Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 29 juin 2020

mcintyre sasha banks

Résultats complets de l’épisode de WWE RAW du 29 juin 2020.

WWE

Au programme de l’épisode de WWE Monday Night RAW de ce lundi soir notamment, les champion et championne de la WWE et de RAW ainsi que leurs challengeurs et challengeuses signent les contrats pour leurs matchs et s’affrontent dans le main-event. On regroupe les rivalités et on fait coup double.


Résultats rapides

  • Andade et Angel Garza ont battu les Viking Raiders
  • R-Truth a battu Akira Tozawa pour devenir champion 24/7
  • Seth Rollins et Murphy ont battu Aleister Black et Humberto Carrillo
  • Publicité
  • Peyton Royce a battu Ruby Riott
  • The Big Show a battu Andrade et Angel Garza
  • MVP a battu Apollo Crews
  • Bobby Lashley a battu Ricochet
  • Sasha Banks et Dolph Ziggler ont battu Asuka et Drew McIntyre

C’est déjà le bordel

On n’a pas le temps de commencer l’épisode que c’est déjà le bordel sur le ring. Sasha Banks et Bayley se battent avec Asuka pendant que Samoa Joe est au milieu en train d’essayer de jouer les médiateur de la signature de contrat. Il faudra s’y reprendre à deux fois pour les calmer avant que n’entre Dolph Ziggler et Drew McIntyre.

Ziggler commence, il réitère : McIntyre est champion grâce à lui, sans lui McIntyre serait resté dans l’ombre et maintenant il doit récupérer le titre qui lui revient de droit. Du déjà entendu et pas seulement dans cette rivalité. McIntyre fait le face, rappelle qu’il s’est battu autant sur le ring que dans sa vie personnelle pour en arriver là où il est aujourd’hui. Il fait aussi une faveur à Ziggler en lui disant qu’il va lui faire du mal à Extreme Rules : il pourra choisir la stipulation du match.

Asuka en a assez d’entendre les mecs parler, elle s’énerve en japonais pour ramener le focus sur son match contre Sasha Banks. Personne n’a compris, Sasha Banks répond qu’à Extrême Rules elle deviendra « Two Belts Banks » parce qu’elle est la BO$$. D’ailleurs elle a un tampon pour signer le contrat et ça c’est classe. La bagarre reprend finalement parce que c’est la fin de ce segment.

En coulisse Angel Garza est en train de faire courre à l’arbitre Jessika Carr qui reste insensible à son charme. Incorruptible. Charly Caruso, visiblement jalouse interrompt la scène. On apprend aussi que les deux catcheurs espèrent être les suivant sur la liste des challengers aux titres par équipe.

Confine-toi Ric Flair

Le Big Show interrompt le segment et appelle Zelina Vega « La Schtroumpfette » entourée de « Ferrari » et « Maserati » (Andrade et Garza). Il leur explique que leur match n’aura pas lieu tout de suite, il a des choses à dire à Randy Orton. Mais sur le ring la bande à Vega ne compte pas se laisser prendre la place comme ça. Le Big Show leur propose alors de venir se battre sur le ring.

Quand soudain Ric Flair. Le monsieur a 71 ans et quelques graves pépins de santé ces dernières années mais il traine au Performance Center où plusieurs personnes ont été testées positives au COVID. Incroyablement irresponsable. Flair explique au Big Show qu’il s’occupera de son cas quand il voudra. Il conseille à Show de se méfier, Randy Orton pourrait « devenir un encore plus grand Lengend Killer à ses dépends », avant de laisser la place à Garza et Andrade.

Les deux mexicains se dirigent vers le ring pour attaquer le Big Show mais les Viking Raiders entrent à leur tour et attaque Garza et Andrade. Les deux équipes s’affrontent dans le premier match de la soirée.

Publicité

Andrade et Angel Garza ont battu les Viking Raiders par tombé avec le Wing Clipper d’Angel Garza sur Erik. Une victoire qui ne s’est pas faite sans mésentente pour les deux mexicains. Mais on commence à être habitué.

En coulisse Ric Flair retrouve Andrade et Garza et les félicite pour leur victoire avant de leur parler d’une proposition, qu’on n’entendra pas… du moins pas tout de suite.

R-Truth a battu Akira Tozawa avec un roll up et remporte le titre 24/7 pour la 37ème fois. Un ninja a tenté sa chance mais a échoué.

Publicité

En coulisse, MVP explique à Bobby Lashley qu’Apollo Crews n’aura plus aucune chance de les rejoindre tandis que Seth Rollins dit avoir un important message à délivrer. Murphy est avec lui mais pas Austin Theory. Les absences par les temps qui courent c’est pas rassurant.

