Wrestle Kingdom

NJPW Wrestle Kingdom 15 : Trois matchs dont deux de championnats officialisés

wk15

À moins de deux mois de NJPW Wrestle Kingdom 15, trois matchs sont d’ores et déjà officialisés, dont deux comptant pour les championnats IWGP Heavyweight et Intercontinental.

NJPW
Publicité

Comme chaque année depuis 1992, New Japan Pro-Wrestling organise son show annuel au sein du Tokyo Dome le 4 janvier. Depuis l’an passé s’est ajouté la date du 5 janvier pour un Wrestle Kingdom en deux nuits. Fort de sa quinzième édition, l’événement vient d’ores et déjà d’avoir trois matchs officialisés, dont deux de championnats.

Les événements de Power Struggle 2020 ont bien chamboulé les plans prévus pour Wrestle Kingdom 15 : Tetsuya Naito a conservé ses championnats IWGP Heavyweight & Intercontinental face à EVIL mais c’est surtout Jay White qui a créé la surprise en rivant les épaules de Kota Ibushi pour sa mallette contenant le certificat pour affronter le champion gagnée par sa victoire du G1 Climax 30.

Double suspense

Bien que Kota Ibushi s’est fait certes chipé la mallette, il n’en est rien pour Tetsuya Naito. L’ingouvernable veut son match contre Ibushi, une affiche protégée depuis bientôt un an et demi et leur série de matchs complètement furieux et surtout dangereux tant les prises de risques étaient multiples. D’un côté comme de l’autre, ça veut se savater sévère au Tokyo Dome et pour rien au monde ils se laisseront perturber par l’irruption de Jay White dans l’équation.

Switchblade, quant à lui, attendra l’issue du match de la veille pour en affronter le vainqueur et lui prendre les ceintures par la même occasion. Sa victoire ce samedi était envisageable mais peu de gens pensaient que New Japan aurait pris le risque. Le néo-zélandais entretient une heat stratosphérique et on ne peut imaginer la bronca s’il advient à sortir de la double nuit de Wrestle Kingdom avec les deux championnats sur les épaules. Affaire à suivre.

Publicité
Publicité

En outre de ces deux matchs de championnats, des comptes vont se régler le 4 janvier. Après avoir trahi Kazuchika Okada pour fonder sa propre faction, Will Ospreay veut faire mordre la poussière au Rainmaker. Il veut même mettre un terme à sa carrière, la petite phrase bateau de heel qui passe toujours bien. Okada a déjà battu son laquais Great O’Khan lors de Power Struggle 2020 et il ne reste plus qu’un vil anglais sur son chemin. Quid de The Empire ?

D’autres matchs s’ajouteront évidemment sur les deux nuits tels que les matchs de championnats accordés à celui et ceux qui gagneront respectivement le Best of the Super Junior 27 et la World Tag League 2020 tandis que d’autres tenteront de se tailler quelques défis en vu du plus grand événement de l’année de la NJPW.

Publicité
En haut