NJPW

NJPW Road To Power Struggle 2020 : L’Armée de Suzuki en état de guerre

NJPW RTPS

Sur la route de NJPW Power Struggle 2020, les membre du Suzuki-gun ont défendu leurs championnats par équipes face à une paire d’ingouvernables et une autre chaotique.

NJPW

Ce samedi 7 novembre se déroulera NJPW Power Struggle 2020 dans la ville d’Osaka. Comme tout événement de la New Japan depuis son retour en juin dernier, la carte est raccourcie de quelques matchs. Pour un grand événement tel que celui-ci, quelques championnats se sont retrouvés sur le carreau.

Néanmoins, la tournée précédant l’événement permet sans surprise de disséminer des combats de championnats sur quelques dates de celle-ci. Les dimanches 1er et lundi 2 novembre ont été le terrain de combats de titres : le premier a vu la paire d’El Desperado & Yoshinobu Kanemaru remettre en jeu les championnats IWGP Junior Heavyweight par équipes face aux ingouvernables tandis que Zack Sabre Jr. & Taichi défendaient les ceintures IWGP Heavyweight par équipes face à Hirooki Goto & YOSHI-HASHI.

Whisky et bombe masquées

Rendus vacants au courant par SHO du mois d’août suite à la blessure de son coéquipier YOH, les ceintures par équipes de la division Junior ont été remises en jeu… et des équipes de juniors, ça court pas vraiment les rues. Au terme d’un tournoi de seulement quatre équipes, la paire de Yoshinobu Kanemaru & El Desperado ont remporté les titres pour la seconde fois face à Hiromu Takahashi & BUSHI, à charges de revanches et souhaitant la prendre, se sentant tous deux près du but.

Depuis quelques temps, on ne résigne pas sur la durée des matchs de championnats chez New Japan et les quatre hommes ont livré une performance de presque trente minutes, un fait assez rare pour des titres de seconde zone. Néanmoins, cette revanche fut bien meilleure que le premier acte, ce n’était peut-être pas si mal de d’offrir plus de temps. BUSHI était en feu et a sans aucun doute porté le combat sur ses épaules. Tout le monde était à 110%, ce qui donne un match assez intense et plein de suspense.

Publicité

BUSHI prouve par ailleurs qu’il est bien plus qu’être la serviette de ses potes ingouvernables mais reste un éternel underdog, qui fédère néanmoins les foules.même.  De l’autre côté, Hiromu Takahashi est la star du match et profite des hots tags pour garder l’overness sur lui-La paire Kanemaru & Desperado fonctionnent à merveille et viennent durant quelques instants du match de jouer de leurs tactiques malicieuse pour mettre une petite pause à l’intensité de l’affrontement. Chacun parvient à exploiter les talents d’un autre et c’est franchement agréable à regarder.

Cependant, la gruge est partie remise du côté du Suzuki-gun lorsqu’El Desperado envoie l’arbitre Red Shoes Unno en plein dans la direction BUSHI. Alors qu’il s’empare de sa ceinture, un autre arbitre survient réaliser le remplacement, chose rare à la NJPW. Desperado profite que ce dernier part remettre le titre à sa place et claque un low-blow à l’ingouvernable et le cloue de sa Pinche Loco pour garder les championnats pour sa faction.

Chaotique et dangereux

S’ensuit la défense des championnats poids-lourds par équipes détenus par les incorrigibles Zack Sabre Jr. & Taichi face à la paire de YOSHI-HASHI & Hirooki Goto. Tomohiro Ishii est sur le carreau. Sans offenser ce bon vieux Yoyo, qui ne finit pas de bien nous surprendre mais cela fait des années qu’on rêve d’une paire explosive Ishii/Goto et elle file toujours entre nos doigts.

Un match qui fait suite au surprenant et excellent combat pour les championnats NEVER 6-Man quelques jours plus tôt où DOUKI s’était incliné face à YOSHI-HASHI, qui a réclamé sans pression de vouloir les titres par équipes et de démonter la tronche de ses détenteurs, accessoirement. Trente-quatre minutes pour ces ceintures, vingt-huit pour les ceintures Junior et… bim, trente-cinq minutes pour le ZSJ/Taichi contre Y-H/Goto. On a perdu les notions du temps à la New Japan.

Ceci dit, le match reste très bon bien que la longueur du match s’est fait ressentir quelques fois. ZSJ est toujours aussi phénoménal et porte toute l’action sur lui-même tandis que Taichi joue les bourrins à frapper comme un dératé, la fatigue est bien arrivée vite.

Publicité

Malgré tout, le public est investit à fond, surtout pour YOSHI-HASHI, la star de 2020. Celui-ci commence à ne pas vendre les prises et les coups, se transformerai-t-il en Kazuchika Okada ? Yoyo était en feu même s’il fait toujours retomber l’intérêt avec sa Butterlfy Lock… comme le Money Clip. Kazuyoshi Hashikada. Même s’il en feu, YOSHI-HASHI se fait vite éteindre par un Zack Mephisto après trente-cinq longues minutes tandis que Toru Yano vient provoquer le britannique en vu de leur match pour le titre KOPW 2020 ce samedi lors de Power Struggle.

Désormais, plus que deux dodos nous séparent de Power Struggle 2020, avec une carte bien stacked comme on les aime.

En haut