Preview

Carte finale de WWE Backlash 2020

edge randy orton backlash

Preview et analyse de la carte de WWE Backlash 2020.

WWE

Pas le temps de se reprendre un week-end, après NXT TakeOver : In Your House dimanche dernier, ce dimanche soir c’est WWE Backlash 2020.

Une carte d’événement encore courte pour un show qui ne devrait pas être long, comme les pay-per-views de la WWE depuis le début de son confinement dans le Performance Center d’Orlando. Un pay-per-view qui aussi ne s’annonce pas non plus des plus grandioses à la vue de la carte assez simplette, mais l’intitulé est osé.

Les plus grands forceurs de l’histoire

Seul match qui sort de l’ordinaire ce dimanche parce que la WWE le promeut d’une manière assez audacieuse : Randy Orton contre Edge. Pour replacer le contexte : les deux catcheurs se sont déjà affrontés à WrestleMania 36 dans un match Last Man Standing remporté par Edge, mais pour Randy Orton si « le meilleur homme a gagné, le meilleur catcheur n’a pas gagné. » Randy Orton veut alors absolument prouver qu’il est le meilleur catcheur de l’ancienne équipe Rated RKO tandis que pour lui, Edge n’a plus les épaules pour assurer dans ne serait-ce qu’un match de catch tout simple, lui qui depuis son retour n’a participé qu’à des matchs à situation avantageuses pour lui, Royal Rumble et Last Man Standing.

« Ce pourrait être le meilleur match de l’histoire » a laissé échapper Kayla Braxton, sur le ring entre les deux catcheurs lorsque Randy Orton a défié Edge. Ce que l’on croyait être une phrase en l’air était en fait le slogan de ce match que l’on nous martèle désormais à chaque fois. On en rit déjà, même Edge lui-même n’y croit pas.

Le match a par ailleurs été enregistré dimanche dernier pour être certain de pouvoir retourner quelques séquences en cas de besoin et d’avoir le meilleur rendu possible. Tout est fait pour avoir le meilleurs match possible.

Publicité

Le résultat peut bien nous surprendre, la logique voudrait que cette histoire se termine avec Edge vainqueur et donnant tort à son ancien partenaire, mais la surprise est toujours possible. En attendant, le roster de NXT regardera ce match de très près, à n’en pas douter.

Titre majeurs : le fossé entre RAW et SmackDown

Du côté des titres majeurs c’est le jour et la nuit entre RAW et SmackDown. Drew McIntyre a un challenger solide et crédible : Bobby Lashley, qui depuis sa reprise en main par MVP est plus intéressant que jamais. Le règne de McIntyre fait pour l’instant un sans faute nous montrant un champion qui ne doute pas de sa supériorité, qui domine la scène et qui ne sombre pas dans le doute face à ses adversaires. Le doute viendra sans doute face à un grand adversaire — on se demande encore qui — mais ce n’est certainement pas face à Bobby Lashley qu’il faudra fléchir.

Pour SmackDown par contre, on ris, mai son ris jaune. Braun Strowman ne démérite pas le titre de champion Universal mais pour l’instant son règne est d’une pauvreté déconcertante. Après avoir battu Bray Wyatt dans un match dont il ne ressort rien, le voilà face à non pas un mais deux adversaires : le Miz et John Morrison qui jusqu’ici, pour le build up du match, se son contenté de lui faire subir quelques blagues en caméra cachée. Et dire que Vince McMahon a préféré Bruce Prichard à Paul Heyman. Braun Strowman devrait ressortir prochain, à moins que le vice soit poussé jusqu’à ce qu’on ait deux champions Universal, on n’est plus à une mauvaise blague près.

Bayley tranquille, Asuka déjà fixée

Côté titres féminins pas de match de championnat en solo pour Bayley. La championne de SmackDown aura bien un match, mais en équipe, dans lequel elle défendra les titres de championnes par équipe de la WWE récemment remporté avec Sasha Banks dans un match triple-menace contre les ex-championnes Alexa Bliss et Nikki Cross et celles qui leur ont pris les titres à WrestleMania 35, les IIconics. Un match dont on connait les ficelles : une victoire mais une petite mésentente entre Banks et Bayley pour continuer d’amorcer leur future rivalité.

À RAW c’est Nia Jax qui aura le rôle de première challengeuse d’Asuka, devenue championne après Money In The Bank 2020 et grâce à la grossesse de Becky Lynch qui n’a pas eu d’autre choix que de se retirer des rings. Un premier challenge qui se fait déjà éclipser par Charlotte Flair qui fait son retour dans le giron du titre après avoir perdu celui de NXT dimanche dernier. Ça ne laisse que peu de suspense quand au résultat de ce dimanche soir — ne nous voilons pas la face : il n’y en avait déjà pas beaucoup.

Le titre de champion des États-Unis lui sera défendu par son récent champion Apollo Crews dans un match revanche contre Andrade. Crews est enfin dans une bonne dynamique et ça fait plaisir à voir, tandis que l’on espère voir Andrade dans un futur proche dans un match de championnat, mais plutôt face à Drew McIntyre cette fois.

Pas de match pour le titre Intercontinental puisque celui-ci a eu lieu à Friday Night SmackDown ce vendredi entre Daniel Bryan et AJ Styles, finale du tournoi organisé pour désigner un nouveau champion après que Sami Zayn ait rendu le titre. Match remporté par AJ Styles.

Carte de WWE Backlash 2020

  • Match pour le titre de champion de la WWE : Drew McIntyre (c) contre Bobby Lashley
  • Match pour le titre de champion Universal de la WWE : Braun Strowman (c) contre The Miz et John Morrison — Handicap Match
  • Match pour le titre de championne de RAW : Asuka (c) contre Nia Jax
  • Match pour le titre de champion des États-Unis : Apollo Crews (c) contre Andrade
  • Match pour les titres de championnes par équipe de la WWE : Sasha Banks et Bayley (c) contre les IIconics contre Alexa Bliss et Nikki Cross
  • Match pour les titres de champions par équipe de RAW : The Street Profits (c) contre The Viking Raiders
  • Randy Orton contre Edge — Dans un "Simple match de catch"
  • Jeff Hardy contre Sheamus
Publicité

Articles populaires

Publicité
En haut