NJPW

Kota Ibushi remporte le G1 Climax 30

Ibushi G130 compressed scaled

Kota Ibushi remporte le G1 Climax 30 aux dépends de SANADA et réalise un back-to-back pas piqué des hannetons.

NJPW

Ce matin aux alentours de 8h00 du matin en France s’est déroulé la dix-neuvième et ultime journée du NJPW G1 Climax 30 après un mois et quatre-vingt dix matchs, Kota Ibushi & SANADA furent les deux hommes qui sont parvenus en finale.

Une première pour l’ingouvernable tandis que la Golden Star aligne sa troisième finale consécutive après Hiroshi Tanahashi il y a deux ans et Jay White l’an passé. Une opposition assez rare et alléchante où les deux hommes en sont à égalité au sein du G1 Climax : SANADA en 2018 et Ibushi en 2019.

Kota Ibushi a battu SANADA. C’est ainsi le back-to-back pour Ibushi, un fait assez rare au sein de New Japan Pro-Wrestling : le dernier exploit du genre remonte à seize ans en arrière où Hiroyoshi Tenzan était parvenu à remporter l’édition 2003 et 2004. Kota Ibushi gravit peu à peu le grand échelon des légendes du puroresu.

Un combat qui se révèle être un crescendo, les dix premières minutes sont vraiment très lentes mais non pas poussives. On se défit du regard et on se claque quelques tatanes et on enclenche la cinquième sans débrailler aux alentours de la quinzaine de minutes de match. C’est à ce moment que chacun a déroulé son arsenal et ce pour le plus grand du public du Ryogoku Kokugikan, quel crève-cœur de le voir noir de monde et une foule en délire.

Ibushi se révèle être le plus dominant tandis que SANADA prend le contrôle durant quelques séquences et nous fait sa petite spéciale qui n’aura jamais de sens : lâcher le Dragon Sleeper alors que son adversaire est sur le point de tomber dans les vapes et d’aller tenter son Moonsault, qui ne passe pas. Disparition de la logique. S’ensuit ensuite une séquence où ça tente quelques petits paquets et survient un moment où l’on devrait introduire la VAR dans le catch : sur un O’Connor Bridge, Ibushi s’en sort dans un 2.99 des plus litigieux, tout le monde pensait à une victoire de SANADA.

Publicité

La Golden Star prend par la suite ses responsabilités et se repose sur son expérience et parvient à caler une première Kamigoye pour une énorme nearfall de l’ingouvernable suivi d’une seconde qui met fin à trente-cinq minutes d’un match complètement fou. Une marque de confiance envers Kota Ibushi par cet exploit d’un back-to-back tandis qu’une finale pour SANADA prouve la confiance entre le lutteur et la promotion nippone.

À lire aussi : NJPW G1 Climax 30 : Résultats du 18 octobre — Finale

La suite ? Kota Ibushi risque de fortement croiser Jay White ainsi que Shingo Takagi sur sa route de Wrestle Kingdom 15, contre qui il a perdu lors de la compétition tandis que SANADA se verra sûrement proposer un match pour les championnats IWGP Heavyweight et Intercontinental après avoir battu son leader Tetsuya Naito lors de la phase de poules.

En haut