NJPW

NJPW G1 Climax 30 : Résultats du 14 octobre

Tanahashi vs SANADA G130

Résultats de la seizième journée du NJPW G1 Climax 30, où tout se joue entre les (ex-)ingouvernables et où SANADA affronte Hiroshi Tanahashi dans le main-event.

NJPW

Seizième journée du NJPW G1 Climax 30. Il ne reste plus que deux petits dodos avant les phases finales, la hype ainsi que le suspense commencent à augmenter de plus en plus.

A l’affiche aujourd’hui : YOSHI-HASHI contre KENTA, Juice Robinson contre Zack Sabre Jr., Toru Yano contre Tetsuya Naito, Hirooki Goto contre EVIL ainsi que Hiroshi Tanahashi contre SANADA.

Garder la tête haute

KENTA a battu YOSHI-HASHI. Notre pauvre Yoyo perd une nouvelle fois mais il gagne cependant toujours notre petit cœur, qui s’est fait avoir par les tactiques malicieuses de l’horrible KENTA. Yoyo a peut-même offert à ce dernier son meilleur match lors de G1 Climax. YOSHI-HASHI ne sera jamais une tête d’affiche mais on peut toujours compter sur lui pour se donner à fond.

YOSHI-HASHI s’est malgré tout défendu bien que son bras gauche fut la cible de son adversaire durant l’intégralité du combat où KENTA se délecte de le faire tel qu’au début du match où celui-ci lui plante son bras en plein dans le poteau. YOSHI n’en démord pas même s’il est clairement dominé et ne peut rien faire quand il se fait attraper dans le Game Over, qui le force à se soumettre.

Zack Sabre Jr. a battu Juice Robinson. On ne savait pas que ce bon Juice pouvait parfois montrer une palette technique de son arsenal, surtout face à un maître en la matière comme ZSJ, qui se fait surprendre en ce début de match. Néanmoins, n’étant pas né de la dernière pluie, le britannique parvient à reprendre le dessus en s’attaquant au bras gauche de son adversaire et que Robinson vend très bien tout en usant de sa force pour le contrer, un storytelling de qualité.

Publicité

Sabre Jr., c’est le genre d’araignée qui arrive à s’enrouler autour de son adversaire et de changer la manière dont il applique la soumission sans aller au sol, c’est fascinant. Qu’est-ce qu’on paierait pour voir un match face à Daniel Bryan. Les deux hommes ont clairement été au dessus de toute espérance et nous ont offert un super affrontement bien qu’il compte pour du beurre.

L’ingouvernable clownesque

Tetsuya Naito a battu Toru Yano. Sans mauvaise surprise et on avait quand même très peur de celle-ci, le double-champion sort victorieux de son affrontement face à l’incorrigible Yano, qui a essayé par tous les moyens de le rouler sans grand succès. On se souviendra de l’implication de Yota Tsuji, victime officielle du roster, c’est pas de chance. Tsuji ne se laisse quand même pas faire et s’en prend physiquement à Yano avec l’aide de l’ingouvernable.

Naito lui tend même le poing pour un fist bump mais ce n’était qu’une entourloupe pour lui infliger un bodyslam sur son adversaire gisant au sol. L’ingouvernable se paie le même de luxe de lui mettre un coup de pied dans l’entrejambe et de remporter le match sur un petit paquet, le filou.

En pôle position

EVIL a battu Hirooki Goto. Avec la victoire de Tetsuya Naito, c’est désormais mort pour Goto d’atteindre les finales mais toujours est-il qu’il peut jouer les troubles-fêtes en infligeant une lourde défaite au King of Darkness. Il n’en est rien. Goto se fait assez vide avoir par les interventions de Dick Togo sans pour autant arriver à se défendre.

Cependant, ce bon vieux Goto arrive à revenir dans le match peu à peu tout en reprenant le contrôle qu’il perd après une énième intervention de Togo, permettant à EVIL de dérouler même si son adversaire ne dit pas son dernier en lui faisant déguster la GTR pour la nearfall, toujours. Un EVIL (STO) plus tard et il s’octroie une victoire importante, reste plus qu’à SANADA de triompher de Hiroshi Tanahashi.

L’Ace cueillit à froid

SANADA a battu Hiroshi Tanahashi. Quand ces deux-là se rencontrent, on sait d’avance que le match sera bon, pas d’inquiétude à se faire là-dessus. En qualité d’être tout deux des protégés de Keiji Muto, ça en devient un jeu de constater qu’ils attaquent les mêmes parties du corps que sont la nuque et les genoux tel Mutosensei le faisait et le fait toujours du haut de ses 57 printemps.

Publicité

Par leurs attaques centrées, les deux hommes visent à s’acharner en commençant par Tanahashi qui enchaîne les dragon screws sur les deux jambes de l’ingouvernable, qui en a du mal à répondre. En parlant de SANADA, il lui manquait ce combat qui prouvait qu’il n’avait pas activé le pilote automatique combiné à une certaine flemme. On remercie l’Ace pour nous faire démentir et sortir le meilleur de ce dernier, qui sait exprimer son talent face à un lutteur complet comme Tana, quel homme d’exception.

SANADA parvient tout de même à renverser la vapeur et contrer peu à peu son adversaire en lui faisant déguster son arsenal technique de soumissions, que lui appris généreusement son maître, et parvient aussi à contrer les High Fly Flow pour revenir complètement dans le feu de l’action. Constatant que Tanahashi commence à faiblir des genoux, l’ingouvernable se rue telle une hyène pour prendre l’ascendant. Une séquence verra chacun contrer la voltige de l’autre sur les genoux tandis qu’on remarque les grimaces de douleur sur les visages.

Une autre séquence verra Tanahashi contrer une tentative de hurricanna en un Texas Cloverleaf, que c’est satisfaisant. Alors que la barre des trente minutes s’approche, les deux hommes s’empressent de terminer le combat tandis que l’Ace pense plier le match, il se fait cueillir d’un cutter en plein air et SANADA claque deux moonsaults pour maintenir le suspense jusqu’au bout.

Classement du Block B

1 – EVIL (12 points)

2 – Tetsuya Naito (12 points)

3 – SANADA (10 points)

Publicité

4 – Zack Sabre Jr. (10 points) [éliminé]

5 – KENTA (8 points) [éliminé]

6 – Hirooki Goto (8 points) [éliminé]

7 – Hiroshi Tanahashi (6 points) [éliminé]

8 – Juice Robinson (6 points) [éliminé]

9 – Toru Yano (6 points) [éliminé]

10 – YOSHI-HASHI (2 points) [éliminé]


Ce vendredi, New Japan Pro-Wresling investit le Ryogoku Kokugikan pour le week-end avec pour commencer les phases finales du Block A et les cinq affiches suivantes :

  • Tomohiro Ishii contre Jay White
  • Kota Ibushi contre Taichi
  • Kazuchika Okada contre Will Ospreay
  • Shingo Takagi contre Minoru Suzuki
  • Jeff Cobb contre Yujiro Takahashi

 

En haut