NJPW

NJPW G1 Climax 30 : Résultats du 16 octobre

Ishii vs White G130

Résultats de la seizième journée du NJPW G1 Climax 30, c’ est l’heure les phases finales du Block A au sein du mythique Ryogoku Kokugikan.

NJPW

Dix-septième journée du NJPW G1 Climax 30. C’est l’heure des phases finales au sein du Ryogoku Kokugikan pour l’intégralité du week-end. Le Block A va connaître son sort final.

A l’affiche aujourd’hui : Jeff Cobb contre Yujiro Takahashi, Shingo Takagi contre Minoru Suzuki, Kazuchika Okada contre Will Ospreay, Kota Ibushi contre Taichi ainsi que Tomohiro Ishii contre Jay White.

Yujiro Takahashi a battu Jeff Cobb. Ça ne sera pas fanny pour Yujiro, il ne passera pas sous le baby, nous sommes extrêmement déçus. Une construction de match assez basique : Cobb est bien trop puissant et dominateur tandis que Takahashi fuit le combat et se doit de trouver des tactiques pour gruger et surprendre l’hawaïen qui la joue à la loyale.

Malgré tout, Cobb résiste en toute évidence et Yujiro se résout à utiliser sa cane dans le dos de l’arbitre et caler son Pimp Juice pour ne pas faire fanny, terrible.

Bataille de darons

Shingo Takagi a battu Minoru Suzuki. Dans une revanche de leur match de Summer Struggle, on avait hâte de revoir ces deux tarés se démonter le coin de la tronche tôt ou tard. Ça n’a pas manqué, ça a tapé salement fort. On ressentait la vengeance et la hargne de Takagi qui s’est acharné sur l’homme qui a lui a pris son championnat NEVER au mois d’août dernier.

Publicité

Shingo se montre dominant mais Suzuki répond par des soumissions qui lui permet de prendre les contrôles durant quelques instants avant que l’ingouvernable déploie sa puissance pour se sortir des clés de bras que lui inflige le Roi, qui est déterminé à briser tous les os du corps de son adversaire. Au travers d’enchaînements de strikes de forains, Shingo parvient dans ses dernières forces à administrer le Last of the Dragon et s’octroyer la balle et cette fois-ci pour le titre NEVER.

L’assassin fonde son propre credo

Will Ospreay a battu Kazuchika Okada. Un affrontement qui commence sur les chapeaux de roue et un britannique en feu qui claque le Sasuke Special dès les premières secondes du match sans prévenir et déroule tout son arsenal tandis que le Rainmaker se résout à amener l’action au sol pour ralentir son adversaire, qui a décidé d’aller en cinquième sans débrailler.

Cependant, à force de dérouler et de vouloir de conclure le match trop vite, Ospreay se fait vite avoir et se fait enfermer dans le Money Clip mais parvient à s’en sortir avec la manière en se lançant par dessus le coin du ring à l’extérieur, lui permettant de reprendre l’ascendant, seulement pour quelques instants. Excédé, Okada souhaite en finir et on peut lire dans ses yeux qu’il a envie de décrocher la tête du britannique.

Le match en main, le nippon administre sa prise de soumission avant que Bea Priestley, petite amie de Will Ospreay, débarque et fasse changer le cours du combat avant qu’un grand homme costaud ne débarque à son tour et s’attaque à Kazuchika Okada, permettant à l’anglais de porter son Stormbreaker et de gâcher les rêves de finales de son leader… enfin, plus pour maintenant.

Cet homme se révèle être Tomoyuki Oka qu’on connaît sous le nom de The Great O’Kharn lorsqu’il était en excursion en Angleterre. Will Ospreay embrasse Priestley et célèbre avec Oka et en s’attaquant au vaincu. Le choc.

Mâles alpha

Kota Ibushi a battu Taichi. En rivalité depuis l’été, les deux hommes avaient une certaine envie de se retrouver pour se démonter une énième fois et pour notre plus grand plaisir. La haine se fait ressentir et durant de longues minutes ils vont se détruire la tronche par tous les moyens, une vraie bagarre de forains comme on les aime. Nul besoin d’être technique, c’est une bataille de deux hommes féroces qui règlent leurs différents sur des coups de poings et de pieds.

C’est clairement la loi du plus fort et chacun désire de montrer ce qu’il a dans le ventre. On ne voit clairement le temps passer jusqu’à ce que Ibushi scelle le sort du match et celui de Taichi sur une Kamigoye pour une victoire presque décisive.

Le péché mignon du pitbull c’est le kiwi

Tomohiro Ishii a battu Jay White. Le match qui va décider du sort entier du Block A et Switchblade compte bien en finir face à au chien hargneux Ishii, qui arrive confiant sur le ring et sachant pertinemment qu’il ne flanchera pas à cette ordure de néo-zélandais.

White se montre dominant mais se montre bien trop suffisant et Gedo lui fait remarquer. Et le pire arriva pour les deux comparses, le Stone Pittbull se réveille et se déchaîne et fait passer un très sale quart d’heure au leader de BULLET CLUB. La sournoiserie de White lui dit de s’attaquer au genou droit blessé de Ishii, qui prend tarif et qui permet à celui-ci de reprendre le dessus et de tenter de le soumettre sur son TTO, sans succès.

Voyant son poulain en difficulté, Gedo décide de prendre les choses en main et débarque dans le ring avant d’être repoussé par Ishii, sur qui la gruge ne fonctionne pas. Il prend tout de même un coup dans l’entrejambe et ça, par contre, on y résiste pas. White tente à de multiple reprises sa Blade Runner avant de déguster la Vertical Brainbuster de Tomohiro Ishii qui prive Switchblade d’une nouvelle finale du G1 Climax.

C’est donc Kota Ibushi qui décroche son ticket la finale du G1 Climax 30, et pour la troisième fois consécutive, quel homme.

Publicité

Classement final du Block A

1 – Kota Ibushi (14 points) [vainqueur] 

2 – Will Ospreay (12 points)

3 – Jay White (12 points)

4 – Kazuchika Okada (12 points)

5 – Taichi (8 points)

6 – Jeff Cobb (8 points)

7 – Tomohiro Ishii (8 points)

8 – Shingo Takagi (8 points)

9 – Minoru Suzuki (6 points)

10 – Yujiro Takahashi (2 points)

Minoru Suzuki qui finit neuvième avec six malheureux points, quel scandale. Il reste toujours le premier dans nos cœurs.


Pas de le temps de niaiser, dès demain prendront les phases finales du Block B avec les cinq affiches finales :

  • SANADA contre EVIL
  • Tetsuya Naito contre KENTA
  • Hiroshi Tanahashi contre Zack Sabre Jr.
  • Juice Robinson contre Hirooki Goto
  • Toru Yano contre YOSHI-HASHI
En haut