Monday Night RAW

Résultats de Monday Night RAW du 7 septembre

raw 7 septembre mysterio

Résultats complets de l’épisode de WWE RAW du 7 septembre 2020.

WWE

Au programme de cet épisode de WWE Monday Night RAW du 7 septembre 2020, Kevin Owens affronte Aleister Black après l’attaque de ce dernier avant le match contre Randy Orton, tandis que Dominik Mysterio affronte le presque plus disciple de Seth Rollins, Murphy. Keith Lee et Randy Orton de leur côté s’affronteront une nouvelle fois pour une revanche de Payback.

Le retour du champion

Randy Orton est de bonne humeur ce soir. Il ouvre cet épisode content d’avoir eu le droit à son match revanche contre Keith Lee ce soir, et le met en garde : il va lui arracher la tête d’un Punt Kick comme il a fait aux autres. Comme à Drew McIntyre d’ailleurs. Il rappelle qu’il l’affrontera à Clash of Champions mais il y a une condition : il faudra qu’il soit de retour à temps, rappelant les trois Punt Kick avant Payback.

Il questionne aussi le devenir du titre de champion de la WWE : que faire quand le champion ne peut pas défendre son titre ? Eh bien on le lui donne. Simple. Basique.

Soudain, une ambulance se fait entendre et entre dans l’arena. Devinez qui en sort ? Drew McIntyre, qui a donc empreinté une ambulance. Il débarque sur le ring et porte son Claymore Kick à Randy Orton avant de repartir en coulisse. À pied cette fois.

Pendant ce temps en coulisse le Hurt Business s’en prend à un innocent balayeur qui faisait simplement son travail. Quel environnement de travail insécure, le Thunderdome.

Publicité

Adam Pearce, en coulisse avec quelques agents de sécurité, n’a pas beaucoup aimé ce que vient de faire Drew McIntyre et voudrait qu’il quitte l’arena pour éviter les problèmes. McIntyre lui assure qu’il va partir. On en doute fort.

Cedric Alexander cède finalement

Apollo Crews, Ricochet et Cedric Alexander affrontent le Hurt Business. Cette rivalité dure depuis le mois juin, cessez par pitié. Tous les match de Crews ont été contre un membre du clan de MVP depuis le 15 juin. En attendant, les heels ont attaqué Alexander durant son entrée.

Le Hurt Business a battu Apollo Crews, Ricochet et Cedric Alexander par tombé avec le Paydirt de Shelton Benjamin sur Crews. Une victoire qu’ils ont eu grâce… à Cedric Alexander, qui a enfin fait le heelturn tant attendu et attaqué Ricochet, distrayant Crews.

Le Hurt Business est content, Cedric Alexander est content. Est-ce que ça veut dire qu’on va en reprendre pendant quatre mois de ce programme ?

Dans la série les rivalités qui durent depuis trop longtemps : Les Street Profits contre Angel Garza et Andrade. Les deux équipes s’affrontent à nouveau ce soir.

The Street Profits ont battu Andrade et Angel Garza par tombé avec un frog splash (pas loin de toucher le plafond) sur Andrade, match gagné rapidement par les champion parce qu’ici aussi, un membre de l’équipe a fait défaut. Angel Garza en a eu marre et a quitté le ring.

Publicité

C’est dommage de séparer Andrade et Garza mais si ça doit arriver il est temps que cette histoire se termine enfin, elle dure elle aussi depuis assez longtemps. On ne compte plus le nombre de fois où les deux partenaires ne se sont pas entendu durant un match et réconcilié la semaine suivante.

Champions contre Champions

Pendant ce temps, Cesaro et Shinsuke Nakamura font leur entrée. Les champions par équipe de SmackDown ont rendez-vous avec ceux de RAW. Mentionnant la règle « brand to brand invitational » qu’on avait déjà oublié, Cesaro prend le micro pour défier Ford et Dawkins dans un match champions contre champions en se moquant du fait qu’ils n’ont que très peu défendu leurs titres. Les Street Profits acceptent.

