Bref

Tony Yoka, Raphaël Tronché : Quand la boxe se prend pour du catch

La culture catch dépasse souvent les frontières de sa propre discipline pour faire quelques petites apparitions dans d’autres mondes, parfois celui d’autres sports. La boxe n’y échappe pas.

Dans une mise en scène presque WWEsque, alors que Tony Yoka venait de battre Johann Duhaupas par KO en moins d’une minute trente à l’Arena 92, un autre boxeur, Raphaël Tronché, est venu défier le champion olympique après l’interview de ce dernier, sur le ring et de nous sortir ce qui s’apparente à une promo de catcheur.

Il ne manquait qu’un theme song pendant son arrivée sur le ring.

C’est toujours très simple de dire de loin, que moi j’ai peur, caca-culotte et tout. Y’a personne sur ce ring qui a peur de toi, je te le dis clairement. Sur WhatsApp, t’as dit des choses qui ont rien à voir avec le sport, tu m’as envoyé des messages, tu m’as insulté. Je ne t’ai jamais insulté. Ici y’a personne qui a peur de toi, Raphael Tronché il est présent ici, si tu veux mettre en oeuvre ce que t’as dit sur Whatsapp, tu peux le faire. Et moi, comme je t’ai dit : ce combat là tu veux le faire, on le fait. Tu finis en crois. Y’a personne ici qui a peur de toi.

Tony Yoka répondra plus tard qu’il est plutôt chaud pour un combat. « Ce serait cool, c’est sûr, maintenant on va voir comment ça s’organise, si les deux parties sont d’accord, je parlerai pas avant d’avoir signé les papiers, ça peut parler beaucoup pour rien. »

Publicité

Dans ce cas on a hâte d’assister à la signature du contrat, avec la table retournée, la bagarre à la fin et tout ce qui va avec.

En haut