WWE

Crown Jewel : Des révélations sur le blocage de l’avion des Superstars en Arabie Saoudite

crown jewel

L’affaire de l’avion des Superstars de la WWE cloué au sol au lendemain de Crown Jewel n’a pas fini de faire couler de l’encre.

WWE

La dernière édition de Crown Jewel avait été entachée par un événement sans lien direct avec le catch. Alors que les Superstars étaient sur le chemin du retour après le show, leur avion s’était retrouvé cloué au sol, officiellement pour des raisons mécaniques. Une version rapidement mise en doute.

Le show ayant eu lieu le jeudi, les Superstars de la WWE et notamment de SmackDown devaient être rentrés sur le sol américain à Buffalo dans les heures qui suivaient pour l’épisode de Friday Night SmackDown du lendemain. Malheureusement aucune d’entre elle ne sera revenue à temps. La WWE a alors décidé de faire envahir le show de la brand bleue par des talents de NXT. Timing parfait : Survivor Series 2019, auquel participait la brand jaune, approchait.

Si la WWE s’est empressée d’expliquer que l’avion qui devait ramener les Superstars était tombé en panne dans un communiqué, les rumeurs d’un accrochage entre le président de la WWE Vince McMahon et le prince Mohammed Ben Salmane ont vite été répandue. Rumeurs que la WWE a démentie rapidement.

Échange houleux entre Vince McMahon et MBS

Pas de chance pour la compagnie de Stamford, une plainte de l’un des investisseurs de la WWE, Firefighters Pension System of the City of Kansas City Missouri Trust, (et consultable en ligne) a été déposée contre George A. Barrios, Vincent K. McMahon, Michelle D. Wilson. Barrios et Wilson qui pour rappel ont quitté la WWE en janvier dernier. Une plainte aussi bien documentée par notamment deux témoignages qui appuient la version de l’accrochage entre McMahon et MBS, allant jusqu’à évoquer une prise d’otage des Superstars.

Deux témoins ont donné leur version des faits quant à cet événement. Resté anonymes, les témoins sont nommé ici « CW1 » et « CW2 » pour « Confidential Witness » 1 et 2 (témoins confidentiels). CW1 est un ancien employé de Middle-East Brodcast Center (MBC), bouquet de télévision qui diffuse entre autres en Arabie Saoudite, tandis que CW2 est « un ancien catcheur de la WWE de 2012 à avril 2020 qui a participé à l’événement Crown Jewel du 31 octobre 2019. » peut-on lire sur le procès.

Publicité

Si l’on en croit les témoignage de « CW1 », la mésentente entre Vince McMahon et Mohammed Ben Salmane portait sur une potentielle pour la diffusion de la WWE dans le pays, entente pour laquelle Vince McMahon « aurait eu des attentes tout à fait déraisonnables quant aux revenus à attendre d’un potentiel partenaire diffuseur » dans le pays.

Le partenariat entre la WWE et MBC devait aboutir à la création d’un service OTT (Over The Top) pour lequel la WWE avait selon le témoin estimé 100 millions d’abonnés, et demandé 80 millions de dollars par an à MBC. Les estimations de MBC étaient beaucoup plus basses et envisageaient 6,5 millions d’abonnés, et proposait 10 millions de dollars à la WWE — qu’elle a fait monter à 15 millions dans le but d’être « coopératif ».

Des Superstars prises en otage

CW2, le catcheur resté anonyme a de son côté relaté ce qui s’était passé concernant le roster dont l’avion est resté cloué au sol après le show, relatant des événements digne d’une prise d’otage.

Vince McMahon et d’autres gros noms présent sur le show ce jour-là sont selon ce second témoin parti « à la hâte » tandis que toutes les autres Superstar ont été sorties de leur avion. Le témoin a ajouté que le pilote avait l’air « stressé » et qu’un employé du personnel de bord lui a dit que « quelqu’un semble ne pas vouloir que l’on quitte le pays ».

Le témoin explique aussi qu’on lui a expliqué qu’il s’agissait simplement d’un problème mécanique, version officielle de la WWE,  mais qu’il a vu une « tonne » d’hommes armés en tenue de « milice » noire bloquer leur sortie et « surveiller les catcheurs », tandis que d’autres employés du personnel de bord évoquaient une situation « d’otage ». Plusieurs Superstars et employés avaient alors envisagé de booker leur propre vol de retour aux États-Unis et on réalisé que d’autres avions étaient disponibles, se demandant pourquoi la WWE ne s’en est pas servi pour ramener tout le monde sur le sol américain.

Mark Carrano aurait expliqué aux talents que Vince McMahon avait eu un échange houleux avec le prince MBS à propos des paiement de l’édition de juillet 2019 de Super ShowDown, que Vince McMahon avait décidé de couper la liaison de Crown Jewel en début de show pour faire pression, chose que n’aurait pas beaucoup apprécié le prince. CW2 apprendra plus tard une fois l’avion parti que la première demi-heure de Crown Jewel n’avait pas été diffusée en Arabie Saoudite.

Publicité

Pressions sur les talents par la WWE

La WWE avait à l’époque fait porter le chapeau à la compagnie de Charter pour se défaire de toute responsabilité quant à cet événement, mais avait aussi rejeté en masse toutes les allégations faites autour de cette histoire en les qualifiant de « risibles » et « conspirationnistes », et qu’aucune Superstars n’avait souhaité ne plus retourner dans le pays.

Certains talents ont pourtant fait savoir selon le témoin n°2, et y compris lui, qu’ils ne souhaitaient plus retourner en Arabie Saoudite après cet épisode, mais que la WWE a abusé de son pouvoir en les menaçant de représailles quant à leur carrière s’il refusaient d’y retourner.

Si la plupart des Superstars n’ont pas osé en parler en public par peur de représailles, certains ont raconté ces événements de manière anonymes à quelques médias tandis que d’autres se sont contentés tweets plus ou moins vague sur la situation et sur le fait qu’ils étaient content d’avoir pu rentrer chez eux retrouver leurs proches.

Des révélations importantes et gravissimes qui confirment ainsi les rumeurs qui avaient à l’époque circulé autour de cet événement. La WWE n’a pas encore réagit à ces révélations.

En haut