NJPW

La NJPW dévoile la feuille de route de son retour

Harold Meij NJPW

La NJPW prépare son retour, mais il va encore falloir attendre un peu.

NJPW

Comme tous les autres business, celui du catch a bien souffert durant l’épidémie de COVID-19 — comme c’est le cas pour la plus influente promotion de catch japonaise : la New Japan Pro-Wrestling. Complètement à l’arrêt depuis le 26 février dernier ainsi que confrontée face à de nombreuses annulations, elle est surtout l’une des rares à n’avoir produit aucun événement depuis cette date.

La santé avant tout

Il y a des raisons face à ces décisions. Au travers d’une vidéo postée ce jour, Harold Meij — président de la NJPW — a donné trois raisons pour lesquelles New Japan n’est pas revenue sur le devant de la scène ces dernières semaines :

  • La plus évidente des raisons : la NJPW s’inquiète pour la santé de ses employés, que ça soit catcheurs comme membres du staff. La protection de ses employés était même la priorité de la promotion nippone. Par ailleurs, les cas de COVID-19 étaient fort nombreux au sein de la ville de Tokyo, là où le siège social de la NJPW est établie. Selon Meij, produire des shows à huis-clos présentait tout de même des risques non-nécessaires et surtout afin d’empêcher tout propagation inutile.
  • La seconde est administrative : les salles prévues pour accueillir les shows de la New Japan ont tout simplement fermé leurs portes, même pour des événements produits à huis clos.
  • La troisième et dernière raison fut surtout une décision du bureau de responsabilité sociétale de la promotion : « La New Japan est une leader de l’industrie que ça soit au Japon ainsi que dans le monde » déclare Harold Meij. « Cette situation revient à être d’une grande responsabilité. La société nous surveille d’un certain œil : il incombe à la New Japan Pro-Wrestling d’agir dans la plus grande des éthiques ».
  • Publicité

Un retour de la NJPW sous certaines conditions

Au travers de son discours, Harold Meij n’exclut pas la possibilité de produire des shows à huis-clos, seulement si la situation sanitaire lui permettra.« Cette décision sera prise seulement quand l’état d’urgence sanitaire sera levée » déclare le président de la NJPW. « Les cas de nouveau Coronavirus sont en baisse mais aussi quand les combats pourront prendre place au sein d’un lieu sûr et proprement désinfecté ». 

En outre, quand la situation pourra le permettre, la NJPW ira se relancera au sein de ses deux dojos : celui de Tokyo ainsi que celui de Los Angeles. Comme tout responsable d’une ligue sportive, Harold Meij souhaite de tout cœur le retour d’un public dans les salles — sous certaines conditions, évidemment. Pour assurer la sécurité de chacun, une prise de température récente ainsi que le port d’un masque seront demandés aux fans. Il est leur aussi demandé de laisser un espace d’une place avec leur voisin. Les catcheurs ainsi que le staff seront promptement testés et les salles devront être proprement désinfectée, comme Meij le rappelle. La ventilation sera aussi de mise, afin de purifier l’air et éviter toute propagation inutile du virus.

Que ça soit passionné de catch ou tout autre passionné d’une discipline sportive, on espère tous que cette période puisse enfin venir à son terme. On prend ses précautions et son mal en patience est peut-être que tout reviendra plus vite que prévu — sous certaines conditions, évidemment.

En haut