WWE

Résultats de WWE Clash of Champions 2020

wwe clash of champions 2020 roman reigns jey usos

Résultats complets de WWE Clash of Champions 2020.

WWE

Ce dimanche soir c’est WWE Clash of Champions 2020, pay-per-view durant lequel tous les championnats de la WWE sont remis en jeu. Randy Orton tente notamment sa seconde chance face à Drew McIntyre pour le titre de champion de la WWE dans un Ambulance Match tandis que Jey Uso s’offre une place de choix pour la première fois face à Roman Reigns et son titre Universal.

Il a aussi été confirmé durant le Kickoff de la soirée que Nikki Cross, ainsi que Shayna Baszler et Nia Jax ne seraient pas en mesure de catcher ce soir. Le match pour les titres de championnes par équipe de la WWE n’aura pas lieu, tandis que Bayley devrait avoir une autre adversaire.

Avec ces changements sur la carte, le match d’Asuka et Zelina Vega pour le titre de championne de RAW originalement prévu dans le Kickoff passe sur la carte principale du show, et c’est celui entre les champions par équipe de SmackDown Cesaro et Shinsuke Nakamura et Lucha House Party qui prend sa place.

Cesaro et Shinsuke Nakamura ont battu Lucha House Party par tombé avec un combo Cesaro Swing et coup de genou de Shinsuke Nakamura sur Kalisto pour conserver les titres de champions par équipe de SmackDown.

Pas de mésentente entre les Lucha House Party pendant le match, mais ce n’est pas ça qui les a aidé à gagner malgré cette petite séquence de moonsault sur Cesaro pendant qu’ils dominaient le match.

Publicité

Sami la malice décroche les ceintures

Pour bien ouvrir le pay-per-view c’est le Ladder Match à trois pour le titre de champion Intercontinental qui arrive ensuite. AJ Styles, Sami Zayn et Jeff Hardy se battent en ouverture de show pour aller décrocher la ceinture. Enfin, les ceintures.

Sami Zayn a battu Jeff Hardy et AJ Styles en allant décrocher les ceintures de champion Intercontinental après avoir menotté ses deux adversaires à une échelle. Jeff Hardy a été menotté par l’oreille, carrément.

Un superbe match à échelles, avec les spots que vous attendiez dans ce contexte dont une Swanton Bomb depuis une échelle sur un Sami Zayn allongé sur une autre échelle. Le spot était dans le contrat mais il était beau, comme le reste du match.

Drew Gulak est devenu champion 24/7 pendant un court segment en coulisse, mais ça intéresse qui aujourd’hui ça ?

Zelina Vega n’était pas prête

Retour sur le ring avec le match pour le titre de championne de RAW entre Asuka et Zelina Vega, très confiante pour son premier match de championnat. On vous rappelle qu’en solo la challengeuse n’a eu que trois matchs dans le roster principal et n’en a gagné qu’un, celui pour la place de challengeuse.

Asuka a battu Zelina Vega par soumission avec son Asuka Lock pour conserver le titre de championne de RAW.

Publicité

Zelina Vega est arrivé avec une stratégie heel classique mais habituellement efficace: se focaliser sur une partie du corps son adversaire, à savoir ici le bras gauche d’Asuka. Mais cela ne suffira pas, Vega s’inclinera sur l’Asuka Lock rapidement. La rivalité va-t-elle se poursuivre ? Zelina Vega voudrait visiblement bien.

Encore raté Paulo

On enchaine avec l’un des matchs les moins intéressants de la soirée, Apollo Crews tente de récupérer le titre de champion des États-Unis contre Bobby Lashley.

Bobby Lashley a battu Apollo Crews par soumission avec sa Full Nelson.

Rien de surprenant dans ce match, Lashley s’impose et c’est tout. On espère que c’était la dernière rencontre entre Crews et le Hurt Business. Faut passer à autre chose maintenant.

Les Street Profits chanceux

Le match suivant est pour les titres de champions par équipe de RAW. Les Street Profits défendent à nouveaux leurs titres contre Angel Garza et Andrade après la première défaite de ces derniers à SummerSlam le mois dernier. Petit changement cette fois : Zelina Vega n’est plus là pour les soutenir.

Les Street Profits ont battu Angel Garza et Andrade par tombé avec une powerbomb pour conserver leurs titres.

Publicité

Pas le match par équipe le plus fou qu’on ait vu ce soir, et en plus il s’est terminé bizarrement avec un arbitre qui compte trois alors qu’il y avait clairement deux. Angel Garza semble aussi blessé, finalement l’absence de Zelina Vega ne leur va pas plus.

R-Truth a récupéré le titre de champion 24/7 des mains de Drew Gulak pendant un autre segment. Rendront-ils un jour ce titre intéressant ? On ne se pose même plus la question.

2020 aura bien une édition de la Draft de la WWE, et elle aura lieu le 12 octobre prochain. Faites vos paris sur les transferts.

Sasha Banks évidemment de la partie

Bayley arrive sur le ring et se moque de l’absence de Nikki Cross, mais elle est gentille la championne de SmackDown et annonce qu’elle lance un open challenge à n’importe qui, que ce soit de RAW ou SmackDown pour défendre son titre ce soir. Et surprise : c’est Asuka qui répond, la championne de RAW voudrait bien une seconde ceinture.

Asuka a battu Bayley par disqualification lorsque cette dernière est allée chercher une chaise. Bayley reste ainsi championne de SmackDown.

Bayley continue de s’en prendre à Asuka, mais peu surprenant ensuite, c’est Sasha Banks qui débarque elle aussi avec une chaise et frappe la championne de SmackDown avec. Les deux catcheuses se battent sur le ring jusqu’à ce que Banks s’empare d’un kendo sticks forçant Bayley à battre en retraite.

Réunion des Punt-Kické en faveur de Drew McIntyre

On passe au sérieux. Randy Orton affronte Drew McIntyre pour son titre de champion de la WWE dans le match suivant, un Ambulance Match ou tout est permis, même les interventions extérieur. Et elles seront nombreuses.

Ce match c’était en effet la réunion de l’Amicale des Punt-Kické par Randy Orton. Big Show, Christian, Shawn Michaels et même Ric Flair sont à un moment intervenu dans le match en faveur du champion de la WWE. Orton s’est malgré cela pas mal défendu et a su garder le contrôle suffisamment pour ne pas que ce match ne soit qu’un beatdown, mais le Claymore (doublé d’un Punt Kick qui touchera pas sa cible mais on fera comme si on n’avait pas vu) aura été plus fort.

Drew McIntyre remporte l’Ambulance Match pour conserver son titre de champion de la WWE.

Une victoire de Drew McIntyre qui fait plaisir et qui rassure sur la suite, le champion de la WWE a encore un peu de chemin à parcourir avec son titre.

Roman Reigns toujours champion, et toujours chef de la tribu

Le main-event de Clash of Champions est donc l’affrontement entre cousin de Roman Reigns et Jey Uso pour le titre de champion Universal. Et comme il l’avait promis, Roman Reigns est bien venu torse-nu.

Un match durant lequel Roman Reigns va en grande partie dominer Jey Uso et le provoquer avec beaucoup de trashtalk tout le long de l’affrontement. Uso aura tout de même quelques moments où il aura le dessus sur Roman Reigns pendant quelques minutes, mais le champion Universal revient à chaque fois à la charge.

Le tournant du match ce sera Jimmy Uso qui fera son retour sur les écrans pour faire abandonner son frère en jetant la serviette. Jey Uso va dans un premier temps lui demander de ne pas le faire, mais Jimmy ne supportera pas bien longtemps de voir son frère sous l’avalange de coups de poing de Roman Reigns.

Roman Reigns a battu Jimmy Uso par abandon, Jimmy Uso est venu jeter la serviette sur le ring.

Un bon match avec un storytelling solide. Roman Reigns est un excellent heel et ce match est fait pour convaincre les derniers sceptiques. Une telle victoire était évidemment faite pour asseoir la nouvelle attitude du Big Dog et l’effet est 100% réussi.

Une bonne édition de Clash of Champions dans son ensemble. Les matchs pour le titre de championne de RAW, pour les titres par équipes de RAW — dont le finish est assez mauvais — et celui pour le titre des États-Unis seront à oublier mais heureusement il y avait du bon dans cette soirée. L’opener était solide sans surprise, l’Ambulance Match pour le titre de champion de la WWE fait passer un bon moment et le main-event est indiscutablement un exemple de ce que le storytelling apporte à un match de catch. On n’est plus aussi souvent habitué à la WWE.

En haut