NJPW

Dragon Lee aurait quitté le territoire japonais durant la crise sanitaire

Dragon Lee

Invité à rester sur le territoire japonais au début de la crise sanitaire, le luchador Dragon Lee aurait quitté le pays pour rejoindre son Mexique natal.

CMLL

Un nom a manqué lors de l’annonce des participants du NJPW Best of the Super Junior 27 et dont l’absence a étonné de nombreux fans. Il s’agit de Dragon Lee, ou Ryu Lee lorsqu’il se produit à la New Japan Pro-Wrestling. Présentement bloqués au Mexique avec son frère ainé Rush et tous deux sont signés à la Ring of Honor, qui attendent le retour des deux luchadors.

Néanmoins, Dragon Lee aurait été encore présent sur le territoire japonais lorsque la crise sanitaire liée au COVID-19 s’est étendue sur l’entièreté du globe. Invité à rester au Japon, l’ancien champion IWGP Junior Heavyweight serait revenu au pays sans aucune explication valable.

Agent libre

En outre, Dragon Lee n’est toujours pas remonté sur un ring de catch pour quelconque promotion depuis le mois de février, son dernier match à la Ring of Honor date du 29 février où il avait battu Dak Drepper pour conserver son championnat de la télévision, titre qu’il détient toujours à l’heure actuelle. Du côté de la New Japan, il s’est incliné face à son rival Hiromu Takahashi pour le compte du championnat IWGP Junior Heavyweight pour ce qui constitue son dernier match au Japon à l’heure où ces lignes sont écrites.

Par ailleurs, son avenir pourrait se révéler incertain du côté de la ROH puisque son contrat le liant à la promotion de Baltimore prendra fin lors du courant du mois de décembre et Lee sera dans la capacité de signer où il veut, tel qu’à la NJPW ou renouveler son contrat, le partenariat avec la promotion nippone permettant de s’échanger des talents.

Publicité
En haut