Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 12 juin 2020

jeff hardy sheamus

Résultats complets de WWE Friday Night SmackDown du 12 juin 2020.

WWE

Au programme de cet épisode de WWE Friday Night SmackDown, la finale du tournoi pour le titre de champion Intercontinental et un match à trois contre trois dans le cadre de la rivalité Braun Strowman contre Le Miz et John Morrison.

Le pipi c’est rigolo

On commence avec le pire. On savait à peu près tous ce qui allait arriver dans ce segment, des spoils ayant été dévoilés il y a quelques jours, alors on y va en serrant les dents.

Renee Young nous accueille sur le ring et nous explique que Jeff Hardy et Sheamus vont signer en ouverture d’épisode le contrat du match qui les opposera ce dimanche à WWE Backlash 2020. Sheamus fait son entrée en premier et il ne vient pas seul : quelques agents de sécurité, deux types qui amène un paravant et un médecin équipé d’un (plutôt gros) flacon prêt à accueillir un certain liquide. Pas besoin de vous faire un dessin, Sheamus voudrait, avant de signer le contrat s’assurer que Jeff Hardy est clean. D’abord halluciné, Jeff Hardy admet être alcoolique et raconte son calvaire pour s’en sortir mais finit par accepter parce qu’il n’a qu’une envie : mettre sa raclée à Sheamus dimanche.

Sa petite affaire faite, Sheamus continue de se moquer de lui mais n’avait sans doute pas vu venir la suite : Hardy attrape le flacon d’urine et le jette au visage de son adversaire qui n’a plus l’air dans son assiette avant de signer le contrat.

On aura une petite pensée pour tout ces jeunes talents de NXT et du Performance Center entourant le ring qui se sont certainement pour la plupart dit « jamais je quitte NXT pour ça ». C’est sans doute ce genre de segment qui font que Vince McMahon préfère Bruce Prichard à Paul Heyman. Par ailleurs, on sait que les publics se renouvellent et tout, mais les gens ont une mémoire et une connexion internet pour remonter le temps. Refaire exactement le même segment qu’il y a 14 ans avec Shawn Michaels, ça rend la chose encore plus mauvaise.

Publicité

Nakamura et Cesaro challengers

Les New Day affrontent dans le premier match de cet épisode Shinsuke Nakamura et Cesaro. Grande classe, Big E et Kofi Kingston ont posé un genou à terre durant leur entrée.

Shinsuke Nakamura et Cesaro ont battu les New Day avec un roll up de Nakamura sur Kingston après un crossbody de ce dernier reçu par le genou de Nakamura.

Le classique build up : Nakamura et Cesaro ont battu les champions par équipe, ils ont alors le droit à un match de championnat par équipe. On ne se force toujours pas à la WWE.

Otis, Tucker et Mandy Rose se prépare pour le match d’Heavy Machinery en équipe avec Braun Strowman dans le main-event tandis que Sheamus apparait en train de passer Jeff Hardy à tabac. Otis et Tucker aurait tout de même pu aller l’aider, pas sympa.

AJ Styles champion Intercontinental

Deuxième match de cet épisode et pas n’importe lequel. Un clip vidéo retraçant l’histoire du titre Intercontinental précède la finale du tournoi entre AJ Styles et Daniel Bryan.

AJ Styles a battu Daniel Bryan par tombé avec son Phenomenal Forearm. Un excellent match, assez long (presque 40 minutes tout de même) mais très bon, le meilleur affrontement que vous verrez de toute cette période de catch au Performance Center — bon courage à Edge et Randy Orton pour faire mieux dimanche.

Publicité

En interview juste après le match AJ Styles dit être le meilleur champion que le WWE Universe ait plus connaitre. Quelque part dans les environs de Montréal, Sami Zayn vient d’uriner sur sa télévision.

Bayley et Sasha Banks ont le droit à une petite célébration sur le ring pour leur victoire en tant que championnes par équipe de la WWE la semaine dernière. Bayley prend la parole la première en disant que devenir champion·ne amène parfois à se retrouver seul·e, mais elle elle ne l’est pas, elle a Sasha Banks.

Sasha Banks explique à son tour qu’elle et Bayley sont des role models (y’a clash avec Britt Baker là) et des leaders. Ces titres par équipes représentent leur amitié explique-t-elle. Bayley voulait lire un poème, mais les anciennes championnes Alexa Bliss et Nikki Cross les interrompent.

Bayley est furieuse mais n’est pas au bout de ses peines puisque les IIconics interrompent aussi en apparaissant sur l’écran géant. Elles rappellent avoir battu Bayley et Sasha Banks à RAW et leur conseille de ne pas tourner le dos à Alexa Bliss et Nikki Cross… qui attaquent les championnes, qui réussissent à s’échapper du ring.

Otis garde sa mallette fermée ce soir

En interview The Miz et John Morrison voulait faire diffuser un clip vidéo qu’ils ont tourné mais ils se font vite interrompre par Braun Strowman qui fait son entrée pour le match du main-event.

Un main-event qui voit Braun Strowman faire équipe avec les Heavy Machinery face à John Morrison, The Miz et Dolph Ziggler.

Publicité

Un match interrompu par un petit segment en coulisse qui nous montrait Baron Corbin tenter de draguer Mandy Rose. Corbin croit comprendre qu’elle rêve d’être avec un homme comme lui en repensant au vol de la couronne la semaine dernière. Pas de chance, Otis est arrivé aussitôt pour lui régler son compte.

Braun Strowman et les Heavy Machinery ont battu John Morrison, The Miz et Dolph Ziggler par tombé avec le Caterpillar d’Otis sur Ziggler.

Les faces célèbrent cette victoire sur le ring. Tout va bien dans le meilleur des mondes, pas de tentative de cash-in d’Otis. On comprend selon la logique WWE que ce match ait été le main-event, mais le match pour le titre de champion Intercontinental aurait était bien mieux à cette place, tout ce qui est passé derrière en a souffert.

Un go-home qui aurait pu être banal sans le match pour le titre de champion Intercontinental, mais aussi sans le segment d’ouverture qui nous fait parfois regretter d’être encore fan de catch et de la WWE. Enfin, si l’on considère que ce soit encore du catch et pas juste le pire de la télévision américaine.

En haut