En série

Taker à la place du Taker #5 : Seth Rollins

seth rollins

Au tour de Seth Rollins de passer le test pour devenir le nouvel Undertaker. Le Monday Night Messiah a-t-il les épaules pour le rôle ?

WWE

On s’ennuie un peu cet été et la dernière vraie grosse actualité qu’a connu le catch, c’est le départ à la retraite de l’Undertaker le mois dernier. La WWE est orpheline de l’une de ses plus grosses attractions et laisse un trou créatif des plus béants. Le but de cette série, trouver son remplaçant.

Dans ce numéro on se penche sur la candidature d’un catcheur qui occupe le main-event depuis quelques années après avoir trahi le Shield en 2014 : Le Monday Night Messiah Seth Rollins.

Technique ★★★

Seth Rollins est un bon catcheur, simple et passe partout, qui sait s’adapter à la situation et ne se prive pas de temps en temps de nous offrir quelques spots spectaculaires pour que l’on se souvienne de ses matchs. Son finisher actuel, le Curb Stomp est en apparence assez destructeur et marquant. On a quelques bons points en sa faveur du côté in-ring.

Beaucoup plus crédible quand il est heel, c’est là qu’il devient le meilleur storyteller. Sa manière de malmener ses adversaires est une des qualités reconnaissable dans son catch et quand son rival sait vendre, le match devient parfait.

Il en va de même au micro, Seth Rollins s’en sort mieux en heel. En face, Rollins semble se forcer à jouer les gentils et ça ne lui va pas. Pas vraiment un bon point pour le rôle du nouvel Undertaker qui savait jouer des deux côtés de la force, à tel point qu’on l’a souvent qualifié de tweener.

Publicité

Mysticité ★★

La mysticité de Seth Rollins n’est qu’auto-proclamée. Depuis quelques mois déjà et après sa perte du titre Universal face à Bray Wyatt Rollins a quelque peu perdu les pédales et est devenu le Monday Night Messiah que l’on connait aujourd’hui, venu comme d’autre l’ont déjà tenté dans le passé, pour prêcher la bonne parole à la WWE et inviter ceux qui le veulent à le rejoindre — et faire des sacrifices au passage pour ceux qui ne le veulent pas.

Malheureusement un gimmick pareil n’a rien de surnaturel, on pencherait plus pour de la folie en grande partie due à cette défaite contre Bray Wyatt. De là à ce que cette folie deviennent une sorte de pouvoir surnaturel, est sur un autre niveau que les auteurs de la WWE ne sont très certainement pas capable d’atteindre.

Et non, la stipulation du match Eye for an Eye et tout ces tentatives d’énucléations télévisées n’ont rien de mystiques, désolé Seth.

Popularité ★★★

La popularité de Seth Rollins va et vient en fonction de son booking. La dernière fois qu’il a été hyper soutenu, c’est lorsqu’il était en rivalité avec Brock Lesnar pour le titre de champion Universal. Popularité qui est retombée lorsqu’il s’est retrouvé face au Fiend, alors très en vue à l’époque.

Sans retirer à Seth Rollins son dévouement à la WWE depuis maintenant dix ans et le parcours rempli de succès accompli jusqu’ici, il n’a pas les épaules pour devenir le nouvel Undertaker. Par contre le rôle du Monday Night Messiah lui va très bien. Qu’il continue sur cette voie.

Note globale : 10/20. Insuffisant, tentez de faire mieux en face et apprenez quelques tours de magie.

Publicité
En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });