NJPW

NJPW Best of the Super Junior 27 : Résultats du 15 novembre

Hiromu vs Ishimori BOSJ27

Résultats de la première journée du NJPW Best of the Super Junior 27 avec en main-event la revanche de Summer Struggle 2020 entre Hiromu Takahashi et Taiji Ishimori.

NJPW

En premier lieu annulé mais sauvé pour cette fin d’année 2020, le NJPW Best of the Super Junior 27 a commencé ce dimanche 15 novembre sous une autre forme. Seulement dix participants en un block unique. On fera avec les moyens du bord pour cette vingt-septième édition, dont voici les résultats de la première journée.

Chauffeurs de foules

Master Wato a battu Yuya Uemura. Changement de dernière minute quelques jours avant le début des hostilités : Yoshinobu Kanemaru blessé, c’est le young lion Yuya Uemura qui le remplace. Les plans changent, Uemura va jouer le ball-trap pour les neufs autres participants mais qui néanmoins constituera un excellent terrain pour le jeune catcheur de montrer ce qu’il vaut vraiment.

En commençant par un petit squash face à Master Wato pour quatre petites minutes de match. Ça ne sera même pas notable sur Cagematch ça.

Robbie Eagles a battu DOUKI. Retour sur les rings japonais pour l’australien après huit mois d’absence face à un DOUKI qui a montré quelques bonne choses ces dernière semaines avec ses potes du Suzuki-gun, faut voir ce que ça donne en solo désormais.

Publicité

Un match meilleur qu’on ne l’aurait espérer. C’est très solide et chacun a son temps pour s’exprimer même si la victoire de Eagles s’est assez vite dessiné tandis que DOUKI montre des choses encourageantes pour l’avenir.

Quand la World Tag League pèse

SHO a battu BUSHI. En raison d’un YOH à l’infirmerie depuis l’été dernier, SHO fait cavalier seul et il le fait bien, il en part même pour être l’un des favoris pour ce BOSJ 27. En face, un BUSHI dont on ne sait jamais s’il va être dans le haut ou le bas du panier. En tout cas, ça fait le job face à un SHO encore plus sec que jamais, il n’y a pas un pet de gras qui dépasse. Performance elle aussi bien correcte des deux côtés.

Ryusuke Taguchi a battu El Desperado. Deux mois qu’on n’avait pas vu ce joyeux luron de Taguchi, toujours là pour apporter un brin de comédie. Néanmoins, il revient plus frais que jamais mais se fait vite dominer par Desperado, bien déterminé à aller loin dans la compétition.

Ça reste correct. On n’oublie pas une carte de dix matchs avec les matchs de la World Tag League 2020 qui alourdissent le tout. Peut-être que ce match serait mieux passer dans une carte plus maigre. Taguchi chipe la victoire en contrant une tentative de petit paquet dans un autre petit paquet, du grand Taguchi.

L’ingouvernable prends les devants

Sans pression, cette première journée nous offre la revanche de Summer Struggle 2020 entre Hiromu Takahashi et Taiji Ishimori, devenu pour la seconde fois champion IWGP Junior Heavyweight lors de l’événement. La tension est plus que palpable entre les deux hommes.

Publicité

Hiromu Takahashi a battu Taiji Ishimori. On laisse vingt minutes à ces deux tarés pour s’éclater la tronche et on voit ce que ça donne. Conclusion : Hiromu Takahashi ne tient pas à sa nuque, nulle envie de vivre le traumatisme d’il y a deux ans et demi. Un véritable sprint où les deux hommes ont pris tous les risques possibles et inimaginables.

La nuque de Hiromu a bien manqué de faillir sur un spot bien dangereux lorsqu’Ishimori a claqué un piledriver sur le tablier du ring, la grosse sueur froide. S’ensuit des séquences où chacun sort le gros arsenal pour prendre l’ascendant, en vain. Le match s’est joué sur un contre du Crossface d’Ishimori qui enchaîne de tout ce qu’il peut avant de conclure par son TIMEBOMB pour une grosse victoire d’entrée.

Classement du NJPW Best of the Super Junior 27

1 – Hiromu Takahashi (2 points)

Publicité

2 – Ryusuke Taguchi (2 points)

3 – SHO (2 points)

4 – Robbie Eagles (2 points)

5 – Master Wato (2 points)

6 – Taiji Ishimori

Publicité

7 – El Desperado

8 – BUSHI

9 – DOUKI

10 – Yuya Uemura

Rendez-vous ce mercredi 18 novembre pour la seconde journée où New Japan Pro-Wrestling investit d’ores et déjà le mythique Korakuen Hall.

 

En haut