Impact Wrestling

Sans filtre, Karl Anderson et Luke Gallows balancent sur Paul Heyman, l’AEW, Triple H et la WWE

luke gallows karl anderson

Karl Anderson et Luke Gallows garderont un souvenir amère de leur passage à la WWE. Et de Paul Heyman.

WWE

Karl Anderson ainsi que son partenaire Luke Gallows ont fait parti de la vague de licenciements opérée par la WWE quelques jours après la diffusion de WrestleMania 36. Un renvoi qui a affecté leur ami AJ Styles mais auquel ils ne s’attendaient surtout pas.

Au travers du Talk’N Shop Podcast animé par le journaliste Ryan Satin, les Good Brothers sont revenus sur quelques moments de leur carrière. Notamment celui de leur re-signature avec la WWE en juin 2019 mais aussi la cause de leur renvoi, dû à une personne en particulier.

« Paul Heyman n’est qu’un p*tain de menteur et un sac à m*rde »

Quelques jours après la vague de licenciements. AJ Styles aurait entendu dire que le renvoi de ses partenaires de The OC serait lié au directeur de l’équipe créative de RAW à cette époque : Paul Heyman. Furieux, Styles serait allé à la rencontre d’Heyman dans son bureau afin de lui demander quelques explications.

Heyman aurait nié en bloc avant que l’actuel champion Intercontinental aille consulter Vince McMahon en personne pour lui demander de plus amples explications. McMahon aurait ainsi confirmé ce qui avait été dit : Anderson et Gallows ne faisaient pas parti de la liste de personnes qu’il voulait renvoyer mais Paul Heyman l’aurait convaincu de changer d’avis. « Paul Heyman n’est qu’un p*tain de menteur et un sac à m*rde » s’exclame Luke Gallows lors du podcast.

Furieux contre Paul Heyman, AJ Styles aurait ainsi demandé à être transféré du côté de SmackDown, là où il ne verrait plus celui qui à l’écran incarne le manager de Brock Lesnar. Paul Heyman a ensuite été démis de ses fonctions de directeur créatif de RAW et a été remplacé par Bruce Prichard, déjà en charge de SmackDown.

Publicité

AEW, IMPACT, NJPW : tout le monde veut les Good Brothers

Au travers de ce même podcast, Gallows et Anderson ont aussi évoqué l’épisode de la signature de leur second contrat avec la WWE en juin 2019. Des négociations qui ont aussi tourné autour de All Elite Wrestling, IMPACT Wrestling mais aussi New Japan Pro-Wrestling, qu’ils ont quitté pour la promotion de Vince McMahon en janvier 2016 en compagnie de Shinsuke Nakamura et AJ Styles.

La NJPW aurait mis beaucoup de moyens pour s’octroyer la signature des deux anciens membres de BULLET CLUB. Rocky Romero, intervenant dans le podcast mais surtout employé par la New Japan, confie qu’au départ, cette dernière avait offert un contrat d’exclusivité avant de changer l’offre pour leur permettre de travailler avec All Elite Wrestling, où leurs copains les Young Bucks et Kenny Omega leur faisait eux aussi les yeux doux.

Karl Anderson confie à son tour que la New Japan voyait grand avec lui : sa signature lui aurait offert un programme face à Jon Moxley (Dean Ambrose) et son championnat IWGP des Etats-Unis. Une rivalité qui l’aurait tout droit mené à un combat lors de Wrestle Kingdom 14.

De son côté, l’AEW, alors toute jeune et fraîche de son succès de son premier événement Double or Nothing, a elle aussi tout tenté pour s’octroyer les services de Karl Anderson et Luke Gallows. Les deux hommes entretiennent une grande amitié avec Matt et Nick Jackson, les Young Bucks, qu’ils ont connu au sein de BULLET CLUB. Ces derniers promettaient de grandes choses à leurs amis : des débuts lors de l’épisode pilote de Dynamite, un contrat de deux ans avec une clause d’une année supplémentaire et un programme alléchant.

L’offre mirobolante de la WWE

Cependant, un certain Paul Levesque est arrivé dans toute cette équation. Lors de la tournée de la WWE au Japon l’été dernier, Triple H a tout fait pour faire re-signer les Good Brothers. Il a tout d’abord fait équipe avec eux et AJ Styles tout en ravissant les foules japonaises et à la fin de cette tournée, Hunter aurait fait son offre à ces derniers : un contrat de cinq ans et surtout le vice de tout homme : l’argent. Une offre au salaire mirobolant qu’on ne pourrait jamais refuser. Une offre qui « les mettaient bien [financièrement] pour leur reste de leur vie ».

Pour les faire signer ce nouveau contrat alors que l’AEW leur faisait des appel du pied, Triple H aurait aussi pris les deux catcheurs par les sentiments en mettant le sujet de la famille sur la table. « Je te regarde et je vois tes enfants, et si l’AEW ne durait pas ? Je te promets que la WWE sera toujours là. » lui aurait dit Levesque à Karl Anderson, bon père de famille, pour l’inciter à rester.

Publicité

Luke Gallows raconte avoir ensuite rencontré Tony Khan, propriétaire de All Elite Wrestling pour parler des contrats proposés par les Bucks. Cependant, Gallows a dû annoncé à Khan qu’ils avaient re-signés avec la WWE, au grand dam de ce dernier. Karl Anderson confie que cette décision aurait créer la discorde dans le bureau de la direction de la promotion de Jacksonville. Pour quelle raison ? On ne sait pas.

Des soucis créatifs

Malgré un salaire dépassant toute concurrence. L’utilisation de Karl Anderson et Luke Gallows aura fait grincer beaucoup de dents au fil du temps. Tout d’abord arrivés en fanfare en tant que partenaires d’AJ Styles, Anderson et Gallows se sont vite perdus dans le milieu de carte de la WWE avant d’être complètement jetés aux oubliettes. Néanmoins, un regain d’intérêt est revenu l’an passé quand ils reformé leur trio avec Styles : The O.C. Un règne de champion par équipes à la clé même — qui aura duré à peine trois semaines avant de faire la serviette pour Seth Rollins et Braun Strowman, alors en rivalité pour le championnat Universal du premier.

Karl Anderson raconte alors être allé à la rencontre de Triple H pour lui confier quelques inquiétudes vis-à-vis de son utilisation. Ce dernier l’aurait mis en contact avec Paul Heyman, avec qui Anderson n’était vraiment enchanté de travailler. « Le plus gros put*in de menteur de toute l’historie de ce business » s’exclame-t-il à nouveau.

Les deux hommes confient par ailleurs qu’ils ont même reçu des messages de félicitations par certains officiels de la WWE après leur participation au Boneyard Match entre AJ Styles et The Undertaker lors de la première soirée de WrestleMania 36. Ils ne doutaient alors mais alors absolument pas qu’ils allaient finir sur le carreau. Néanmoins, Anderson confie qu’il a commencé à émettre quelques doutes quelques mois plus tôt lorsque Gallows et lui-même se sont fait humiliés en deux minutes chrono par Drew McIntyre lors d’un épisode de RAW.

Karl Anderson et Luke Gallows sont désormais signé à IMPACT Wrestling où ils ont effectué leurs débuts lors de Slammiversary 2020 en sauvant Eddie Edwards — devenu champion du monde de la promotion — d’une attaque d’Ace Austin et Sawyer Fulton. Un contrat non-exclusif, qui leur permettrait donc d’aller faire un petit passage au Japon et à la NJPW de temps en temps.

En haut