NJPW

NJPW Best of the Super Junior 27 : Résultats du 29 novembre

Eagles vs Hiromu BOSJ 27

Résultats de la septième journée du NJPW Best of the Super Junior 27 avec notamment un main-event opposant Robbie Eagles à Hiromu Takahashi.

NJPW

Sixième journée du NJPW Best of the Super Junior 27 qui s’invite une nouvelle fois au Korakuen Hall de Tokyo, l’arène sacrée du puroresu.

À l’affiche aujourd’hui : Yuya Uemura contre Ryusuke Taguchi, El Desperado contre DOUKI, Master Wato contre SHO, BUSHI contre Taiji Ishimori ainsi que Robbie Eagles contre Hiromu Takahashi.

Ryusuke Taguchi a battu Yuya Uemura. Une nouvelle fois, au fil du tournoi, que Uemura démontre une certaine habilité à lutter au sol et on s’en délecte sacrément bien. Désireux de terminer le match rapidement, Taguchi tente son Oh My & Garankle qui est contré par un dropkick de la part du young lion. Galvanisé par la foule et l’envie de gagner, Uemura tente le Boston Crab dont le Coach s’en échappe en rampant jusqu’aux cordes.

Pour lui monter qui est le patron, Taguchi inflige la Three Amigos sur son adversaire avant de tenter sa Bumma-ye que Uemura contre sur un petit paquet. Ce dernier en profite pour ramener le combat en sol avant se faire contrer petit à petit et d’abandonner sur une nouvelle tentative, cette fois réussie du Oh My & Garankle.

Publicité

Bourrins

El Desperado a battu DOUKI. C’est enfin le moment où les deux membres du Suzuki-gun vont se mettre sur le coin de la tronche et on espère que DOUKI puisse réaliser la petite surprise sur son propre allié. Tous deux formés sur des bases de lucha libre, les deux hommes s’élancent dans un combat bien flashy où ça fuse de partout. Cependant égaux en terme de voltige, Desperado ramène le combat au sol. Dominé, DOUKI part prendre sa barre de fer pour y faire goûter le métal à son pote;

S’ensuit quelques échanges de forains avant que Despy claque un Spinebuster suivi de son Numero Dos dont DOUKI ne s’en fait pas soumettre. Ce dernier parvient à reprendre l’avantage avec notamment un Monkey Flip depuis le tablier du ring, on plaint les lombaires de Desperado. Chaud comme la braise, le masqué mais seulement à moitié tente son Daybreak DDT pour un compte de deux. Humilié, Despy tente une nouvelle fois son Numero Dos, dont DOUKI ne s’en sort pas et obligé d’abandonner.

SHO a battu Master Wato. Tandis que SHO se place comme celui qui pourrait gagner le BOSJ 27 à la volée, Wato se place comme la surprise en pleine ascension et face à un tel adversaire, on espère qu’ils vont tout donner. Ça commence d’entrée où les deux hommes s’échangent quelques paires de kicks dont SHO est le premier à flancher. Ce dernier se venge en balayant le maître de kung-fu sur le tablier du ring et de lui mettre cher à l’extérieur.

Wato parvient à se remettre sur les rails avec une Tornillo à l’extérieur, il y perd un an d’espérance de vie avec une prise de risque pareille. Néanmoins, SHO calme le jeune homme d’une énorme spear suivi de quelques kicks pour le maintenir groggy. Il le coince par la suite dans une clé de bras dont s’échappe Wato en lui claquant un enzuigiri, celle qui claque bien fort dans la face.

Fort de ses affrontements face à Shingo Takagi ces derniers mois, SHO se déchaîne comme un goret avec quelques lariats, un powerbreaker avant d’achever Wato de son Shock Arrow et s’assurer deux précieux points.

Publicité

Bouilli d’os d’un ingouvernable

Taiji Ishimori a battu BUSHI. Loin d’être favori pour la gagne, l’ingouvernable tente le tout pour le tout pour freiner l’ascension du champion et ainsi faciliter le chemin vers la victoire pour Hiromu. Pour ce faire, BUSHI se rue sur Ishimori lors de son entrée mais celui-ci a senti le vent venir et lui assène un violent coup de pied lors de sa tentative de tope suicida.