On a le droit à un nouveau segment pour le titre 24/7 avec R-Truth à la cantine qui se fait attaquer par les ninjas d’Akira Tozawa. Par pitié, arrêtez de nous torturer.

Peyton Royce et Billie Kay entrent l’une après l’autre pour un match entre elles. Des theme song ultra-génériques pour les deux anciennes partenaires qui roulent maintenant en solo.

Peyton Royce a battu Billie Kay par tombé avec un coup de pied et un swinging suplex.

Peyton Royce relève son ancienne partenaire après le match, malgré une petite embrouille entre les deux. On aimerait que cette séparation soit temporaire parce qu’on a pas mal de doute sur le succès en solo de l’une ou l’autre.

Publicité

Réunion de famille chez les Mysterio

La famille Mysterio est réunie sur le ring pour une interview avec Charly Caruso. Rey Mysterio réitère son souhait de mettre fin aux agissements de Seth Rollins mais il ne sait pas encore quand il pourra remonter sur le ring. En attendant, il doit avoir toute confiance en son fils quant à son match ce soir contre Murphy.

Et quand on parle du loup. Murphy interrompt la petite réunion de famille pour mettre en garde Dominik. Il est assez énervé parce que c’est à cause de lui que Rollins lui a tourné le dos. Il le défie à un Street Fight, défi que le jeune Mysterio accepte et la famille sera au première loges pour regarder le match.

Pendant ce temps Drew McIntyre n’est toujours pas parti et ne semble pas vraiment sur le point de rentrer chez lui.

En attendant l’épisode de la semaine prochaine dans lequel Asuka défendra son titre de championne de RAW contre Mickie James, elle fait équipe avec elle pour affronter Natalya et Lana.

Asuka et Mickie James ont battu Natalya et Lana par soumission avec l’Asuka Lock. Victoire évidente et facile pour les deux rivales.

En coulisse alors que le Hurt Business accueille Cedric Alexander en son sein avec un VIP Lounge juste après, Shelton Benjamin le met en garde : s’il tente un coup fourré, il le lui fera payer. Et il est bon pour débusquer les coups fourrés lui dit-il. Appelez le Sherlock Benjamin

Welcome Committee

Les membres du Hurt Business et leur nouveau partenaire Cedric Alexander sont donc sur le ring pour le VIP Lounge. MVP l’accueille avec un t-shirt du clan mais voudrait savoir ce qui l’a fait changer d’avis. Alexander lui explique qu’il en avait assez de subir pour Apollo Crews, qu’il préférerait maintenant gagner plutôt que de s’user pour le titre de quelqu’un d’autre.

Les Viking Raiders font leur entrer pour interrompre la petite célébration et ne sont pas venus seuls : Apollo Crews et Ricochet les accompagnent pour un début de bagarre avant que la pub ne soit lancée. Au retour de celle-ci, un match commence entre les heels et les faces.

Le Hurt Business a battu les Viking Raiders, Apollo Crews et Ricochet par tombé avec le Lumbar Check d’Alexander sur Ricochet. Une victoire nécessaire pour le clan des heels et surtout pour Alexander histoire d’asseoir sa légitimité dans le groupe.

Moins cool, Ivar semble s’être réellement blessé sur le saut à l’extérieur du ring pendant le match. Il a lui-même fait le signe X et a été examiné rapidement au sol avant que la pub ne soit lancée.

Claymore encore

On enchaine avec l’un des matchs les plus attendus de cet épisode, la revanche entre Keith Lee et Randy Orton tandis que Drew McIntyre est toujours dans les coulisses. Quand on lui demande pourquoi il est toujours là, il semble avoir perdu son chemin vers la sortie.

Randy Orton a battu Keith Lee par disqualification après le Claymore Kick de Drew McIntyre sur Orton.

