WWE

Résultats de WWE WrestleMania 36, deuxième partie

drew mcintyre champion wwe

Résultats complets de WrestleMania 36 deuxième partie (5 avril 2020).

WWE

Ce dimanche soir c’est la seconde partie de WrestleMania 36. Après le sacre de Braun Strowman, le Boneyard Match qui fera encore longtemps parler ou la victoire de Becky Lynch sur Shayna Basler, place à Brock Lesnar et Drew McIntyre, Edge et Randy Orton ou encore John Cena et Bray Wyatt.

Retrouvez tous les résultats de WrestleMania 36 première partie ici.

C’est comme annoncé ce samedi avec un match entre Natalaya et Liv Morgan que l’on démarre cette soirée dans le Kickoff. Ne cherchez pas le pourquoi de ce match, il n’y a aucune rivalités entre les deux catcheuses, rien.

Liv Morgan a battu Natalya par tombé sur un roll up.

Voilà.

Publicité

Et de 11 pour Charlotte Flair

On commence le pay-per-view avec un des matchs les plus importants de la soirée, Charlotte Flair affronte Rhea Ripley pour tenter de prendre le titre de championne de NXT.

Charlotte Flair a battu Rhea Ripley par soumission avec sa Figure 8 pour devenir championne de NXT. Excellent match, même s’il y a beaucoup à redire sur le résultat.

Un match qui crie fort tout de même. Rhea Ripley le domine dans un premier temps avant que Charlotte Flair ne prenne le controle et attaque le genou de Rhea Ripley pour la tenir au sol. Une stratégie qui portera ses fruits quand coincée dans la Figure 8 Ripley ne pourra supporter la douleur bien longtemps et abandonnera.

Cette victoire de Charlotte Flair n’a rien de surprenante mais est décevante. Rhea Ripley est championne depuis décembre et n’avait défendu son titre qu’une fois avant contre Bianca Belair. Mais voilà que Charlotte Flair est 11 fois championne, on se rapproche des 16 et à cette vitesse là on y sera peut-être à la fin de l’année…

Bah bravo Lana

Match moins important qui aura bien lieu. Aleister Black affronte Bobby Lashley dont le statut était incertain depuis les annonces de quarantaines dans les vestiaires de la WWE.

Aleister Black a battu Bobby Lashley par tombé avec son Black Mass.

Lana a quelque peu distrait Bobby Lashley avant la fin du match. C’est fou non ?

En interview Bayley se plaint de son match de ce soir, elle doit faire face au « défi le plus injuste de l’histoire » dit-elle. Elle dit aussi que tout le monde essaye de briser l’amitié qu’elle a avec Sasha Banks en la mettant dans ses challengeuses. Bayley s’en va mais Sasha Banks reste te conseille de rester regarder. On n’avait pas l’intention de partir.

La WWE diffuse une promo pour Money In The Bank le 10 mai. C’est ambitieux vu la période dans laquelle on est.

Pendant ce temps Rob Gronkowski nous dit qu’il se verrait bien repartir ce soir avec le titre de champion 24/7 qu’a remporté son ami Mojo Rawley hier.

Otis a pécho

C’est l’heure pour Otis de se venger. La moitié des Heavy Machinery affronte Dolph Ziggler après les révélation du hacker dont on ne saura toujours pas qui il est ce soir, montrant que c’est Sonya Deville qui a tout manigancé pour permettre à Ziggler d’arriver à ses fins.

Otis a battu Dolph Ziggler avec son catterpillar après que Mandy Rose ne soit entrée, ait frappé Sonya Deville et porté un Low Blow à Ziggler lorsque l’arbitre était retourné.

Otis et Mandy Rose célèbrent ensemble, Otis a même le droit à un bisou. L’amour a gagné, vive l’amour.

Un long dimanche de Last Man Standing

L’un des matchs les plus importants de cette soirée (et là on est sérieux) arrive ensuite. Edge affronte Randy Orton dans un Last Man Standing qui comme Johnny Gargano et Tommaso Ciampa il y a quelques semaines à NXT vont vous emmener faire un grand tour du Performance Center.

