Octogone

UFC : Mieux que Vince McMahon et son Performance Center, Dana White va louer une île

dana white

Dana White est allé jusqu’à louer une île pour maintenir ses événements de l’UFC le temps de la pandémie de COVID-19.

Wikimedia Commons

Vous avez trouvé Vince McMahon tournant ses épisodes de RAW, SmackDown et même WrestleMania 36 au Performance Center de la WWE très malin ? Attendez de voir ce qu’a prévu le président de l’UFC Dana White.

Dana White non plus ne compte pas mettre l’UFC en pause durant cette difficile période de pandémie de COVID-19 alors que de nombreuses organisation sportives ont baissé le rideau le temps que les choses s’arrange. UFC 249 doit avoir lieu le 18 avril prochain et le président de la compagnie de MMA refuse d’annuler lui aussi.

Ce lundi Dana White l’a affirmé, UFC 249 aura lieu « quelque part sur Terre », précisément une île privée louée pour l’événement du 18 avril prochain ainsi que les suivants le temps que les organisations sportives puissent de nouveau accueillir du public. Une île qui permettra dans le même temps de faire venir des athlètes étrangers qui ne peuvent pas actuellement entrer sur le territoire américain via des vols privés.

Khabib Nurmagomedov se confine chez lui

Pour rassurer un peu, Dana White a précisé que tous les athlètes pénétrant sur l’île seraient testés.

En tête d’affiche était prévu le combat entre Khabib Nurmagomedov et Tony Ferguson pour le titre des poids légers, un combat maudit puisqu’il a déjà été reporté quatre fois. Dana White ne voulait pas d’un cinquième report. « Ce combat va se faire. Sans public. Par tous les moyens possibles. Ce ne sera probablement pas aux États-Unis. Mais ce combat va se faire. » a-t-il lancé à la chaine ESPN le mois dernier. Pas de chance, Nurmagomedov a décidé de son côté de rester confiné chez lui en Russie.

Publicité

Tony Ferguson devra ainsi attendre pour avoir une nouvelle chance au titre des poids léger mais affrontera lors de l’événement Justin Gaethje. Le vainqueur de ce combat affrontera le champion.

En attendant, on espère que ça ne va pas donner de mauvaises idées à Vince McMahon dont la WWE tout comme l’UFC risquent fort de souffrir des retombées économiques de cette crise.

En haut