L’heure des excuses

Sur le ring Seth Rollins demande à ce que Rey Mysterio le pardonne, mais pas pour ce qu’il lui a déjà fait, pour ce qu’il va lui faire parce qu’après avoir été sacrifié pour le bien de tous, il a osé revenir. Il recommencera.

Mysterio père et fils apparaissent sur l’écran — ils l’ont joué plus safe que Ric Flair. Rey demande aussi à son fils de le pardonner pour ce qu’il va faire à Rollins et dit qu’il comprend maintenant pourquoi il est allé au combat la semaine dernière, mais c’est à son tour maintenant. Il dit à Rollins qu’il est maintenant temps de se venger, « oeil pour oeil ». Dominik le pardonne, mais n’est pas prêt de pardonner à Rollins. Ce dernier lui répond de se méfier de ce qu’il souhaite, et qu’il pourrait bien mettre fin à sa carrière avant qu’elle ne commence.

Aleister Black et Humberto Carrillo l’interrompent. Rollins et Murphy s’éloignent, Carrillo le traite de lâche tandis que Black fait comprendre à Rollins qu’il va le faire payer pour ses actes. Les deux duos vont s’affronter dans le match qui suit.

Seth Rollins et Murphy ont battu Aleister Black et Humberto Carrillo par tombé avec un Curb Stomp de Rollins sur Carrillo.

Les heels attaquent les faces après le match. Carrillo finit par se prendre un second Curb Stomp sur les marches du ring et manque de subir le même sort de Rey Mysterio, alors que Rollins a mis un masque de Mysterio sur Carrillo.

Publicité

Alors que Lana vient la gêner en coulisse, Ruby Riott lui fait comprendre qu’elle n’a pas envie de l’écouter et lui conseille d’aller ruiner la carrière de quelqu’un d’autre. Bonne punchline. Lana pourrait être déçue mais explique qu’elle a Natalya à ses côtés pour lui redonner foi.

Peyton Royce a battu Ruby Riott par tombé avec un spinning brainbuster.

En interview le Big Show dit attendre de pied ferme le challenge de Randy Orton et met aussi en garde Andrade et Angel Garza qu’il affronte ensuite dans un match handicap.

The Big Show a battu Andrade et Angel Garza par tombé avec un coup de poing. Les deux mexicains se sont encore disputés, Angel Garza cette fois a quitté le match, laissant Andrade aux mains du géant.

Richard O’Shea est de retour

Ricochet et Cedric Alexander sont de retour. R-Truth les retrouve avec Apollo Crews et les appelle « Richard O’Shea » et « Cedric The Entertainer ». Crews a un match contre MVP juste après.

MVP a battu Apollo Crews par tombé avec une Fisherman Suplex grâce à une distraction de Lashley. Première victoire pour MVP depuis son retour (la dernière à la WWE remonte à 2010). Sale défaite pour Crews par contre.

On comprend pas trop pourquoi la prise de risque mais Crews attaque MVP après le match et sans surprise, Lashley contre-attaque avec sa Full Nelson. Cedric Alexander et Ricochet débarquent pour l’aider et réussissent à faire lâcher Lashley. Ricochet affronte Lashley ensuite.

Bobby Lashley a battu Ricochet par soumission avec sa Full Nelson. Lashley dominera évidemment le match et se fera aidé par MVP qui ne manquera pas de faire quelques petites distractions en faveur de son client. Cedric Alexander subira lui aussi la Full Nelson après le match, pas de jaloux.

Victoire des heels en main-event

En coulisse Dolph Ziggler essaie de diriger les choses pour le match avec Sasha Banks contre Drew McIntyre et Bayley mais Sasha Banks lui rie au nez et lui rappelle qu’il a perdu contre Otis et Mandy Rose. Bayley lui demande aussi de ne pas ruiner le match de ce soir.

Nous voilà donc au main-event dans lequel s’affronte le duo de champion de la WWE et de RAW Drew McIntyre et Asuka et celui des challengeur et challengeuse Dolph Ziggler et Sasha Banks qui se retrouveront tous dans trois semaines à Extreme Rules.

Sasha Banks et Dolph Ziggler ont battu Asuka et Drew McIntyre avec un roll up de Banks sur Asuka.

Les heels célèbrent leur victoire après le match avant que le show ne se termine.

Un épisode de Monday Night RAW mais dans lequels les segments en dehors du ring ou promos s’éternisent toujours au profit de la durée des matchs. La balance entre les deux est encore à trouver mais on s’ennuie rarement devant cet épisode. Faire jouer les rivalités des titres principaux masculins et féminins n’est pas une mauvaise idée, mais faudrait pas que ça dure, en trois heures de show il y a largement la place pour les deux. Au risque de se répéter par contre : qu’on laisse Ric Flair chez lui et qu’on arrête de prendre ce virus à la légère, surtout pour si peu.

En haut