quant à l’absence du Miz à WrestleMania laissent encore planer le doute sur la tenue du match.

Le titre de champion Intercontinental lui sera bien au programme dans un match qui dans un meilleur contexte aurait pu faire rêver. La qualité du match n’en souffrira sans doute pas, mais voir Sami Zayn affronter Daniel Bryan à WrestleMania dans une stade rempli de 70 000 fans avait de quoi faire rêver. On se passera de l’ambiance et on essaiera d’apprécier le spectacle.

On retrouvera aussi les titres de championnes par équipe de la WWE de Kairi Saine et Asuka qui font des championnes parfaites, face à Alexa Bliss et Nikki Cross qui retentent leur chance on ne sait trop pourquoi. Sinon quelqu’un se souvient des IIconics ?

Le plus gros match de la midcard, bien que sans enjeu, reste celui de Kevin Owens qui part remettre Seth Rollins les pieds sur terre, celui-ci se prenant maintenant pour le Messie, celui qui a tout créé à la WWE et qui a permis à bon nombre de Superstars de devenir ce qu’elles sont aujourd’hui, comme Kevin Owens. C’est une storyline peu originale, d’autres l’ont fait avant Rollins et d’autres le feront sans doute encore. Le point positif c’est le match qui comme celui de Daniel Bryan et Sami Zayn a de quoi faire rêver. Qui aurait imaginé à une autre époque que Kevin Steen et Tyler Black — qui n’en sont pas à leur première rencontre —  finiraient par se croiser à WrestleMania ? Dommage encore, c’est sans public.

Les fonds de tiroir

On n’y échappe pas, tous les ans avec une carte surchargée WrestleMania a ses matchs dont tout le monde se fout plus ou moins. Aleister Black, dont l’utilisation nous attriste de plus en plus, doit affronter Bobby Lashley. Mais ce dernier pourrait bien être absent de la carte, lui aussi en quarantaine. Dolph Ziggler affrontera Otis pour régler le différent amoureux que les deux ont avec Mandy Rose, du classique de Vince McMahon.

Baron Corbin devait affronter Elias, mais la chute de ce dernier depuis le balcon du Performance Center à Friday Night SmackDown vendredi dernier qui risque de rester dans les mémoires pour son montage bien kitsch change un peu les plans. On le voit venir : Mojo Rawley prendra sa place pour que Rob Gronkowski puisse humilier King Corbin tranquillement. Du classique de Vince McMahon, là aussi.

Publicité

La WWE a fait le choix de prendre plusieurs risques non seulement pour la santé de ses Superstars et employés, mais aussi pour son économie qui depuis quelques mois chancelle. On ne sait pas si c’est l’envie de la part de Vince McMahon d’impressionner ses investisseurs en montrant que même dans une situation extrême comme celle-ci son entreprise est capable de s’en sortir — ça peut néanmoins marcher de ce côté — ou si c’est juste une bête obstination à vouloir maintenir coûte que coûte ses émissions qui n’ont jamais cessé de tourner, ce qui ne nous surprendrait pas plus. WrestleMania 36 est en tout cas une édition déjà bien particulière avant même d’avoir eu lieu.

Carte de WWE WrestleMania 36

  • Match pour le titre de champion de la WWE : Brock Lesnar (c) contre Drew McIntyre
  • Match pour le titre de champion Universal : Goldberg (c) contre Braun Strowman
  • Match pour le titre de championne de RAW : Becky Lynch (c) contre Shayna Baszler
  • Match pour le titre de championne de SmackDown : Bayley (c) contre Lacey Evans, Naomi, Tamina, Sasha Banks — Fatal 5-Way
  • Match pour le titre de championne de NXT : Rhea Ripley (c) contre Charlotte Flair
  • Match pour le titre de champion Intercontinental : Sami Zayn (c) contre Daniel Bryan
  • Match pour les titres de champions par équipe de RAW : The Street Profits (c) contre Andrade et Angel Garza
  • Match pour les titres de champions par équipe de SmackDown : John Morrison contre Jimmy Uso contre Kofi Kingston —Ladder Match
  • Match pour les titres de championnes par équipe de la WWE : The Kabuki Warriors (c) contre Alexa Bliss et Nikki Cross
  • John Cena contre The Fiend — Firefly Fun House Match
  • The Undertaker contre AJ Styles — Boneyard Match
  • Edge contre Randy Orton — Last Man Standing
  • Kevin Owens contre Seth Rollins
  • Aleister Black contre Bobby Lashley
  • Otis contre Dolph Ziggler
  • Elias contre Baron Corbin
  • Cesaro contre Drew Gulak — Kickoff du samedi
  • Liv Morgan contre Natalya — Kickoff du dimanche

WrestleMania 36 aura dans la nuit du 4 au 5 avril et du 5 au 6 avril à 1h du matin (kickoff à minuit) et sera diffusé sur le WWE Network ainsi que sur FITE.

En haut