S’ensuit un travail sur l’épaule de gauche de l’ingouvernable, dominé durant les dix premières minutes, le Bone Soldier ne lui a laissé aucune chance de répondre avant qu’un missile dropkick de la part de BUSHI rééquilibre la balance. Néanmoins, un Codebreaker mal placé entraîne celui-ci dans un Crossface où Ishimori place bien la pression sur l’épaule meurtri. BUSHI parvient à s’en sortir en rampant jusqu’aux cordes avant de dérouler avec notamment un Canadian Destroyer qui aurait lui offrir la victoire.

Ishimori résiste et déroule à son tour en contrant la MX pour une tentative de Bloody Cross elle-même contrée sur une tentative de tombé avant que le champion applique sa Bone Lock pour s’emparer de la première place du classement, du moins pour l’instant.

Publicité

L’ingouvernable snipe le Sniper

Hiromu Takahashi a battu Robbie Eagles. L’une des affiches qu’on attendait le plus au sein de ce BOSJ 27 car bon nombre savaient que celle-ci allait envoyer comme il le fallait. Les deux hommes se sont rués dessus d’entrée, fallait pas cligner ses yeux au risque de rater un grand nombre d’actions. Seuls un headscissors suivi d’un tope con hiro permettent à Hiromu de prendre l’avantage en de début de match.

L’ingouvernable détruit ensuite le dos d’Eagles avec une projection en plein sur le tablier du ring, petit coucou à la colonne vertébrale, c’est pas bon pour la scoliose ça. Clairement, ça fuse de partout, les deux veulent se détruire mutuellement avec des contres dans tout les sens ainsi que quelques prises de risques à la limite du suicide. Il s’agirait de se calmer. L’australien parvient à revenir dans l’action en contrant notamment un sunset flip powerbomb auquel il répond d’un dropkick sur le tablier du ring. Mauvaise réception pour Hiromu sur les genoux et Eagles va prendre conscience sur la suite du match.

S’ensuit un gros travail du Sniper sur les genoux de Takahashi avec une tentative de 450 Splash sur ces derniers, que l’ancien champion IWGP Junior Heavyweight contre avec, ça sera pire que mieux. Dans un duel de rapidité, Eagles parvient à placer un énorme coup de pied pour calmer Hiromu, groggy par le coup. Néanmoins, un peu trop confiant sur les bords, Eagles se fait contrer en volant tout droit dans le coin du ring avec la belly-to-belly suplex.

Les vingt minutes de combats sont dépassées et l’urgence d’en finir au plus vite naît chez les deux hommes, qui puisent dans leur réserve d’énergie pour y aller à fond. Ça s’envoie des spots bien dangereux sur le tablier du ring où l’australien claque son Turbo Backpack depuis celui-ci et qui a failli faire perdre Hiromu au bout du compte de 20. Eagles prend l’avantage avec un nouveau 450 splash suivi de son Ron Miller Special, Takahashi hurle de douleur mais il parvient à s’agripper de toute ses forces restantes aux cordes. Le Sniper se sent en feu et part achever Hiromu qui lui fait manger quelques paires de lariats, une Victory Royal suivi de sa TIMEBOMB pour mettre sûrement fin à l’un des meilleurs matchs du tournoi, ne serait-ce le meilleur.

Classement du NJPW Best of the Super Junior 27

1 – Hiromu Takahashi (10 points)

Publicité

2 – Taiji Ishimori (10 points)

3 – SHO (8 points)

4 – Master Wato (8 points)

5 – El Desperado (8 points)

6 – Ryusuke Taguchi (6 points)

7 – BUSHI (6 points)

8 – Robbie Eagles (4 points)

9 – DOUKI

10 – Yuya Uemura


Septième journée ce mercredi 2 décembre à Osaka avec les affiches suivantes :

  • SHO contre Hiromu Takahashi
  • Taiji Ishimori contre El Desperado
  • Master Wato contre BUSHI
  • Ryusuke Taguchi contre Robbie Eagles
  • Yuya Uemura contre DOUKI
En haut