Un très grand tour même, le match va durer bien plus d’une demi-heure et même en mettant toute l’énergie possible dans ce genre de match, quand ça traine ça devient vite ennuyeux.

Edge a battu Randy Orton en le plaçant dans un con-chair-to duquel il ne se relèvera pas.

Un match plus court d’une dizaine de minute en moins aurait certainement suffit.

Et Bianca Belair fut

Les Street Profits défendaient leurs titres de champions par équipe dans le match suivant contre Austin Theory et Angel Garza. Andrade est pour rappel absent en raison d’une blessure aux côtes, et remplacé par Theory qui fait déjà ses débuts à WrestleMania en conséquence.

Les Street Profits ont battu Angel Garza et Austin Theory par tombé avec un frog splash de Dawkins sur Theory.

Les heels attaquent les face après le match, Zelina Vega en profite pour donner quelques coups avant que bonne surprise : Bianca Belair débarque pour la remettre à sa place avec son KOD.

Bayley toujours championne, mais l’amitié en prend un coup

Bayley défend son titre de championne de SmackDown dans le match suivant. C’est dans un 5-Way face à Tamina, Sasha Banks, Lacey Evans et Naomi qu’elle doit réussir à conserver son titre.

Il fallait évidemment surtout avoir un oeil sur Sasha Banks et Bayley qui allaient devoir s’affronter durant ce match. Mais alors que Bayley allait porter un running knee à Lacey Evans, celle-ci s’est retirée et a laissé la championne frapper accidentellement Sasha Banks qui n’a que moyennement apprécié. Elle se fera ensuite éliminer par Lacey Evans.

Bayley a battu Lacey Evans par tombé avec un face first après que Sasha Banks ait porté un backstabber.

Sasha Banks et Bayley célèbre ensemble, mais c’est certainement le début d’une rivalité. En espérant que celle-ci soit meilleure que la précédent.

Firefly Fun House Match : John Cena en plein trip sous acide

C’est sans doute le truc le plus perché que vous verrez de votre vie de fan de catch. On croit qu’on va avoir le droit à un match plus ou moins normal quand John Cena entre dans l’arena du Performance Center quand il se retrouve téléporté dans le décor de Firefly Fun House. Et là, ça part dans un incroyable délire, une sorte de trip sous acide.

On passe par une redite des débuts de John Cena, son gimmick de Dr of Thuganomics, Saturday Night’s Main Event, la WCW, WrestleMania XXX… c’est très très particulier, mais c’est drôle.

The Find a battu John Cena avec sa Mandible Claw. Sans doute. On sait pas trop. Il y a eu un match ? On s’en fout, c’était énorme.

On ne sait pas encore trop ce qu’on vient de voir, mais c’était incroyablement fou. On en a presque oublié qu’il n’y avait pas eu de catch, mais c’est pas grave, pas certain que John Cena aurait pu encore nous faire un match.

Drew McIntyre assassine la bête

Pas facile de passer derrière le Firefly Fun House, il va nous falloir du temps pour s’en remettre. Mais il y a quand même la possibilité que Drew McIntyre nous permette de terminer cette édition de WrestleMania sur un bon moment. Et ce sera le cas.

Drew McIntyre a battu Brock Lesnar par tombé avec son Claymore Kick.

Il faudra quelques Claymore Kick à Drew McIntyre pour réussir à battre Brock Lesnar dont les F5 ne feront quasiment pas de mal à l’écossais, mais il l’a fait et nous permet de terminer cette édition de WrestleMania 36 sur un bon moment. On est content pour Drew McIntyre qui réalise son rêve, un peu déçu que ça ne se passe pas devant un stade rempli de fans, mais c’est une belle fin.

Une édition de WrestleMania 36 bien particulière sous de nombreux aspects, mais qui aura fait le boulot qui lui a été demandé. Avoir décidé de poursuivre les shows et maintenu WrestleMania avec les risques que l’on sait a été discutable et discuté (et le sera encore), mais avec un show comme celui-ci elle aura au moins convaincu qu’elle est capable de produire des choses assez incroyables même dans la panade, on a presque envie de dire que c’est là où elle est meilleure.

Publicité

Articles populaires

Publicité
En haut