NJPW

Résultats de NJPW Together Project Special

njpw together project

Résultats complets de NJPW Together Project Special, le show du retour de la New Japan.

NJPW

Enfin. Après quatre mois d’arrêt la New Japan Pro-Wrestling s’apprête à effectuer son retour aux affaires ce lundi 15 juin. De grands événements ainsi que de nombreux tournois sont malheureusement passés à la trappe durant l’épidémie de COVID-19, mais la New Japan fait son grand retour avec son Together Project Special, un show complètement mystère et dont on espère qu’il nous offrira quelques bonnes surprises.

Le show s’ouvre sur un discours d’Hiroshi Tanahashi remerciant l’ensemble des fans pour leur attente et de tout le soutien qu’ils ont apporté au fil des derniers mois. Tout le monde s’applaudit, tout le monde il est content.

Avec le retour de la NJPW, c’est aussi le retour de la rivalité des deux dojos de la promotion : celui de Tokyo et celui de Los Angeles. On est aussi content de revoir les Young Lions — et leur arsenal de prises toujours digne d’une liste de coups par défaut sur WWE 2K.

Yota Tsuji a battu Gabriel Kidd par soumission d’un Boston Crab dans le combat d’ouverture. Un combat digne de la trempe de ces jeunes, le public manque déjà dès le premier combat, les foules japonaises répondent toujours présentes pour soutenir ces jeunes lions.

El Desperado et Yoshinobu Kanemaru ont battu Tomohiro Ishii et Yuya Uemura lorsque Desperado a soumis Uemura avec son Numero Dos. Ce dernier n’était clairement pas venu faire de la figuration et a toute tenté contre ses deux adversaires, en vain. Par ailleurs, Uemura affrontera Kanemaru lors de la New Japan Cup tandis que El Desperado se mesurera à Ishii lors de cette même compétition.

Publicité

C’est toujours l’amour fou entre factions

Les factions de la NJPW ont toujours été toutes rivales et ce depuis des décennies. Pour ce troisième combat de la soirée, les irrésistibles amis CHAOS et BULLET CLUB se sont mis sur le minois.

Yujiro Takahashi, Taiji Ishimori, Gedo et Jado ont battu Hirooki Goto, YOSHI-HASHI, Toru Yano et Tomaoki Honma. Fidèle à lui-même, Toru Yano s’est amené au ring avec un spray hydroalcoolique et de l’essuie-tout tout en demandant à l’arbitre de désinfecter ses adversaires. Le meilleur. BULLET CLUB l’emporte surtout grâce à leurs tactiques des plus déloyales, une habitude depuis sept ans maintenant.

Une vignette est diffusé à l’écran et nous montre le personnage de « The Grand Master », présentant ce qu’il pourrait s’apparenter donc à un maître d’arts martiaux. L’identité de ce mystérieux individu n’est pas révélée — cependant, on dit que cet homme se révélerait être Hirai Kawato, en excursion au Mexique depuis deux ans.

On marque aussi une petite pause afin de désinfecter les lieux. Par ailleurs, les commentateurs ne sont pas réunis sur une seule et même table mais chacun possède sa table tout en respectant la mesure d’un mètre de distance. Mieux vaut prévenir que guérir.

Ryusuke Taguchi, Hiroyoshi Tenzan et Satoshi Kojima ont battu EVIL, SANADA et BUSHI lorsque Taguchi a soumis BUSHI avec une clé de cheville. Un combat assez fun où chacun a tenté de tirer son épingle du jeu. Chacun de ces six hommes s’affronteront lors de la prochaine New Japan Cup. Au final, la logique est respectée : BUSHI fait la serviette pour Los Ingobernables de Japon, comme toujours.

Serious business

Comme depuis le début de l’événement, les combats de la prochaine édition de la New Japan Cup s’entremêlent dans les équipes et factions. C’est ainsi qu’on se retrouve avec Hiroshi Tanahashi, Kota Ibushi, Togi Makabe et Yuji Nagata affrontant Minoru Suzuki, Zack Sabre Jr., Taichi et DOUKI : le Suzuki-gun.

Hiroshi Tanahashi, Kota Ibushi, Togi Makabe et Yuji Nagata ont battu le Suzuki-gun par tombé grâce au King Kong Knee Drop de Makabe sur DOUKI. Un bon gros brawl histoire de montrer la tension palpable entre tous ces hommes à l’approche de la compétition à venir. Ça se finit d’ailleurs en bagarre générale où Minoru Suzuki a enfin retrouvé son passe-temps préféré : victimiser les Young Lions. Une rixe de comptoir sous la douce musique de Immigrant Song de Led Zeppelin, musique d’entrée de Togi Makabe, alors sous copyright depuis des années.

C’est l’heure du combat final après presque deux heures de show. Kazuchika Okada, SHO & YOH affrontent les ingouvernables Tetsuya Naito, Hiromu Takahashi & Shingo Takagi tous trois couverts de ceintures.

Tetsuya Naito, Hiromu Takahashi et Shingo Takagi ont battu Kazuchika Okada, SHO et YOH par tombé grâce au Destino de Naito sur YOH. Un combat de bonne facture, excellent pour un combat principal. Les six hommes ont tous délivré une très bonne performance, rien à redire là-dessus. Comme déjà dit plus haut — et comme depuis des mois : l’absence de public manque cruellement afin de s’investir au sein d’un match de catch. Néanmoins, Together Projet Special se termine sur une très bonne note — moins pour LIJ au moment où Shingo Takagi refuse de célébrer avec ses coéquipiers. Affaire à suivre.

NJPW Together Project Special ne sera pas l’événement le plus flamboyant de la promotion, certes mais ce dernier a très bien fait le café. Que ce soit catcheurs ou fans à travers leur écran, tout le monde est heureux de se retrouver de nouveau, comme le promettais Hiroshi Tanahashi il y a  quelques semaines. Personne n’a chômé et on ressort satisfait de ce Together Project Special.

Et dès demain, la New Japan Cup 2020 démarre — après avoir traversé moultes péripéties durant cette année 2020. Le gagnant de la compétition affrontera Tetsuya Naito le 12 juillet prochain à Dominion pour les championnats poids lourds et Intercontinental.

Publicité
En haut