Japon

NOAH N-1 Victory League 2020 : Présentation des blocks

noah n1 victory league

Présentation des blocks du tournoi N-1 Victory League 2020 de la Pro Wrestling NOAH.

Pro Wrestling NOAH

Du 18 septembre au 11 octobre prochain et en même temps que le G1 Climax et le Champion Carnival, se déroulera le tournoi N-1 Victory League 2020, organisé par la Pro-Wrestling NOAH.

Cette année, ce sont douze hommes partagés dans deux groupes de six qui se disputeront le trophée. Pour l’occasion, la NOAH a envoyé tout son parterre de tête d’affiches se mettre sur le coin de la tronche avec des affiches qui promettent beaucoup. Sans plus tarder, on vous présenter ces deux blocks.

Block A : Le champion, des jeunes et des vieux loups

C’est toujours la cible à abattre dans ce genre d’affaire : le champion majeur. Celui se prénomme Go Shiozaki et détient depuis le 5 janvier dernier le championnat GHC Heavyweight, remporté des mains du jeune Kaito Kiyomiya après un règne d’un an. Désireux de retrouver l’or, Kiyomiya se retrouve dans le block de son rival, qui l’a sauvé récemment lorsque son partenaire Katsuhiko Nakajima l’a trahit au profit de Kenoh.

Les vétérans répondent toujours présent : Kazushi Sakuraba, pratiquant de MMA, a renfilé les bottes de catcheur l’an passé au profit de la NOAH et donne toujours des sueurs froides lorsqu’il envoie un coup de pied en pleine face de son adversaire avec un impact qui résonne dans toute la salle, terrifiant. C’est ensuite Masaaki Mochizuki de la Dragon Gate qui s’invite au N-1 Victory, l’ancien nom de la WAR et depuis de la DG reste toujours une valeur sûre à l’âge de 50 ans, on se demanderait bien s’il existe une fontaine de jouvence dans le circuit japonais à en voir tous ces vétérans toujours dans le coup après tant d’années à botter des fesses.

Masa Kitamiya, finaliste de l’édition 2016 face à Minoru Suzuki sera lui aussi de la partie. Tête d’affiche sans pour autant avoir remporté le championnat poids-lourds, il serait temps de créer la surprise avant qu’il ne soit trop tard. C’est un fidèle lieutenant de Keiji Muto qui ferme la marche : Manabu Soya, ancien champion majeur de la Wrestle-1 aura à cœur de prouver sa valeur auprès des foules de la NOAH.

Publicité

Block B : Carré d’as

Bien que le Block A possède son petit prestige, la NOAH a régalé le Block B avec quatre tête d’affiches qui vont devoir se saigner pour une place en finale et c’est ça qu’on aime.

C’est tout d’abord le champion National Kenoh qui ouvre le bal, après avoir réalisé un match d’anthologie face à Go Shiozaki dans un excellent time limit draw comptant pour leurs titres respectifs, Kenoh a aussi bien l’intention de réaliser un back-to-back de derrière les fagots pour retenter sa chance à Shiozaki. La concurrence risque cependant d’être rude.

Face à lui se trouve en premier lieu son nouveau pote Katsuhiko Nakajima, qui a trahi Go Shiozaki le mois dernier au profit de la faction de Kenoh, Kongoh. Longtemps rivaux, leur affrontement aura un nouveau goût particulier. Naomichi Marufuji est là lui aussi. Le cœur et l’âme de la Pro-Wrestling NOAH répond toujours présent et reste dans le coup après tant d’années au sommet de la promotion, et on sait qu’il a toujours un tour dans son sac pour retrouver le sommet. Un autre as est présent à son tour : Takashi Sugiura. Champion GHC Heavyweight à quatre reprises, un record qu’il co-détient avec Go Shiozaki, à désormais 50 ans, Sagiura souhaite lui aussi retrouver l’or et fera tout pour y parvenir au travers de son vicieux Sugiura-gun.

On retrouve ensuite Shuhei Taniguchi, qui reste toujours lui aussi une valeur sûre de la NOAH et dont on sait qu’il livrera une bonne copie durant ce N1 Victory. Le jeune Yoshiki Inamura conclut ce parterre de participants, formé à la NOAH, Inamura sera sûrement la serviette du block mais on est jamais loin d’une surprise, affaire à suivre.

Le NOAH Victory League 2020 se déroulera entre le 18 septembre et le 11 octobre prochain. A retrouver sur le Wrestle Universe mais aussi sur FITE TV le 23 septembre au prix de 14$99 sur la plateforme anglophone.

En haut