Orton avait réussi après deux tentatives ratés à porter un RKO à Lee et s’apprêter à porter le Punt Kick pour terminer, mais McIntyre est arrivée et lui a porté son finisher. On serait Keith Lee on serait un peu saoulé par les intervention de McIntyre, parce que c’est pas la première fois.

Kevin Owens et Aleister Black s’affrontent dans RAW Underground. Le match commence, c’est évidemment assez brutal et les deux catcheurs finissent à l’extérieur du ring, mais on n’a pas la fin du match. Aura-t-on la suite plus tard ? Suspense.

En attendant, Shayna Baszler et Nia Jax affrontent Riott Squad, mais séparément dans deux handicap match.

Liv Morgan et Ruby Riott ont battu Shayna Baszler dans un handicap match avec un roll up de Morgan sur Baszler. Ça s’invente pas un truc pareil. Shayna Baszler a été distraite par Nia Jax qui passait son temps à lui dire qu’elle peut mieux faire.

Bonne nouvelle : en attendant l’autre handicap match, on a la suite du combat entre Owens et Black. Ça partait plutôt bien jusqu’à ce qu’ils se battent tous les deux contre des personnes du « public ». On a aussi un peu de mal à regarder ça sans se faire mal à la tête tant la caméra bouge et change d’angles à chaque fois.

Retribution prend du galon

Finalement on aura pas le second handicap match, du moins pas la fin. Retribution fait encore des siennes, éteint les lumières et affiche son logo partout dans le public virtuel avant de prendre l’antenne pour diffuser une vidéo où ils explique que le Thunderdome n’est qu’une façade et que la WWE n’a jamais changé en coulisse. Ils comptent mettre à mal chaque Superstar et chaque fan. Mais que fait la police ?

En attendant ils ont un logo et visiblement un hacker dans le groupe (celui de SmackDown ?), parce qu’il faut un hacker pour faire ce qu’ils viennent de faire, ou alors la WWE doit revoir la sécurité de son réseau.

Le combat Owens contre Black continue mais un grand colosse se mêle de l’histoire et attaque les deux catcheurs. Personne n’a gagné, Shane McMahon est content, on ne comprend rien à ce qui se passe.

Randy Orton est interviewé en coulisse mais Drew McIntyre l’attaque une nouvelle fois pour lui porter un troisième Claymore. Claymores contre Punt Kicks, ils sont quittes.

Une affaire de famille

Le main-event de cet épisode est donc le Street Fight entre Dominik Mysterio et l’ex-disciple de Seth Rollins, Murphy qui se retrouve seul sur le ring tandis que le fiston Mysterio a la famille pour l’épauler, tous venus avec des kendo sticks, au cas où.

Le match est dans un premier temps difficile pour Dominik Mysterio qui se fait largement dominer et passer à tabac par Murphy sous les yeux de la famille qui pour le moment ne se mêle pas trop de l’action. Mais alors que Murphy a attaché Mysterio dans les cordes et part chercher quelque chose sous le ring, la famille détache le fils qui nous exécute une sliding sunset flip powerbomb des plus délicieuses (et brutale).

Dominik Mysterio a battu Murphy sur abandon de ce dernier, ne pouvant plus se défendre face aux coups de kendo sticks de toute la famille. Oui, même la maman.

Beau match, beau retournement de situation sur la sunset flip powerbomb et beau beatdown final. C’est comme ça qu’on termine bien un épisode de Monday Night RAW.

Un épisode de Monday Night RAW assez plaisant avec le retour de McIntyre, le heelturn de Cedric Alexander ou le main-event feel good. Certaines storylines durent par contre depuis trop longtemps, tellement que l’on se rend compte que l’on assiste quasiment aux mêmes matchs depuis des semaines comme par exemple entre Hurt Business et Apollo Crews ou les Street Profits et le duo Garza/Andrade. Heureusement certaines choses semblent changer.

En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });