NJPW

NJPW G1 Climax 30 : Résultats du 7 octobre

Ibushi vs Takagi G130

Résultats de la onzième journée du NJPW G1 Climax 30 où s’affrontent Kota Ibushi et Shingo Takagi dans le main-event, une grande première.

NJPW

Onzième journée du NJPW G1 Climax 30 au sein de la ville de Hiroshima. Une journée charnière où trois matchs du Block A peuvent changer à eux seuls la suite de la compétition.

A l’affiche aujourd’hui : Tomohiro Ishii contre Yujiro Takahashi, Kazuchika Okada contre Jeff Cobb, Will Ospreay contre Minoru Suzuki, Taichi contre Jay White ainsi que Kota Ibushi contre Shingo Takagi.

Ball-trap

Tomohiro Ishii a battu Yujiro Takahashi. Désireux de tout de même marquer au moins deux points, Takahashi s’est attaqué au Stone Pitbull lors de son entrée et en le passant à tabac durant quelques minutes à l’extérieur. Cependant, Ishii reprend le dessus en séchant son adversaire d’une belle suplex et déroule tout son arsenal tout au long du match.

Cet homme est tout de même incroyable, il arrive à offrir l’occasion à Yujiro Takahashi de réaliser un bon match. Yujiro tient bon et reprend l’avantage en contrant une powerbomb, mais bon, en face c’est Ishii, qu’il essaye de rouler avec un petit paquet. Celui-ci, excédé, démolit Takahashi de sa vertical brain-buster après tout de même un quart d’heure, assez long en somme.

Kazuchika Okada a battu Jeff Cobb. Un résultat logique mais néanmoins le Rainmaker aura bien eu du mal à se défaire de la machine de muscles face à lui. Cobb en fait baver à Okada, qui décolle à maintes reprises du sol, ça lui arrive pas souvent. L’hawaïen se loupe sur une tentative d’un corner splash et permet à Okada de renverser la tendance et d’administrer son horrible Money Clip. Cobb renverse à son tour la vapeur jusqu’à croire qu’il va créer la surprise.

Publicité

On active le mode filou et Okada contre une tentative de Tower of the Islands en un rana pin pour s’adjuger une victoire cruciale pour la suite.

Tie-break

Will Ospreay a battu Minoru Suzuki. Le Roi chute une nouvelle fois, quel scandale. Heureusement que celui-ci a bien corrigé le britannique tout au long du match. Suzuki y est tellement allé comme un bourrin sur le torse d’Ospreay qu’il en a saigné. On imagine soudainement un match entre Minoru Suzuki et WALTER.

Le style aérien de l’un se marie bien avec la brutalité de l’autre et Suzuki a quelque peu de difficulté à contrer les prises de vol d’Ospreay, qui lui permet de capitaliser et même de dominer durant un temps son adversaire. Même la Hidden Blade n’aura aucun effet sur Le Roi qui contre la tentative dans un sleeper hold lui-même contré en Stormbreaker pour la gagne.

Jay White a battu Taichi. Lorsque les deux plus grosses ordures de la promotion s’affrontent, on sait qu’ils vont nous régaler et ce même avant le début du match où Taichi chante la sérénade à Switchblade qui apprécie le spectacle. On joue même au jeu du chat et de la souris lorsque l’un sort du ring, l’autre le suit. White en a marre et s’attaque à Taichi, qui va prendre salement tarif au dos durant quelques minutes avant de répondre par quelques coups de pieds qui claquent, moins pour Jay White.

En difficulté, le néo-zélandais fait appel à Gedo pour distraire l’arbitre avant de manger un coup de pied dans l’entrejambe par Taichi, qui en remet un deuxième dans celui de White et tente son Gedo Clutch pour un compte de deux. Aux portes de la victoire, Taichi part mettre un autre coup de pied dans le minois de son adversaire duquel Switchblade contre aussi magnifiquement bien qu’il sait le faire pour s’adjuger la première place du Block A.

Le Dragon décroche l’étoile

Shingo Takagi a battu Kota Ibushi. C’était la première fois que les deux hommes s’affrontaient et c’était aussi l’un des combats les plus attendus du tournoi. On savait d’avance que ces deux tarés allaient nous pondre un match d’anthologie et bien évidemment ils n’ont pas fauté.

Publicité

Deux athlètes de renoms qui tapent fort mais Ibushi excelle par sa rapidité tandis que Takagi va le calmer de sa puissante force. Ça se savate fort d’entrée et Ibushi ne parvient pas à répondre, ça sent déjà le roussi pour lui. Se manger des mandales de Takagi, ça réveille forcément et la Golden Star reprend le dessus avec son arsenal aérien mais se fera cueillir par l’ingouvernable qui lui fait déguster le tapis du ring.

S’en suit des séquences où ça se contre de part et d’autre tandis qu’on démontre qui est le plus fort des deux. Takagi parvient à caler sa Made in Japan pour une énorme nearfall, même le public n’était pas prêt. L’ingouvernable déroule mais Ibushi tient bon, est-il encore humain ? La Boma-ye d’Ibushi passe mais la Kamigoye échoue permettant à Takagi de clouer le sort du match de son Last of the Dragon. Quel match.

Classement du Block A

1 – Jay White (8 points)

2 – Kota Ibushi (8 points)

3 – Will Ospreay (8 points)

4 – Kazuchika Okada (8 points)

Publicité

5 – Taichi (6 points)

6 – Minoru Suzuki (6 points)

7 – Tomohiro Ishii (6 points)

8 – Shingo Takagi (6 points)

9 – Jeff Cobb (4 points)

10 – Yujiro Takahashi [éliminé]


Dès demain, le Block B s’invite dans la ville de Okayama pour la douzième journée avec les cinq affiches suivantes :

  • Hiroshi Tanahashi contre EVIL
  • Juice Robinson contre Tetsuya Naito
  • SANADA contre KENTA
  • Toru Yano contre Zack Sabre Jr.
  • Hirooki Goto contre YOSHI-HASHI
En haut