NJPW

NJPW G1 Climax 30 : Résultats du 17 octobre

SANADA vs EVIL G130

Résultats de la dix-huitième journée du NJPW G1 Climax 30, toujours au sein du Ryogoku Kokugikan pour les phases finales du Block B.

NJPW

Dix-huitième journée du NJPW G1 Climax 30. Toujours au sein du Ryogoku Kokugikan, c’est au tour du Block B de connaître son sort pour ses phases finales.

A l’affiche aujourd’hui : Toru Yano contre YOSHI-HASHI, Juice Robinson contre Hirooki Goto, Hiroshi Tanahashi contre Zack Sabre Jr., Tetsuya Naito contre KENTA ainsi que SANADA contre EVIL.

Le beurre

YOSHI-HASHI a battu Toru Yano. Petite bagarre entre copains de CHAOS pour terminer sur une bonne note, si ce n’est pas mignon cela. Yano demande de mener ce combat à la loyale… il s’agirait de nous prévenir dans ces moments-là Toru, nous ne sommes pas habitués à de tels propos venant de toi.

Yoyo nous fait la surprise du chef : il a caché un rouleau d’adhésif dans sa tenue et l’arbitre n’en sait rien. Yoyo attache Yano à une barrière mais ce dernier parvient à s’en sortir à temps. Vexé, il décide de mettre un coup de poing dans les bijoux de familles de son propre coéquipier, qu’il bloque sur un petit paquet gagnant. YOSHI-HASHI fut génial tout au long de la compétition, il finit sur une bonne note et cela nous rend heureux.

Juice Robinson a battu Hirooki Goto. En bout de course, on ressent que Goto est complètement au bout du rouleau mais tient malgré tout à offrir une belle victoire à Juice, qui fut lui aussi un atout de ce Block B, le genre de gagnant dans la défaite.

Publicité

Robinson fut dominant dans tous les compartiments, Goto s’est fait rouler malgré quelques instants de répondants mais sans plus. Dans une belle séquence finale, Juice termine son adversaire d’un beau crochet du gauche suivi de la Pulp Friction pour une belle victoire.

L’As doré

Hiroshi Tanahashi a battu Zack Sabre Jr. L’alchimie entre les deux lutteurs n’est plus à faire et on sait que chacune de leur confrontation va proposer un superbe affrontement. On ne déroge pas à la règle et ces deux-là nous ont proposé un match technique, un domaine dans lequel Tanahashi se sent très à l’aise.

La rivalité opposant les équipes de chacun se ressent toujours au travers de ce match et on essaye par tous les moyens d’anéantir l’autre. En qualité d’être des énormes filous, les tentatives de tombé rapide sont légions avec des tentatives durant presque l’intégralité du match. À ce jeu, c’est l’Ace qui le gagne en contrant une tentative de soumission dans un petit paquet. Logiquement, il peut avoir une revanche avec son coéquipier Kota Ibushi, vainqueur de Taichi hier, pour les championnats par équipes.

La chute de l’ingouvernable

KENTA a battu Tetsuya Naito. Si le double-champion accédait en finale, il se devait de battre KENTA tandis que SANADA & EVIL doivent faire un match nul ou que le King of Darkness perde, un scénario assez pointu pour l’ingouvernable. Ce dernier possède tout de même l’honneur d’avoir sorti un bon match de KENTA bien que le match aura duré quand même une bonne vingtaine de minutes, où l’on ressent les bonnes séquences à certaines un peu plus poussives.

Pour une fois, on dose sa gruge au sein de BULLET CLUB, utilisée aux moments propices pour faire rager le public. Naito s’est montré malgré tout à l’aise et dominant en déroulant tout son arsenal, cependant, il en ressort bien trop confiant en lui et KENTA en a profité pour le faire redescendre de son nuage sur un vieux petit paquet pour surprendre tout le Ryogoku, dont on ressentait le choc.

Hiromu Takahashi, aux commentaires, est complément dépité mais ne perd pas le nord et provoque le bourreau de son leader. Hiromu, ça fait un mois qu’il n’a concrètement pas catcher et il a bien envie de mettre quelques dérouillées. Ça se comprend.

Publicité

Héros du peuple

SANADA a battu EVIL. C’était LE match qui décidait du sort du Block B et la défaite de Tetsuya Naito juste avant rajoutait davantage de suspense au match. L’affrontement en lui-même résultait d’un affrontement fratricide entre les deux anciens alliés ingouvernables : l’histoire est déjà toute prête. L’ajout de Hiromu Takahashi aux commentaires ne s’est pas fait par pur hasard, évidemment.

Les deux hommes, que ça soit en équipe ou en face à face, dégagent une certaine alchimie et cela rajoute une plus-value sur le combat tandis que pour une fois, EVIL la joue un poil plus à la loyale que sur l’intégralité du tournoi, ça aussi c’était un bon point. SANADA quant à lui, sait démontrer tout son talent et sa capacité de rallier les foules à sa cause. Tout le Ryogoku était derrière lui face aux vils actions de son adversaire et de Dick Togo, qui lui aussi à su doser ses interventions.

Ce sont surtout les dix dernières minutes qu’on retiendra : des bonnes vapeurs d’overbooking, certes, mais bien réalisées. La fin de match était complètement haletante en commençant par Togo qui met Red Shoes Unno hors-service, pour un gros d’ailleurs, et s’en suit la séquence où il marave SANADA avec son poulain. Hiromu Takahashi décide de se rejoindre à l’action et attaque les deux vils personnages, avant qu’EVIL ne lui adresse un coup de poing dans l’entrejambe, toujours.

À ce moment précis, on se dit que c’est terminé. La finale est pour EVIL tandis que Dick Togo sort la corde à piano pour achever l’ingouvernable. Alors qu’on pensait que le match était plié, Hiromu revient claquer un superkick en pleine poire de Togo et SANADA en profite pour envoyer EVIL directement sur ce dernier et d’appliquer son O’Conor Bridge pour rejoindre Kota Ibushi en finale, sa première d’ailleurs.

Classement final du Block B :

1 – SANADA (12 points) [vainqueur]

2 – EVIL (12 points)

Publicité

3 – Tetsuya Naito (12 points)

4 – Zack Sabre Jr. (10 points)

5 – KENTA (10 points)

6 – Hiroshi Tanahashi (8 points)

7 – Juice Robinson (8 points)

8 – Hirooki Goto (8 points)

9 – Toru Yano (6 points)

10 – YOSHI-HASHI (4 points)

 

En haut